Le secrétaire au Commerce des États-Unis a affirmé que des licences autorisant les entreprises américaines à travailler avec Huawei allaient très bientôt être distribuées.

Huawei

Entre Huawei et les États-Unis, le flou persiste toujours un peu plus. Les entreprises américaines ne peuvent en effet plus collaborer avec le géant chinois et disposent d’un sursis s’étalant jusqu’au 19 novembre prochain.

Par ailleurs, il y a plusieurs mois, un système de licences accordées par le gouvernement avait été évoqué pour permettre à certaines entreprises américaines de travailler avec Huawei. Cependant, les négociations entre la compagnie chinoise et les autorités américaines semblaient à l’arrêt, laissant peu d’espoir pour une résolution rapide du conflit.

Toutefois, le secrétaire américain au Commerce, Wilbur Ross, vient apporter une petite lueur d’optimisme. Dans une interview accordée à Bloomberg, il affirme en effet que les licences permettant aux entreprises américaines de fournir des biens à Huawei « seront très bientôt disponibles ».

206 requêtes

Wilbur Ross confie également que ses équipes ont reçu 206 demandes de licences pour travailler avec Huawei. « Cela fait beaucoup de requêtes, c’est franchement plus que ce que nous pensions », admet-il.

« Nous sommes en bonne voie, nous progressons bien, et il n’y a pas de raison pour qu’il n’en soit pas ainsi », affirme-t-il enfin. On rappellera au passage une autre bonne nouvelle pour la firme chinoise : Huawei peut à nouveau compter ARM parmi ses partenaires.

La gestion de crise par Huawei : un cas fascinant et complexe