Test des Huawei FreeBuds Pro 2 : de très bons écouteurs qu’on aimerait porter plus longtemps

Casques et écouteurs • 2022

Huawei FreeBuds Pro 2
Très bon
8 /10

Note de la rédaction

Points positifs du Huawei FreeBuds Pro 2
  • Précision dans le rendu sonore
  • Compatibilité LDAC
  • Bonne dynamique
  • Bluetooth multipoint
  • Charge sans fil
Points négatifs du Huawei FreeBuds Pro 2
  • Réduction de bruit active aléatoire
  • Autonomie faiblarde
  • Prix conséquent
 

Avec ses nouveaux FreeBuds Pro 2, Huawei propose, sur le papier, ses meilleurs écouteurs actuels. Double transducteurs, codec LDAC, Bluetooth multipoint, ils ne manquent pas d'atouts. Mais que valent-ils à l'usage ? C'est ce qu'on va voir dans ce test complet.

Les Huawei FreeBuds Pro 2
Les Huawei FreeBuds Pro 2 // Source : Robin Wycke pour Frandroid

Si Huawei a bien du mal sur le marché des smartphones, le constructeur chinois se rattrape désormais en multipliant les périphériques. Outre les PC portables, les montres connectées ou les enceintes Bluetooth, la firme propose également plusieurs références d’écouteurs sans fil. Cet été, Huawei a même renouvelé ses écouteurs sans fil haut de gamme avec de nouveau Huawei FreeBuds Pro 2 dont voici le test complet.

Huawei FreeBuds Pro 2Fiche technique

Modèle Huawei FreeBuds Pro 2
Format écouteurs intra-auriculaires
Batterie amovible Non
Microphone Oui
Compatibilité OS Android, iOS
Réduction de bruit active Oui
Autonomie annoncée 30 heures
Réponse en fréquence minimum 14 Hz
Réponse en fréquence maximum 48000 Hz
Poids 12 grammes
Prix 199 €
Fiche produit

Ce test a été réalisé avec des écouteurs fournis par le constructeur.

Huawei FreeBuds Pro 2Design

Si Huawei propose déjà depuis quelques années plusieurs gammes d’écouteurs, avec les Huawei FreeBuds classiques — embouts ouverts — et les Huawei FreeBuds i — plus accessibles –, les nouveau Huawei FreeBuds Pro 2 se présentent d’emblée comme les successeurs des FreeBuds Pro, lancés en septembre 2020. Certes, il y avait déjà un léger indice avec le nom, mais même en termes de format, on retrouve des marqueurs identiques.

Les Huawei FreeBuds Pro 2
Les Huawei FreeBuds Pro 2 // Source : Robin Wycke pour Frandroid

Comme tous les écouteurs de Huawei, les FreeBuds Pro 2 reprennent le format de tiges déjà éprouvé du côté d’Apple. Néanmoins, contrairement aux autres gammes de la firme, il s’agit cette fois de tiges de forme rectangulaire, avec une surface plane. Les écouteurs embarquent par ailleurs des embouts intra-auriculaires — comme la gamme i — de sorte à proposer non seulement une bonne réduction de bruit active, mais également une isolation passive efficace en amont.

Outre la tige rectangulaire, les FreeBuds Pro 2 se distinguent également par leur teinte brillante… très brillante. Tant est si bien que les écouteurs ont une fâcheuse tendance à accrocher les traces de doigt.

Avec un poids maîtrisé de 5,9 grammes, les FreeBuds Pro 2 s’avèrent assez confortables à porter. Les écouteurs parviennent à rester logés efficacement dans les oreilles, aidés en cela par leur format à tiges. Trois paires d’embouts intra-auriculaires sont par ailleurs fournis et Huawei intègre un test d’étanchéité sonore dans son application pour vous aider à trouver la bonne taille, mais également à éviter les fuites de son.

J’ai ainsi eu l’occasion de porter les écouteurs pendant plusieurs heures d’affilée sans être gêné par le fait qu’ils rentraient dans mes oreilles et sans avoir l’impression qu’ils s’échappaient de mon pavillon auditif.

