Huawei a surpassé Samsung en avril, mais ce n’est pas une vraie victoire

Contexte ?

 

Huawei a pris la place de Samsung à la tête des plus gros constructeurs de smartphones dans le monde pendant le mois d'avril 2020. Cette prouesse est intéressante à signaler, mais elle doit être recontextualisée.

Huawei P40 Pro et Huawei P40 dos

Les Huawei P40 Pro et Huawei P40 // Source : Frandroid

Dans le monde d’avant, Samsung dominait le marché des smartphones de la tête et des épaules, mais voyait quand même le bulldozer Huawei débouler dans son rétroviseur, bien décidé à lui chiper son trône. Toutefois, les ambitions du géant chinois ont été contrariées par l’embargo américain infligé à son encontre. En conséquence, plutôt que de viser la première place mondiale, Huawei cherche aujourd’hui à développer ses propres services mobiles sur Android pour tenter de se faire une place face à l’écosystème de Google dont il est désormais privé.

Entre-temps, le monde a traversé une crise sanitaire exceptionnelle poussant une énorme partie de l’humanité à se confiner pour éviter la propagation du Covid-19. Dans ce contexte, et sans surprise, le marché du smartphone a beaucoup souffert avec des ventes en forte baisse. Toutefois, comme le révèle le cabinet d’analyses Counterpoint Research, Huawei a réussi à tirer son épingle du jeu sur le mois d’avril où la firme s’est emparée de la place de Samsung avec 19 % des parts de marché dans le monde contre 17 % pour son rival coréen.

Un contexte très particulier pour cette victoire de Huawei

A priori, il s’agit là d’une belle victoire pour le champion chinois, mais il est important de ne pas s’emballer ici. En réalité, cette information est certes intéressante, mais elle devrait rester anecdotique.

Rappelons en effet que Huawei compte essentiellement sur les ventes enregistrées dans sa terre natale, la Chine, car l’absence de services Google sur les smartphones de la marque n’est pas un souci là-bas où les activités de la firme de Mountain View sont bannies. Or, l’économie de ce pays a commencé à reprendre des couleurs dès mars, alors que la plupart des autres États dans le monde vivaient encore en confinement.

Ajoutez à cela le fait que Samsung n’est pas en position de grâce en Chine et on comprend mieux comment Huawei a pu passer devant la firme sud-coréenne. En bref, des circonstances particulières ont permis à Huawei de prendre une certaine avance.

Tout peut changer d’un mois à l’autre

Ne précipitions donc pas les analyses et évitons de conclure tout de suite que Huawei a enterré Samsung. Ce n’est sans doute qu’à la fin de l’année 2020 que nous pourrons tirer des conclusions pertinentes sur l’évolution du marché et du poids de chaque constructeur dans le monde. On rappellera d’ailleurs qu’en février, Xiaomi était passé devant Huawei sans que cela ne dure, preuve que les choses peuvent très vite changer d’un mois à l’autre.

Ce passage a priori bref de Huawei en tête du classement mondial a cependant le mérite de montrer que la marque chinoise est très loin d’avoir rendu les armes, même si sa situation en Occident n’est pas très reluisante. De son côté, Samsung affiche pour l’instant une bonne santé financière, mais se prépare à souffrir sur le reste de l’année à cause des effets du coronavirus sur ses ventes. L’entreprise peut tout de même compter sur un très populaire Galaxy A51.

Les derniers articles