Un mois après l’annonce des sanctions américaines contre Huawei, le constructeur chinois est toujours dans l’attente d’un possible revirement de la part de Washington. En attendant, Huawei aurait déjà décidé d’arrêter les commandes de Huawei P30.

Les Huawei P30 et P30 Pro

Il y a tout juste un mois, on apprenait que les entreprises américaines n’avaient désormais plus le droit de faire affaire avec Huawei. Une décision prise par Washington officiellement pour des raisons de sécurité, mais qui pourrait marquer surtout une guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine.

Depuis l’annonce de ces sanctions, le groupe Huawei est encore dans le flou. En effet, si ses smartphones déjà commercialisés continuent à intégrer les services Google, ce ne pourra pas être le cas de ceux qui n’ont pas pu être certifiés avant la sanction américaine. Manifestement, ce n’est cependant pas suffisant pour rassurer les consommateurs. En effet, en France, Huawei aurait vu 20% de ventes en moins dans la semaine suivant l’annonce, tandis que les parts de marché du constructeur seraient passées de 26 à 6% en Allemagne. Surtout, les dirigeants du groupe chinois s’attendent à une baisse de 20 à 30% des ventes en 2019.

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid

Des commandes arrêtées aussi pour le futur Mate 30

Afin de faire face à cette baisse des ventes, Huawei aurait décidé d’arrêter les commandes de certains de ses smartphones auprès des fournisseurs et des usines. Selon les informations de l’analyste Luke Lin de DigiTimes Research, Huawei aurait mis fin aux commandes de ses appareils les plus hauts de gamme comme les Huawei P30 et P30 Pro, mais également les futurs smartphones de la gamme Mate 30.

L’idée pour le constructeur serait ici de ne pas s’encombrer de stocks de smartphones qu’il n’arriverait pas à écouler en raison d’une baisse des ventes depuis un mois. Rien n’indique néanmoins que les commandes reprennent en cas de hausse des ventes.

Interrogé, Huawei France n’a pas su nous confirmer si les commandes de smartphones au niveau mondial avaient été arrêtées. Néanmoins, la branche française du constructeur nous indique qu’aucune baisse des commandes n’a été effectuée dans l’hexagone auprès du siège.

Huawei, Android, Google et les États-Unis : toutes les réponses à vos questions