Le boîtier des Huawei FreeBuds Pro 2

Pour le boîtier de ses écouteurs, Huawei a choisi un format assez classique, en forme de galet. Avec un revêtement brillant brossé, il s’avère relativement lourd — 52,1 grammes sans écouteur sur la balance — mais plutôt compact. Avec ses mensurations de 67,9 x 47,5 x 24,5 mm, il pourra ainsi être rangé sans problème dans une poche de veste, un sac à main et même une poche de jean à condition qu’il ne soit pas trop serré.

Les Huawei FreeBuds Pro 2 dans leur boîtier
Les Huawei FreeBuds Pro 2 dans leur boîtier // Source : Robin Wycke pour Frandroid

Du côté des voyants, une LED à côté de la prise USB-C, sur le bas du boîtier, indique l’état de charge et une autre, à l’intérieur, va indiquer le niveau de recharge des écouteurs en eux-mêmes. Enfin, sur le côté droit, Huawei a intégré un bouton permettant l’appairage en Bluetooth.

Étanchéité et utilisation sportive

Les FreeBuds Pro 2 sont certifiés IP54. Ils sont donc parfaitement adaptés pour le sport en extérieur avec une protection contre la sueur, la pluie ou les éclaboussures. Néanmoins, ne comptez pas dessus pour nager avec, ils ne sont pas étanches à l’immersion.

J’ai eu l’occasion de courir à plusieurs reprises avec les écouteurs sans fil et n’ai jamais été gêné. À aucun moment, durant mes séances de plus d’une heure, je n’ai eu l’impression que les FreeBuds Pro 2 allaient glisser de mes oreilles.

Huawei FreeBuds Pro 2Usage et application

Pour appairer les FreeBuds Pro 2 à un smartphone, un ordinateur ou une tablette, il suffit d’appuyer quelques secondes sur le bouton du boîtier, avec le couvercle ouvert. La LED à l’intérieur va alors clignoter en blanc et vous pourrez détecter les écouteurs dans les paramètres Bluetooth de votre appareil.

Le processus est encore plus simple sur Windows puisque grâce à la compatibilité Swift Pair, une petite fenêtre pop-up va s’afficher sur l’écran pour vous inviter à connecter les écouteurs à votre PC. Dommage néanmoins que le boîtier soit nécessaire pour appairer les écouteurs à un appareil.

Les contrôles tactiles

C’était déjà le cas pour les premiers FreeBuds Pro, c’est encore le cas pour les FreeBuds Pro 2 : les écouteurs ne se contentent pas de simples contrôles par tapotement, mais également par pincement et par glissement. Voici donc les paramètres de contrôle des écouteurs proposés par défaut :

  • Simple pincement : lecture / pause
  • Double pincement : titre suivant
  • Triple pincement : retour en arrière
  • Pincement prolongé : contrôle du bruit
  • Glissement vers le haut : augmenter le volume
  • Glissement vers le bas : diminuer le volume

Concrètement, on a donc accès ici non seulement à des contrôles complets — prenant également en charge le volume sonore et la gestion de la réduction de bruit — mais également identiques sur les deux écouteurs. Pas besoin donc de se contorsionner lorsqu’on a une main occupée pour toucher l’écouteur gauche avec la main droite pour régler le volume : tout peut se faire sur n’importe quel écouteur.

Les Huawei FreeBuds Pro 2 se contrôlent en les pinçant
Les Huawei FreeBuds Pro 2 se contrôlent en les pinçant // Source : Robin Wycke pour Frandroid

Notons cependant que, si le système de pincement est simple à appréhender (il suffit de pincer les tranches des tiges), les glissement sur les tiges ne sont pas toujours reconnus.

Par ailleurs, l’application AI Life de Huawei va permettre de modifier certains gestes si vous le souhaitez. On peut choisir de n’attribuer aucun contrôle aux différents pincements, l’assistant vocal sur le pincement prolongé d’un écouteur en particulier (sans toucher à l’autre) ou la désactivation du contrôle du volume.

Bref, du côté des contrôles tactiles, Huawei s’en sort ici très bien en proposant des contrôles nombreux et fonctionnels.

L’application Huawei AI Life

Pour gérer davantage ses écouteurs, Huawei propose sa propre application mobile : AI Life. Attention cependant, celle-ci n’est pas mise à jour sur le Google Play Store et il vous faudra scanner le QR code au dos de l’emballage pour la télécharger sur Android. Sur iPhone en revanche, aucun souci pour la télécharger depuis l’App Store.

