Hyundai Ioniq 6 en location (LLD) à 450 euros par mois : bonne affaire ? Pas si vite

 

La commercialisation de la Hyundai Ioniq 6 vient à peine de débuter, et le constructeur coréen affiche sa berline électrique à partir de 450 euros par mois en LLD (Location Longue Durée). Des mensualités vraiment intéressantes pour une berline électrique plutôt haut de gamme, mais est-ce vraiment une bonne affaire ? Décryptage.

Hyundai Ioniq 6 // Source : Clément Choulot pour Frandroid

La Hyundai Ioniq 6, c’est la nouvelle berline 100 % électrique du constructeur coréen. Nous avons pu l’essayer il y a quelques semaines, et force est de constater que Hyundai a frappé fort avec une voiture qui tient toutes ses promesses. Néanmoins, avec un tarif français qui débute à partir de 52 200 euros, ce qui l’exclue d’emblée du bonus écologique, la voiture n’est pas forcément « bon marché », même si cette notion est devenue somme toute assez relative ces dernières années. Dommage que nous n’ayons pas le droit à la version Propulsion en France, vendue 13 000 euros de moins aux États-Unis !

Pourtant, en scrutant le site de Hyundai en France, nous sommes tombés sur une offre de financement en location longue durée à partir de 450 euros par mois. Des loyers plutôt avantageux en façade et qui pourraient ainsi rendre cette Ioniq 6 encore plus séduisante. Découvrons ensemble si ce financement est vraiment une bonne affaire et si on peut se laisser séduire par la voiture proposée et les loyers promis avec cette offre.

La Hyundai Ioniq 6 proposée à 450 euros par mois

Comme pour la majorité des offres de financement « à partir de », il s’agit du modèle de base. Chez Hyundai, c’est le niveau de finition « Intuitive » qui endosse ce rôle, et comme vous pouvez le constater via la liste des principaux équipements ci-dessous, c’est très complet pour un modèle d’entrée de gamme.

  • Climatisation automatique bi-zone
  • Compteurs numériques 12,3 »
  • Régulateur de vitesse adaptatif intelligent
  • Assistance active au maintien de voie
  • Freinage d’urgence autonome avec fonction intersection
  • Aide au stationnement avant / arrière
  • Caméra de recul
  • Assistance active au suivi de voie
  • Assistance active à la conduite sur autoroute
  • Coffre mains-libres
  • Prise USB et USB-C
  • Système de Navigation Europe avec écran couleur tactile 12,3 », compatible Apple Carplay et Android Auto, avec services connectés Bluelink et Hyundai Live
  • Appel d’urgence e-Call
  • Connexion Bluetooth
  • Système d’accès mains-libres et démarrage sans clé
  • Alarme périmétrique
  • Système de préconditionnement de la batterie
  • Pare-brise athermique
  • Feux avant Bi-LED
  • Allumage automatique des feux
  • Feux de jour à LED type Pixel
  • Spoiler arrière effet  »verre » avec rappel de feux de stop à LED type  »Pixel »
  • Feux arrière à LED type Pixel
  • Rétroviseurs électriques et dégivrants
  • Rétroviseurs rabattables électriquement
  • Poignées de portes extérieures rétractables manuelles
  • Jantes alliage 18 »
  • Sellerie tissu
  • Vitres électriques
  • Volant cuir
  • Volant chauffant

La Hyundai Ioniq 6 propose trois autres finitions au-dessus, « Creative », « Executive » et la version de lancement qui disparaîtra bientôt « First Edition », un modèle limité à 250 exemplaires en France, tous vendus. Ces versions ne sont pas concernées par l’offre à 450 euros par mois. Ces finitions intègrent quelques éléments intéressants, comme la pompe à chaleur, l’affichage caméra des angles morts, les jantes de 20 pouces, le toit ouvrant ou encore le système audio Bose.

Pour un modèle de base, la Ioniq 6 en finition « Intuitive » est plutôt bien équipée, d’autant plus que, une fois n’est pas coutume, la couleur de base gratuite n’est pas un blanc, mais un bleu plutôt sympathique (mais absolument pas passe-partout) baptisé « Byte Blue ». Les jantes sont en 18 pouces d’emblée.

À ce tarif, il s’agit d’une Hyundai Ioniq 6 avec sa batterie d’une capacité brute de 77 kWh et son autonomie de 614 km selon le cycle WLTP. C’est la seule batterie proposée sur la Ioniq 6 pour le moment. Le moteur de la version concernée est celui de 229 ch, avec un seul moteur situé au niveau de l’essieu arrière. Les finitions du dessus (à partir de « Executive ») proposent une version avec deux moteurs d’une puissance cumulée de 325 ch et quatre roues motrices.

L’intérieur de la Hyundai Ioniq 6 à 450 euros par mois

Quelles sont les conditions pour être éligible à l’offre LLD de la Hyundai Ioniq 6 ?

Il s’agit d’une offre de location longue durée sur 37 mois et 10 000 kilomètres par an, soit 30 000 km au total. Hyundai indique que l’offre à 450 euros par mois est soumise à un apport de 10 750 euros, auquel on ne peut pas déduire le bonus écologique de 5 000 euros puisque la voiture dépasse le seuil d’éligibilité de 47 000 euros.

L’apport est très important, c’est pour ça que la voiture s’affiche à des mensualités aussi avantageuses. Auparavant, avec le bonus écologique, les apports étaient absorbés en partie par les aides gouvernementales. La Ioniq 6, avec ses tarifs élevés et le durcissement des conditions du bonus, n’est pas concernée.

Combien vous coûtera la LLD de la Hyundai Ioniq 6 ?

