Cette nouvelle voiture électrique Honda se dote de pneus auto-réparants

 

Un peu moins d'un an après sa révélation, le nouveau Honda Prologue nous donne des nouvelles. Le SUV électrique en profite pour nous dévoiler ses caractéristiques techniques et notamment son autonomie. Les premières livraisons sont prévues pour l'année prochaine. Particularité : elle peut être dotée, en option, de pneus qui se réparent tout seuls.

Si certains constructeurs ont déjà une belle longueur d’avance en ce qui concerne l’électrification, ce n’est pas le cas de tout le monde. On pense par exemple à Honda, qui est encore un peu à la traine dans le domaine, malgré la pression de l’Union européenne. Mais cela est peu à peu en train de changer.

Une autonomie correcte

Si la firme a décidé de ne pas offrir de descendance à sa première électrique, la Honda e, elle possède cependant quelques nouveautés dans les cartons. Parmi elles, deux sportives dont une qui serait chargée de remplacer indirectement la mythique NSX. Mais ce n’est pas tout, puisqu’en octobre 2022, le constructeur dévoilait son nouveau Prologue EV qui n’est autre que son 2ème SUV électrique, après le e:Ny1.

Mais à l’époque, celui-ci n’avait pas communiqué beaucoup d’informations à son sujet, laissant encore planer le mystère sur sa fiche technique. Mais voilà que Honda a décidé de remédier à cela, un peu moins d’un an après sa présentation. Dans un communiqué, la marque japonaise dévoile les caractéristiques de sa voiture, qui embarque une batterie d’une capacité de 85 kWh. Cette dernière lui permet d’afficher une autonomie de 300 miles, soit environ 483 kilomètres.

Une donnée qui s’entend selon le cycle américain EPA, un peu plus sévère que notre WLTP européen. En Europe, il serait alors question d’une autonomie d’environ 530 km. ttesLe SUV électrique peut encaisser une puissance de charge allant jusqu’à 155 kW, ce qui lui permet de récupérer environ une centaine de kilomètres en seulement 10 minutes. Le temps total de la recharge n’a pas été communiqué pour le moment, mais ce dernier devrait sans doute tourner autour des 30 minutes environ.

Le nouveau Prologue se décline en deux versions à deux et quatre roues motrices, avec une puissance annoncée à 288 chevaux et un couple de 451 Nm pour la dernière. Les données pour la variante standard sont encore en cours d’homologation, tandis que le 0 à 100 km/h et la vitesse maximale n’ont pas encore été dévoilés pour le moment. À noter que le SUV reposera sur la plateforme Ultium développée par General Motors.

Petit plus : en option, il est possible de choisir des pneus qui se réparent tout seuls (self-sealing tires en anglais). Ce n’est pas inédit dans le secteur, puisque Michelin propose la même chose sur les Chevrolet Bolt et Ford Explorer, avec sa technologie SelfSeal. L’équipementier français précise que « lors d’une crevaison, le caoutchouc va entourer le corps étranger pour créer une isolation étanche, empêchant toute déperdition de pression. Au retrait de l’objet, le SelfSeal® va directement combler le trou et ainsi permettre au pneu de continuer de rouler, même après avoir été crevé. La technologie MICHELIN SelfSeal® est efficace contre tout type de crevaison d’un diamètre inférieur à 6 mm« .

Une belle dotation

Ce nouvel arrivant dans la gamme, qui devrait notamment chasser sur les terres des Tesla Model Y et autres Volkswagen ID.4 affiche une longueur de 4,88 mètres pour 1,64 mètre de haut et 1,99 mètre de large. Son empattement est quant à lui annoncé à 3,07 mètres, ce qui laisse présager une belle habitabilité. Cependant, le volume du coffre n’a pas encore été annoncé par le constructeur, qui donne quelques informations sur la dotation technologique.

Et cette dernière est plutôt généreuse. En effet, le SUV électrique est notamment équipé d’un grand écran tactile de 11,3 pouces compatible avec Apple CarPlay et Android Auto sans fil et dont le système d’info-divertissement est fourni par Google. Ce dernier est également associé à un combiné numérique de 11 pouces ainsi qu’à un affichage tête-haute uniquement disponible sur la finition la plus haut de gamme. La navigation fait office de planificateur d’itinéraire embarqué, permettant notamment de préconditionner la batterie avant la charge.

Le conducteur pourra également profiter de la recharge pour le smartphone par induction et des sièges chauffants sur toutes les versions. Un système audio Bose sera aussi livré de série dès le 2ème niveau de finition. Il en existera trois sur le marché américain, baptisés Ex, Touring et Elite. Mais cela est susceptible de changer une fois que le SUV fera son arrivée en Europe. Ce qui n’est pour le moment pas encore à l’ordre du jour tandis que les livraisons aux États-Unis débuteront l’an prochain.

Cependant, rien n’est à exclure pour le moment, alors que de nombreuses marques veulent tenter leur chance chez nous, comme le groupe General Motors qui avait pourtant déserté le Vieux Continent. Il se dit également que Honda prévoit de lancer une version électrique du HR-V chez nous, tandis qu’elle prépare aussi une voiture à hydrogène.

Pour le prix, il est question d’environ 45 000 dollars (hors taxes) avant les aides. À titre de comparaison, la Tesla Model Y s’échange à partir de 50 000 dollars aux États-Unis, en version Grande Autonomie. La version Propulsion, qui n’est plus en vente là-bas, coûtait 46 990 dollars.


Chaque matin, WhatsApp s’anime avec les dernières nouvelles tech. Rejoignez notre canal Frandroid pour ne rien manquer !

Les derniers articles