Bon point pour Huawei, l’application vous permet de contrôler les écouteurs sans avoir besoin de vous connecter à un quelconque compte utilisateur.

Outre la gestion des contrôles tactiles, l’application AI Life va vous permettre d’accéder au « hub de connexions », c’est-à-dire les différents appareils appairés avec les écouteurs — on y reviendra plus tard. L’application va également afficher le niveau de batterie des écouteurs et du boîtier, vous permettre de mettre à jour leur firmware, de modifier le niveau de réduction de bruit et de contrôler les « effets sonores » et l’égalisation.

On appréciera également la possibilité de modifier le codec audio directement depuis l’application, ainsi que la présence d’une fonction « appels HD ».

Au sein de l’application AI Life, Huawei a également intégré une fonction permettant de faire sonner les écouteurs ainsi qu’un test de port d’embout, comme on l’a déjà abordé précédemment. Il va également être possible d’activer ou de désactiver la mise en pause automatique lorsque vous retirez les écouteurs, ainsi que le mode faible latence, censé diminuer la latence en Bluetooth.

La connexion Bluetooth

Concernant le Bluetooth justement, signalons que les FreeBuds Pro 2 sont compatibles avec la version 5.2 de la norme sans fil. Durant ma semaine de test, je n’ai pas connu de souci de connectivité majeur. Même avec la main dans ma poche avant de jean, par-dessus le smartphone, les FreeBuds Pro 2 ont réussi à assurer une connexion stable avec mon Pixel 6 en AAC. En revanche, en LDAC, j’ai parfois expérimenté quelques microcoupures, mais elles sont restées très ponctuelles.

Les Huawei FreeBuds Pro 2 dans les oreilles
Les Huawei FreeBuds Pro 2 dans les oreilles // Source : Robin Wycke pour Frandroid

Les FreeBuds Pro 2 sont par ailleurs des écouteurs compatibles avec le Bluetooth multipoint. Il est donc tout à fait possible de les connecter simultanément à deux appareils. Vous pouvez ainsi regarder une vidéo YouTube sur votre PC et être interrompu par un appel sur votre smartphone auquel vous pouvez répondre en gardant les écouteurs aux oreilles.

Un bon point, surtout que Huawei ne limite pas cette fonctionnalité à ses seuls appareils. Fait suffisamment rare pour le souligner, Huawei propose même la connexion multipoint lorsque les écouteurs sont connectés en LDAC au smartphone, et ce même si l’autonomie s’en retrouve nécessairement réduite. Même Sony ne va pas jusque là.

En termes de latence, les FreeBuds Pro 2 sont dans la moyenne des écouteurs sans fil. Avec mon Google Pixel 6 Pro, j’ai ainsi pu mesurer une latence de 205 ms en AAC et de 198 ms en LDAC. Huawei propose bien un mode faible latence dans son application mais, comme bien souvent, il n’arrange pas les choses. Avec ce mode activé, j’ai pu mesurer une latence de 221 ms en AAC et de 209 ms en LDAC. Bref, inutile…

Huawei FreeBuds Pro 2Réduction de bruit

Comme les précédents modèles « Pro », les Huawei FreeBuds Pro 2 sont dotés d’une fonction de réduction active du bruit. Pour ce faire, Huawei a intégré trois microphones par écouteurs — contre deux pour les FreeBuds Pro de première génération — avec deux micros orientés vers l’extérieur et un micro au niveau du conduit auditif pour analyser les bruits résiduels et adapter la réduction de bruit à la volée.

Selon Huawei, cette configuration permettrait aux écouteurs de réduire le volume sonore jusqu’à 47 dB sur certaines fréquences, contre 40 dB sur les premiers FreeBuds. Les écouteurs sont également annoncés comme dotés d’une fonction de réduction des bruits du vent.

Les micros des Huawei FreeBuds Pro 2
Les micros des Huawei FreeBuds Pro 2 // Source : Robin Wycke pour Frandroid

Concrètement, Huawei propose ici quatre modes de réduction de bruit active — en plus du mode passif, basé uniquement sur l’isolation passive. On a droit, au sein de l’application AI Life, à un mode « cosy » pour les lieux calmes, à un mode « général » pour les endroits légèrement bruyants et à un mode « ultra » pour les endroits très bruyants.

