On apprenait il y a quelques semaines que Huawei avait décidé de repousser la sortie de son Mate X. Un report qui ne devrait pas retarder la sortie du smartphone après le mois de septembre comme l’a annoncé l’un des responsables de la marque. Surtout, le Huawei Mate X profitera bel et bien des services Google sur Android.

Le Huawei Mate X

Avec les sanctions prises par le gouvernement américain à l’encontre de Huawei le mois dernier, on pouvait s’interroger sur le devenir de son smartphone pliable, le Huawei Mate X. Devant initialement sortir en juin, le smartphone a été repoussé de quelques mois en raison de risque de fragilités, afin d’éviter les mêmes problèmes que le Galaxy Fold.

Ce week-end, le site TechRadar est revenu sur le report du smartphone pliable auprès de Vincent Pang, président de Huawei pour l’Europe de l’Ouest. Celui-ci a confirmé au site spécialisé que le smartphone sortirait bien en septembre au plus tard et que le report ne signifiera donc pas une attente de six mois supplémentaires. D’après le cadre de Huawei, le Mate X sortira même « probablement plus tôt, mais en tous cas en septembre c’est une garantie ». Le report pourrait également avoir pour cause le lent déploiement de la 5G en Europe.

Un retard probable à cause du lent déploiement de la 5G

Il faut dire que le Huawei Mate X est l’un des premiers smartphones 5G et que cette compatibilité permet à Huawei de justifier en partie son prix de plus de 2000 euros. Le cadre de Huawei explique ainsi que l’appareil sortira dans « tous les pays qui ont la 5G ». Or, en Europe, le déploiement a à peine débuté dans une poignée de pays comme le Royaume-Uni ou la Suisse. C’est l’an prochain que la 5G devrait arriver massivement sur le marché européen, dont la France.

Surtout, Vincent Pang a expliqué à TechRadar que ce report était bien dû à des raisons techniques et non pas politiques. « Il a déjà été annoncé », indique le cadre de Huawei, suggérant donc que le smartphone pliable a été certifié par Google avant que les sanctions américaines soient prises contre Huawei.