Sur fond d’affaire judiciaire avec le gouvernement américain, Huawei réfléchirait à réduire ses effectifs dans le pays de l’oncle Sam. Ce serait des centaines d’employés qui seraient en danger.

Huawei

Futurewei est le nom du centre de recherche et développement de Huawei aux États-Unis. Il est plus précisément basé dans trois États : Texas, Californie et l’État de Washington. Le groupe voudrait baisser les effectifs dans cette branche et pourrait supprimer une centaine d’employés américains. Comme une sorte de riposte envers le gouvernement Trump.

Huawei aurait donc commencé à réfléchir à cette baisse, selon le Wall Street Journal. Elle aurait proposé aux employés chinois de rentrer au pays et de garder un poste dans la firme. Certains ont par contre été tout simplement informés qu’ils allaient être renvoyés tandis que d’autres s’attendent à faire partie du lot assez rapidement.

Une véritable mesure ou une simple menace ?

Futurewei Technologies possède un effectif de 850 personnes et nul ne sait vraiment combien seront remerciés. Mais il semble que Huawei compte bel et bien ralentir ses actions au pays de l’Oncle Sam. Ou bien, est-ce simplement une menace envers le gouvernement Trump pour lui forcer la main à reconsidérer leur présence sur la liste noire du Commerce Department et lui permettre de recommencer à travailler librement avec les firmes américaines ?

Dans tous les cas, les sanctions semblent s’assouplir pour Huawei avec le gouvernement américain qui va autoriser certaines entreprises à retravailler avec leur homologue chinoise. Reste que le constructeur électronique ne pourra en aucun cas intervenir sur la mise en place du réseau 5G aux USA, une perte importante pour la firme qui avait peut-être prévu de charger une partie de Futurewei à cette tâche.