Par ailleurs, le mode « dynamique » va permettre d’ajuster automatiquement le niveau de réduction de bruit active en fonction de votre environnement. Ainsi, les écouteurs pourront automatiquement passer d’une réduction faible si vous êtes dans un lieu calme à une réduction bien plus forte si les écouteurs perçoivent plus de bruit.

Ca, c’est sur le papier. Dans les faits, les Huawei FreeBuds Pro 2 ont parfois bien du mal à réduire l’ensemble des bruits — à l’exception des fréquences les plus graves, constamment filtrées. Surtout, même en mode fixe « cosy », « général » ou « ultra », les Huawei FreeBuds Pro 2 semblent adapter leur réduction de bruit active au petit bonheur la chance.

Il m’est fréquemment arrivé de mettre les écouteurs dans mes oreilles dans la rue et d’être bien isolé avant qu’un camion ne passe à proximité et que l’ajustement ne réduise l’isolation sonore. Alors que je courais un week-end à proximité de la Marche des Fiertés, la réduction active du bruit n’a pas semblé fonctionner pendant un bon moment, tant et si bien que je n’entendais plus mon podcast, mais seulement la musique des chars.

Les Huawei FreeBuds Pro 2
Les Huawei FreeBuds Pro 2 // Source : Robin Wycke pour Frandroid

Dans l’ensemble, il est donc plutôt compliqué d’évaluer la performance de la réduction de bruit des FreeBuds Pro 2 tant elle est aléatoire. Dans le meilleur des cas, les écouteurs vont parvenir à un niveau d’isolation efficace, proche de celui des Jabra Elite 85T ou des Oppo Enco X2. Dans le pire, vous n’entendrez pas même de différence entre la simple isolation passive et la réduction active de bruit. Malheureusement, impossible de régler plus finement cette réduction de bruit.

Le mode perception

En plus de la réduction active du bruit, les FreeBuds Pro 2 sont dotés d’un mode « Perception » faisant office de mode transparent ou de sons ambiants. Concrètement, les micros sont ici mis à contribution pour restituer par les transducteurs les sons qui seraient filtrés par l’isolation passive.

On a ici affaire à un rendu plutôt efficace et qui va vous permettre de profiter convenablement des sons extérieurs. Pratique par exemple si vous êtes à une gare et que vous attendez l’annonce sonore de votre quai ou que vous êtes en caisse dans un commerce. Un « Mode voix » est également proposé pour réduire les fréquences sonores, à l’exception des médiums, et donc des voix humaines.

Malheureusement, ce mode va entraîner une forte sensation de bulle avec un effet ventouse assez désagréable. Les basses vont disparaître, mais pas les aigus — trop compliqués à filtrer. On préférera l’éviter.

Huawei FreeBuds Pro 2Audio

À la manière de ce que propose déjà Samsung sur ses Galaxy Buds 2 ou ses Galaxy Buds Pro, Huawei a intégré un système de double haut-parleurs à ses écouteurs. Les Huawei FreeBuds Pro 2 embarquent donc chacun non seulement un transducteur dynamique classique de 11 mm, mais également un transducteur planaire qui va l’épauler pour les aigus et les haut-médiums.

Les grilles de haut-parleur Huawei FreeBuds Pro 2
Les grilles de haut-parleur Huawei FreeBuds Pro 2 // Source : Robin Wycke pour Frandroid

Concrètement, ce type d’architecture acoustique a l’avantage de propose, sur le papier, une scène sonore plus profonde avec davantage de précision sur l’ensemble du spectre, chaque transducteur étant concentré sur une partie de l’ensemble du spectre audible. Huawei indique également avoir rendu les aimants plus puissants, augmentant de 30 % la force motrice et permettant une restitution des basses jusqu’à 14 Hz. Rappelons néanmoins que le Bluetooth limite la réponse en fréquence de 20 à 2000 Hz — 40 000 Hz dans le cas du LDAC.

Pour accompagner ce système à double transducteur, Huawei a également rendu ses FreeBuds Pro 2 compatibles non seulement avec les codecs AAC, SBC et HWA — le codec maison de la firme — mais également avec le LDAC. De quoi permettre à Huawei d’adosser fièrement le logo Hi-Res Audio Wireless sur la boîte de ses écouteurs avec une plage de fréquence de 20 à 40 000 Hz.