Sur trois ans de location longue durée, votre Ioniq 6 vous coûtera 26 950 euros. Hyundai affiche sa voiture à partir de 52 200 euros sur son site, hors éventuelle remise commerciale, mais ces pratiques sont de moins en moins courantes chez les concessionnaires, surtout en cette période où la demande est forte, et l’offre plus rare en raison des pénuries de composants et des soucis logistiques rencontrés par les constructeurs.

En partant de ce prix, vous paierez sur les trois ans de la location, 51,6 % du prix de votre voiture. C’est beaucoup plus que la décote sur trois ans pour ce type de voiture (en général, cela oscille autour de 30 à 35 %), notamment en électrique où la demande ne cesse d’augmenter, impliquant ainsi une certaine stabilité des prix. L’offre n’étant pas une LOA, il n’y a pas d’option de rachat du véhicule. Il faudra ainsi obligatoirement restituer la voiture à la fin de la LLD.

Attention aux frais de remise en état, ceux-ci peuvent être élevés au moment de la restitution. Nous vous conseillons de le faire avant chez un carrossier, cela vous coûtera moins cher que chez votre concessionnaire en général. Si vous reprenez un véhicule chez votre concessionnaire après votre LLD, il sera aussi un peu moins regardant sur les frais de remise en état.

Hyundai Ioniq 6 // Source : Clément Choulot pour Frandroid

Faut-il privilégier la LLD ou un crédit classique ?

Aujourd’hui, pratiquement toutes les voitures neuves sont financées. C’est d’ailleurs en partie pour ça aussi que le prix des voitures ne cessent d’augmenter en façade, puisqu’ils sont ensuite dissipés dans des LOA et des LLD avec des loyers plutôt avantageux, des apports parfois monstrueux (comme c’est le cas ici) et des valeurs résiduelles élevées.

Environ 80 % des voitures achetées neuves sont financées aujourd’hui, soit par une location, soit par un crédit classique. Et justement, par rapport à un crédit classique, est-ce que la LLD est plus intéressante ?

Même si les taux ont augmenté ces derniers mois, ceux-ci restent parfois intéressants, notamment pour une voiture électrique. Nous pouvons prendre par exemple le Crédit Agricole Île-de-France et son « Prêt Véhicule Vert » avec un TAEG à 1,92 %.

Ainsi, en finançant 41 450 euros (avec un apport, comme la LLD, de 10 750 euros, mais l’avantage du crédit classique, c’est que vous pouvez moduler comme vous le souhaitez), toujours sur 37 mois, nous arrivons à des mensualités de 1 154,29 euros, sans assurance. Le montant total dû est de 42 708,79 euros. Le crédit vous aura donc coûté 1 258,79 euros.

Hyundai Ioniq 6 // Source : Clément Choulot pour Frandroid

Les éléments à retenir

D’un point de vue financier, le crédit classique dans une banque n’est pas forcément la meilleure solution à court terme puisque, les mensualités sont pratiquement trois fois plus élevées par rapport à la LLD proposée par Hyundai.

La différence s’explique par le fait qu’avec un crédit classique, vous financez l’intégralité de la voiture et, à la fin des 37 mois, celle-ci vous appartient. Vous pouvez la garder, ou la revendre. Et vous n’avez pas de limite de kilométrage. En ce qui concerne la LLD, vous payez en réalité uniquement une partie de la voiture et à la fin des quatre ans, vous devez restituer la voiture et payer des frais si vous dépassez la limite kilométrique.

Hyundai Ioniq 6LLDCrédit banque
Apport10 750 euros10 750 euros
Kilométrage maximum30 000 km-
Durée37 mois37 mois
Mensualités450 euros1 154,29 euros
Coût du financement-1 258,79 euros
Coût total26 950 euros42 708,79 euros

Même si la totalité des mensualités correspond globalement à la décote naturelle d’une voiture, cette solution est intéressante seulement si vous souhaitez changer de voiture régulièrement en payant une partie de la voiture, sans vous embêter avec la revente à la fin puisque vous devrez la restituer.

La LLD est intéressante si vous n’avez pas trop de visibilité en ce qui concerne la côte d’occasion de votre voiture et que vous savez déjà que vous allez la revendre. Avec ce type de financement, vous connaissez à l’avance le coût total de possession de votre véhicule.

Hyundai Ioniq 6 // Source : Clément Choulot pour Frandroid

En revanche, au comptant ou à crédit, vous ne pouvez pas connaître ce prix, puisqu’il dépendra de la valeur de revente. Néanmoins, la demande en voiture électrique étant en progression, les prix ne devraient pas décoter aussi rapidement qu’un modèle thermique, surtout avec les restrictions de circulation de certains anciens diesels et essence dans certaines agglomérations.

Toutefois, à nos yeux, la LLD proposée par Hyundai n’est pas très intéressante pour deux raisons : d’une part, l’apport est beaucoup trop important. Certes, il permet de faire diminuer assez drastiquement les mensualités, mais l’apport est une somme d’argent « perdue » dès le départ. Ce qui amère à notre deuxième point : avec cette offre, vous paierez sur les trois ans de la location, 51,6 % du prix de votre voiture. C’est beaucoup trop élevé pour une voiture de ce type qui, de plus, est amenée à plutôt bien tenir sa cote et donc facilement se revendre par la suite.

Privilégiez de ce fait une offre LLD qui sort légèrement des clous, avec moins d’apport et des loyers plus élevés, ou bien passez par un financement classique en banque. Et si vous souhaitez revendre la voiture au bout de trois ou quatre ans, vous perdrez sûrement moins par rapport à ce que vous avez déboursé pour la LLD sur trois ans.


Envie de rejoindre une communauté de passionnés ? Notre Discord vous accueille, c’est un lieu d’entraide et de passion autour de la tech.