Faire mal à Huawei en contrôlant ses concurrents : la dernière idée des États-Unis

Les adversaires de mon ennemi sont mes marionnettes...

 

Pour affaiblir la position de Huawei en tant que leader du marché des infrastructures de télécommunications, un responsable de l’administration de Donald Trump suggère une prise de contrôle américaines de concurrents européens Ericsson et Nokia.

Pour justifier l’embargo qu’ils infligent à Huawei, les États-Unis affirment que l’entreprise se livre à des pratiques d’espionnage pour le compte de la Chine. Il faut en effet rappeler que le géant de Shenzhen est leader dans le secteur des infrastructures de télécommunications et notamment en ce qui concerne les antennes du réseau 5G.

Si l’embargo américain affecte la division smartphones de Huawei qui se voit privée des services Google, la section réseau de la firme, elle, continue de fonctionner plus ou moins normalement, même si Washington fait pression sur ses alliés pour les inciter à éviter les collaborations avec Huawei.

Pour aller plus loin
Qui peut remplacer Huawei ?

Pour mettre encore plus de bâtons dans les roues du constructeur, le Procureur général William Barr suggère d’investir dans les concurrents européens de Huawei : Nokia et Ericsson.

Prendre le contrôle des rivaux européens

C’est en effet ce que nous apprend The Wall Street Journal. Lors d’une conférence adressée au Center for Strategic and International Studies, l’homme affilié au Parti républicain a indiqué qu’il faudrait que « les États-Unis s’alignent avec Nokia et/ou Ericsson pour un contrôle majoritaire américain, soit directement, soit par l’intermédiaire d’un consortium d’entreprises privées américaines et alliées ».

Mettre notre grand marché et notre puissance financière derrière l’une de ces entreprises, ou les deux, en ferait un concurrent plus redoutable et éliminerait les inquiétudes quant à sa pérennité

Pour l’instant, rien n’indique que cette initiative pourrait vraiment se concrétiser. Toutefois, on peut  supposer qu’en agissant de la sorte, l’administration Trump voudrait éviter de prendre trop de retard sur le déploiement stratégique de la 5G. En faisant du leader du marché un ennemi à affaiblir, Washington doit évidemment penser à des alternatives dans ce domaine.

5G : Huawei va créer des usines en Europe pour rassurer l’UE

Vous connaissez l’histoire désormais : Huawei est dans l’entity list et ne peut plus interagir avec les entreprises américaines. Surtout, cet événement a poussé une grande peur d’espionnage massif par le gouvernement chinois. Si l’entreprise s’en défend corps et âme, la…
Lire la suite

Les derniers articles

  • Microsoft passe Swiftkey et OneNote au mode sombre

    Microsoft

    Microsoft passe Swiftkey et OneNote au mode sombre

    15 février 202015/02/2020 • 11:00