Activision Blizzard : pour ne pas tout perdre, le Royaume-Uni rouvre les négociations avec Microsoft

 

Coup de théâtre, après la défaite de la FTC face à Microsoft aux États-Unis, c'est l'autorité de la concurrence au Royaume-Uni qui commence à reculer. Le bout du tunnel semble en vue pour le rachat d'Activision Blizzard et Call of Duty par Microsoft.

Source : Microsoft

Microsoft est désormais libre d’absorber Activision Blizzard partout dans le monde, sauf au Royaume-Uni. La FTC a perdu sa procédure aux États-Unis devant le tribunal fédéral. Consciente qu’elle était dorénavant seule contre la multinationale, l’autorité de la concurrence britannique a décidé de faire marche arrière pour rouvrir les négociations.

Où en est la procédure au Royaume-Uni ?

Depuis l’annonce du blocage du rachat par la CMA au Royaume-Uni, il était nécessaire pour Microsoft et Activision Blizzard de faire appel de la décision devant la CAT, le tribunal compétent en la matière. C’est ce que Microsoft a fait au mois de mai et le procès entre la CMA et la firme était prévu pour la semaine du 24 juillet 2023.

« Était prévu » puisque la CMA, Microsoft et Activision Blizzard ont accepté de repousser cette procédure juridique afin de revenir à la table des négociations. Microsoft entend désormais modifier son projet de rachat pour contenter la CMA et enfin pouvoir absorber l’éditeur numéro 1 du jeu vidéo, Activision Blizzard, pour 68,7 milliards de dollars. 

En mai 2023, Satya Nadella, le patron de Microsoft, avait refusé d’exclure la possibilité pour le géant de quitter le Royaume-Uni. Une menace forte qui a peut-être contribué au changement de position de la CMA.

Une course contre-la-montre

Car Microsoft est pressée. Le contrat de rachat entre Microsoft et Activision Blizzard expire le 18 juillet 2023, soit dans 7 jours au moment où cet article est rédigé. À partir de cette date, les deux entreprises doivent renégocier pour prolonger le contrat. Depuis la signature de ce dernier en janvier 2022, Activision Blizzard a sorti Overwatch 2 et Diablo 4 et repris du poil de la bête, que ce soit dans l’opinion publique ou financièrement. Avec une renégociation, la firme pourrait chercher à augmenter son prix de vente.

Microsoft a donc tout intérêt à trouver un terrain d’entente avec la CMA du Royaume-Uni avant le 18 juillet 2023. Si elle y parvient, Call of Duty, World of Warcraft, Candy Crush ou encore Diablo pourraient devenir des propriétés de la marque Xbox dès la semaine prochaine. Une partie du catalogue de l’éditeur devrait sans doute débarquer dans le Xbox Game Pass dans la foulée. Ça tombe bien, son prix vient d’augmenter.


Si vous voulez recevoir les meilleures actus Frandroid sur WhatsApp, rejoignez cette discussion.