Voici pourquoi Xiaomi est passé devant Huawei en février

Un expert nous explique tout ça !

 

En février, Xiaomi est passé devant Huawei au classement mondial des plus gros constructeurs de smartphones. Un expert de Strategy Analytics nous explique pourquoi le premier a mieux résisté à la crise du coronavirus que le second.

Huawei passe quatrième sur le mois de février, derrière Xiaomi

Xiaomi est numéro trois mondial en février, devant Huawei

Le mois de février a été très difficile pour les ventes de smartphones qui ont enregistré une chute de 38 % par rapport à l’année dernière. Il s’agit là d’une contre-performance historique. En cause : la pandémie du nouveau coronavirus qui engendre la fermeture partielle ou totale d’usines et une baisse de la demande. Or ce n’est pas la seule observation que l’on peut faire sur ce deuxième mois de 2020. En effet, il faut aussi savoir que Xiaomi est passé devant Huawei pour la première fois en termes de parts de marché.

Xiaomi passe troisième, devant Huawei

Initialement, l’information a été partagée par le site chinois Sina Tech. Celui-ci diffuse en effet une capture d’écran tirée d’un rapport du cabinet d’analyses Strategy Analytics. On aperçoit ainsi un tableau indiquant le Top 6 des plus gros constructeurs de smartphones dans le monde. En pole position, on trouve évidemment Samsung assez loin devant Apple. Plus intéressant, c’est Xiaomi qui monte sur la dernière marche du podium.

Huawei n'est que quatrième, derrière Xiaomi

Xiaomi est troisième devant Huawei en février 2020

Même en pleine crise du Covid-19, qui engendre forcément des effets inattendus sur les marchés et nos habitudes, ce classement nous a surpris. Nous avons donc contacté Rajeev Nair de Strategy Analytics afin de vérifier l’authenticité de ces données. L’analyste nous confirme que Xiaomi est bel et bien passé devant Huawei en février 2020 et il nous en explique également les raisons.

Cependant, avant d’aller plus loin, il est bon de préciser que l’écart entre les deux firmes chinoises est faible. Xiaomi a en effet vendu 6 millions d’exemplaires en février, contre 5,5 millions pour Huawei. Cet élément et les circonstances exceptionnelles liées au coronavirus ne permettent pas d’affirmer que ce classement restera le même durant les mois à venir.

Ne pas mettre tous les œufs dans le même panier

Il n’empêche que le fait de voir Huawei à la quatrième place n’est pas anodin. Le géant a régulièrement occupé la deuxième place de ce classement et a longtemps affiché son ambition de détrôner Samsung.

Pour Rajeev Nair, Huawei a toujours eu une grande dépendance au marché chinois. Évidemment, celle-ci s’est encore plus renforcée depuis l’embargo imposé par les États-Unis. Or, jusqu’ici, Huawei avait su maintenir des résultats assez solides en termes de venteune forte chute en France s’est tout de même fait ressentir.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Sauf que la Chine a été le premier épicentre du coronavirus — avant que l’Europe ne prenne ce triste titre — et « tous les importants vendeurs de smartphones du pays ont souffert d’une forte baisse des livraisons », affirme Rajeev Nair. Mais alors, on pourrait se dire que Xiaomi ne fait pas exception et a également été touché par cette chute. Certes, mais Xiaomi n’a pas mis tous ces œufs dans le même panier.

« Xiaomi, cependant, a une activité commerciale beaucoup plus diversifiée et est très présente dans de nombreux pays de la région Asie-Pacifique, notamment en Inde, en Indonésie, etc. », raconte l’expert. À cet égard, on rappellera que Xiaomi est leader en Inde.

C’est cette diversification des activités sur de multiples marchés qui a permis à Xiaomi de grimper dans classement mondial alors que le marché global est en baisse en raison de l’impact du Covid- 19.

Structurellement parlant, Xiaomi est donc moins fort que Huawei, mais en ayant la possibilité de miser sur plusieurs marchés à la fois sans être sanctionné par les États-Unis, la marque est peut-être plus en mesure de limiter la casse face au coronavirus.

Huawei devrait rependre sa place

Comme on l’a dit, il vaut mieux éviter de tirer des conclusions trop hâtives et ces observations ne sont valables que pour le mois de février 2020. Huawei est un mastodonte en Chine et, alors que la situation semble doucement s’améliorer dans l’Empire du Milieu, on imagine que le géant saura reprendre du poil de la bête.

Plus globalement, 2020 s’annonce comme une année noire pour l’ensemble du marché des smartphones. Sur le papier, Xiaomi pourrait donc se vanter d’être passé devant Huawei, mais, d’une part, cela pourrait être assez mal perçu en cette période de pandémie et surtout, d’autre part, cela n’aurait pas beaucoup de sens puisque, même s’il est aujourd’hui troisième, Xiaomi a également souffert et doit serrer les dents.

Hasard du calendrier : les Huawei P40 et P40 Pro vont être annoncés ce jeudi 26 mars, soit un jour avant la présentation du Xiaomi Mi 10 en Europe.

Vous n’avez pas pu passer à côté en 2019, le conflit entre le gouvernement Trump et Huawei a lancé une véritable guerre politique et économique entre l’entreprise chinoise et les marchés occidentaux. La firme de Shenzhen doit désormais patte blanche…
Lire la suite

Les derniers articles