Les Huawei FreeBuds Pro 2 dans les oreilles
Les Huawei FreeBuds Pro 2 dans les oreilles // Source : Robin Wycke pour Frandroid

Pour parfaire le tableau, Huawei a également travaillé avec Devialet — déjà partenaire pour l’enceinte Huawei Sound Joy et la Sound X — sur le tuning des FreeBuds Pro 2. Si la marque française a donc développé la signature sonore des écouteurs, elle n’est cependant pas à l’origine de son architecture acoustique.

Néanmoins, la signature sonore des FreeBuds Pro 2 reste plutôt maîtrisée. Si l’on retrouve des basses rondes chères à Devialet, les écouteurs mettent finalement davantage l’accent sur le milieu du spectre sonore. Sur Bad Guy de Billie Eilish, on entend assez nettement la nappe de basses rondes en arrière-plan, mais c’est bel et bien la voix de la chanteuse américaine qui prend l’ascendant sur la piste sonore. Les aigus sont là, mais légèrement en retrait par rapport aux basses fréquences et aux médiums.

Dans l’ensemble, alors que le partenariat avec Devialet aurait pu laisser penser que les écouteurs mettraient le paquet sur les graves, il n’en est rien. Le son reste équilibré et ce sont finalement les médiums qui profitent le plus de ce partenariat avec une signature en W assez marquée.

https://images.frandroid.com/wp-content/uploads/2022/06/backforce-oneplus-test-chaise-gaming-12-scaled.jpg
La courbe de réponse en fréquence des Huawei FreeBuds Pro 2 // Source : Frandroid

Sur un titre plus calme comme Come Away With Me de Norah Jones, qui laisse une large place aux instruments acoustiques et à la chanteuse, les FreeBuds Pro 2 mettent là aussi, sans surprise, l’accent sur la voix. On sent par ailleurs un très bonne gestion sur l’ensemble de la plage de fréquence des écouteurs. Les FreeBuds Pro 2 parviennent ainsi sans peine à reproduire les sons les plus graves de la basse et les notes les plus hautes du piano, le tout avec suffisamment de netteté pour vraiment profiter de l’ensemble du spectre sonore.

La scène sonore en est d’ailleurs rendu plus profonde avec une bonne gestion de la dynamique et un bon régime transitoire rendu possible grâce au système de doubles transducteurs.

Notons également que l’application AI Life de Huawei va vous permettre, si vous le souhaitez, de profiter de différents présets. En plus du mode par défaut, développé avec Devialet, il est possible d’activer un preset d’égalisation « amplification des basses », un preset « amplification des aigus » et un preset « voix ». Par ailleurs, pour les utilisateurs souhaitant faire sonner les FreeBuds Pro 2 comme bon leur semble, Huawei propose un égaliseur dix bandes (60, 125, 250, 500, 1000, 2000, 4000, 8000, 12 000 et 16 000 Hz) avec un réglage de plus ou moins 6 db sur chaque bande.

Enfin, si les FreeBuds Pro 2 intègrent leur propre égaliseur et différents presets, ils sont également dotés d’un système d’égaliseur adaptatif. À l’instar des AirPods ou des Pixel Buds, ils vont ainsi adapter automatiquement le volume des différentes fréquences en fonction de la forme de l’oreille, du conduit auditif, du volume sonore ou de la manière dont sont portés les écouteurs.

Huawei FreeBuds Pro 2Micro

Pour les appels vocaux et les enregistrements vidéo aussi, les Huawei FreeBuds Pro 2 font appel à une réduction active du bruit pour votre interlocuteur. Concrètement, les écouteurs s’en sortent très bien dans un environnement calme, sans bruits extérieurs, laissant presque la personne au bout du fil à penser que vous l’appelez depuis un smartphone.

Néanmoins, les choses se gâtent dès qu’un peu de bruit se fait entendre. Les écouteurs vont alors avoir bien du mal à filtrer les nuisances sonores de votre voix et ce malgré la présence de trois microphones et de capteurs osseux utilisés pour les appels. Il faudra nécessairement passer par l’option Appel HD censée augmenter « la clarté des appels vocaux ». Cette option va au moins permettre de réduire la pollution sonore autour de vous, même si certaines fréquences de votre voix seront supprimées avec elles.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Dans tous les cas, même avec l’option Appel HD activée, les Huawei FreeBuds Pro 2 vont avoir du mal à préserver votre voix tout en réduisant les nuisances sonores. Un test de bruit continu — comme un robinet pendant que vous faites la vaisselle — nuira nécessairement à la captation complète de votre voix et, avec un bruit plus important encore, la personne au bout du fil aura bien du mal à comprendre ce que vous avez à lui raconter.

