Cet élément déployé par Microsoft pourrait enfin booster Windows 11 ARM

L'ARM64EC, ça vous dit quelque chose ?

 

Microsoft a annoncé le déploiement du support d’ARM64EC sur Windows 11 ARM. Cette nouveauté devrait, on l’espère, pousser les développeurs à mieux optimiser leurs applications pour l’OS, le rendant ainsi plus efficace.

Le logo de Windows 11
Windows 11 ARM pourrait gagner en agilité avec la nouvelle prise en charge d’ARM64EC  // Source : Microsoft

C’est fait. Microsoft a déployé sur Windows 11 ARM la prise en charge d’ARM64EC. Cette nouveauté permet aux applications de fonctionner de manière hybride, en combinant du code ARM fonctionnant nativement, et du code x64 exécuté par le biais d’une émulation. Il est ainsi possible de faire fonctionner l’essentiel d’une application sur du code ARM, en mode natif, tout en émulant en x64 certaines extensions ou fonctionnalités spécifiques.

Pour Windows 11 ARM, l’ajout de ce support prend des airs messianiques puisqu’il va permettre aux développeurs de migrer progressivement et plus facilement leurs applications vers l’architecture ARM, mais en profitant tout de suite d’un vrai bénéfice en termes de performances, souligne Windows Central. Et si les deux cas ne sont pas tout à fait identiques, cette solution permet globalement à Microsoft d’offrir aux développeurs un outil similaire à Rosetta 2, l’utilitaire de conversion ARM lancé par Apple avec les premiers Mac sous processeurs M1.

Un outil qui pourrait contribuer à booster l’attractivité de Windows 11 ARM

« Avec ARM64EC, vous pouvez choisir de commencer petit et de construire de manière incrémentielle. Vous pouvez identifier une partie de votre base de code qui bénéficierait le plus des performances natives et la reconstruire en ARM64EC », explique Microsoft dans un billet de blog destiné aux développeurs.

« Le reste de l’application demeurera pleinement fonctionnel en tant que code x64 émulé, mais les parties ARM64EC recompilées auront désormais une vitesse native. Au fil du temps, vous pouvez recompiler une plus grande partie de l’application en ARM64EC afin d’améliorer encore plus les performances et de préserver l’autonomie de la batterie pour les clients de votre application ».

En déployant le support d’ARM64EC sur Windows 11 ARM, Microsoft espère augmenter de manière significative l’attractivité de son OS auprès des développeurs. Cette méthode de conversion offre en effet une solution concrète aux développeurs pour rentabiliser beaucoup plus vite la conversion de leurs applis vers ARM.

Elle devrait donc encourager plus de développeurs et d’éditeur à créer ou modifier des applications exploitant correctement les puces ARM utilisées notamment par les PC Always connected ou sur certains appareils comme la Surface Pro X. De là à imaginer que Microsoft rattrapera bientôt son retard sur Apple, il n’y a qu’un pas.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles