Charge ultra rapide et grande autonomie, voici la future reine des longs trajets

Hyundai Ioniq 6

 

À quelques mois de son lancement, la Hyundai Ioniq 6 nous donne de nouvelles informations à son sujet. Elle détaille notamment le secret de son impressionnante autonomie.

Hyundai Ioniq 6 // Source : Hyundai

Si le nombre de bornes de recharge ne cesse d’augmenter dans le monde et les voitures électriques peuvent parcourir des distances toujours plus grandes, l’autonomie reste encore un frein à l’achat. Mais, les constructeurs travaillent à trouver des solutions, et Hyundai semble être particulièrement sur la bonne voie.

Plus de 600 kilomètres en une seule charge

Officiellement dévoilée en juin dernier, la nouvelle Hyundai Ioniq 6 devrait en effet permettre aux plus anxieux d’être rassurés. Comme l’explique la marque dans un communiqué, la berline électrique, qui étoffe la gamme aux cotés de la Ioniq 5 affiche en effet une autonomie généreuse de 614 kilomètres selon le cycle européen WLTP.

À titre de comparaison, sa principale rivale, la Tesla Model 3 peut en théorie parcourir jusqu’à 626 kilomètres WLTP dans sa version Grande Autonomie. Une petite différence, alors que la berline coréenne embarque des batteries de 53 et 77 kWh, contre environ 80 kWh pour sa concurrente californienne.

Mais alors, quel est le secret de la Ioniq 6, qui affiche également une consommation très basse de 13.9 kWh/100 km (contre 14,9 kWh pour la Model 3 Propulsion) malgré son poids que l’on image conséquent ? Comme le détaille Hyundai dans son communiqué, tout se joue du côté de l’aérodynamisme. Contrairement à la Ioniq 5, qui affiche des lignes plus anguleuses, la berline électrique se distingue par une silhouette plus épurée.

D’ailleurs, la firme décrivait sa nouvelle arrivante comme un « electrified streamliner » dans son premier teaser, comprendre un « objet aérodynamique électrifié ». Et justement, celle-ci affiche un Cx de seulement 0.21, le plus bas pour un véhicule de série de la marque. Et l’un des plus faibles du marché.

De nombreuses optimisations

À titre de comparaison, la Hyundai Ioniq 5 affiche un Cx de 0,29, ce qui reste tout à fait honorable. La « 6 » est alors très proche d’égaliser avec la Mercedes EQS, qui possède un Cx de 0,20, le plus bas de la production automobile actuelle. Seule la Lightyear 0 fait mieux, avec un record à 0,175.

Il s’agit tout simplement de la voiture la plus aérodynamique au monde et elle sera officiellement lancée à la fin de l’année avec sa motorisation électrique fonctionnant à l’énergie solaire. Celle-ci affiche alors une autonomie légèrement supérieure à la Ioniq 6, avec 625 kilomètres environ pour une « petite » batterie de 60 kWh.

Pour atteindre un chiffre aussi bas, les ingénieurs de Hyundai ont effectué un important travail, alors que plus de 5 000 heures de simulations ont été effectuées par ordinateur comme l’explique Automotive News. La berline s’offre notamment des rétroviseurs caméras, plus aérodynamiques, tandis que des volets actifs sont installés à l’avant, ne s’ouvrant que pour refroidir la batterie lorsque cela est nécéssaire. Enfin, la marque a conçu des pneus spécifiques offrant une meilleure résistance à l’air.

Pour rappel, la berline coréenne repose sur la plateforme E-GMP des Ioniq 5 et Kia EV6 et se dote d’une architecture 800 volts comme ces deux dernières. Il est alors possible de charger la batterie de 10 à 80 % en seulement 18 minutes. À comparer aux 30 minutes nécessaires à sa concurrente, la Tesla Model 3.

Pour l’heure, les tarifs n’ont pas encore été dévoilés, alors que les premières livraisons devraient débuter au cours des prochains mois selon le communiqué de Hyundai. Avec une si grande autonomie et une charge ultrarapide, la Hyundai Ioniq 6 pourrait bien devenir la voiture la plus rapide sur longs trajets. Un titre actuellement détenu par la Kia EV6.


Le saviez-vous ? Google News vous permet de choisir vos médias. Ne passez pas à côté de Frandroid et Numerama.