Huawei FreeBuds Pro 2Autonomie

Qui dit double transducteur dit nécessairement autonomie limitée. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle plusieurs constructeurs nous ont indiqué, ces dernières années, être restés cantonnés à un simple transducteur dynamique par écouteur.

Huawei a pris le risque avec ses FreeBuds Pro 2 de proposer des écouteurs avec une autonomie plus restreinte… pour ne pas dire chiche. Les écouteurs true wireless sont en effet capables, selon le constructeur, de fonctionner pendant 6h30 en AAC sans réduction de bruit et pendant 4 heures en AAC avec réduction de bruit. Le boîtier de recharge permet quant à lui d’étendre l’autonomie à 30 heures sans ANC et 18 heures avec ANC.

En activant la réduction de bruit en mode « Ultra » en LDAC et avec un volume sonore à 75 %, j’ai pu utilisé les écouteurs pendant 3h06 avant que l’écouteur gauche ne tombe à court de batterie. L’écouteur droit l’a suivi, étrangement, près de deux heures plus tard, après une autonomie totale de 5h01.

Dans l’ensemble, on a donc bel et bien une autonomie assez limitée en activant le LDAC et la réduction active du bruit. Un résultat qui n’est pas particulièrement surprenant quand on sait à quel point ses technologies — sans parler du double transducteurs — sont consommatrices.

La prise USB-C du boîtier des Huawei FreeBuds Pro 2
La prise USB-C du boîtier des Huawei FreeBuds Pro 2 // Source : Robin Wycke pour Frandroid

Pour la recharge, en plaçant les deux écouteurs dans le boîtier, il faudra patienter un peu moins d’une demi-heure — 27 minutes précisément — pour arriver à une charge complète des Huawei FreeBuds Pro 2.

Pour la recharge du boîtier, Huawei fournit un court câble USB-A vers USB-C, mais pas de bloc chargeur. Il vous faudra donc le brancher à celui de votre smartphone ou passer par la prise USB de votre ordinateur. Par ailleurs, le boîtier des FreeBuds Pro 2 sont compatibles avec la charge sans fil Qi. Il suffit, pour ce faire, de placer le boîtier à plat sur la base, logo Huawei vers le haut.

Huawei FreeBuds Pro 2Prix et date de sortie

Les Huawei FreeBuds Pro 2 sont disponibles dès ce mercredi 29 juin en trois coloris : blanc, bleu argenté et argent. Ils sont proposés au tarif de 219 euros, mais, au lancement, s’affichent au prix de 199 euros.

Note finale du test
Très bon
8 /10
Les Huawei FreeBuds Pro 2 proposent une scène sonore de très bonne facture, aidés en cela par leur architecture à double transducteur et par la compatibilité LDAC.

On apprécie également le support du Bluetooth multipoint qui va permettre d'utiliser les écouteurs connectés simultanément à un smartphone et un PC portable. Enfin, les écouteurs s'avèrent confortables et leur boîtier pourra se ranger facilement dans une poche.

Néanmoins, les écouteurs de Huawei présentent quelques ombres au tableau. C'est le cas notamment de la réduction active du bruit, particulièrement aléatoire, même en la passant sur un mode fixe.

Il en va de même pour l'autonomie, limitée à moins de 6h30, et ce dans les meilleures conditions possibles. Malgré leur confort et leur compatibilité Bluetooth multipoint, vous aurez donc bien du mal à porter les FreeBuds Pro 2 toute une journée complète.

Points positifs du Huawei FreeBuds Pro 2

  • Précision dans le rendu sonore

  • Compatibilité LDAC

  • Bonne dynamique

  • Bluetooth multipoint

  • Charge sans fil

Points négatifs du Huawei FreeBuds Pro 2

  • Réduction de bruit active aléatoire

  • Autonomie faiblarde

  • Prix conséquent

Les derniers articles