MacBook Air vs Surface Laptop : ce premier test confirme nos craintes

 

Un premier test révèle les défauts potentiels de la nouvelle puce Snapdragon X de Qualcomm que l'on retrouve dans les Surface Pro et Surface Laptop.

Les promesses étaient-elles trop belles ? Depuis l’annonce du Snapdragon X Elite de Qualcomm basé sur la nouvelle architecture Oryon, nous avons toujours gardé une dose de scepticisme en attendant les tests. Ce n’est qu’avec un produit commercialisé sous les mains que nous pourrions réellement confronter les promesses de Qualcomm au réel.

Cette semaine, Microsoft a dévoilé les premiers produits équipés de cette puce : la nouvelle Surface Pro et le nouveau Surface Laptop. Sur le papier, la firme nous promet des performances plus importantes que le MacBook Air M3 d’Apple tout en proposant une autonomie similaire. La réalité semble un peu plus être à nuancer.

Quels sont les problèmes identifiés ?

Le cabinet Signal65 a réalisé une étude complète du Surface Laptop 15 pouces équipé du Snapdragon X Elite à la demande de Microsoft. Il s’agit donc d’une commande de Microsoft, ce qui peut induire certains biais à garder en tête. Le document de 28 pages propose des comparatifs à travers plusieurs tests entre le Surface Laptop, le MacBook Air M3 et des machines plus classiques avec processeur Intel (Surface Laptop 5, MSI Prestige 16 EVO AI).

On commence par des tests de chauffe, où Signal65 mesure la température des machines en fonctionnement à l’aide d’une caméra thermique pendant que les PC tournent au maximum de leurs capacités pendant plus de 10 minutes.

Comme on peut l’observer, le nouveau Surface Laptop chauffe bien plus que le MacBook Air M3. Sur un test multicœur, avec une température en hausse de 5 degrés Celsius entre la machine de Microsoft et d’Apple. Avec un seul cœur, la machine de Microsoft est plus chaude de 2 degrés seulement.

Le problème, c’est que ces résultats sont obtenus en comparant le Surface Laptop doté d’un ventilateur actif avec un MacBook Air M3 dénué de toute ventilation. En effet, la machine d’Apple est fanless, et donc complètement silencieuse. Celle de Microsoft a besoin du ventilateur, une pièce mécanique ajoutant de la fragilité au design, et, malgré cela, chauffe davantage que son concurrent.

Quid des performances ?

Le document décrit aussi des tests de performance plus classiques réalisés avec Geekbench et Cinebench 2024. Ici, le nouveau Surface Laptop et le Snapdragon X Elite impressionnent. Sur du multicœur, comme attendu, la puce de Qualcomm fait mieux que celle d’Apple. C’est normal, le Snapdragon X Elite utilise 12 cœurs là où l’Apple M3 repose sur une architecture hybride à 8 cœurs (4 cœurs performants et 4 cœurs basse consommation).  Sur des tâches utilisant un seul cœur, le MacBook Air M3 reprend la première position en puissance de calcul.

Source : Signal65

Comme attendu, la puce de Qualcomm est beaucoup plus véloce que l’Apple M3 quand il s’agit de tâches liées à l’IA. Apple a seulement mis à jour son NPU, le processeur dédié à l’IA, avec la puce M4 de l’iPad Pro. Sur le traitement des vidéos, en encodage et décodage, la puce de Qualcomm se montre également plus performante que celle d’Apple par une belle marge de 15 à 25 %.

Au niveau des performances sur le web avec Google Chrome, le MacBook Air M3 domine largement en offrant 40 % de performance en plus. La navigation web avec le navigateur le plus populaire du marché est sans aucun doute une application très grand public et cette différence aura donc un impact sur la majorité des utilisateurs.

Avec sa nouvelle version de Windows 11, Microsoft lance aussi PRISM, une nouvelle couche d’émulation pour les machines équipées de puces ARM comme les puces Qualcomm, afin que les applications optimisées pour les processeurs Intel x86 tournent correctement. Le test de Signal65 confirme que le niveau de performance de cette nouvelle couche d’émulation est au niveau de Roseta 2 et permet surtout de correspondre aux performances d’une machine native Intel.

Et l’autonomie ?

Un test ne serait pas complet sans la question de l’autonomie. Ici, Signal65 évalue que le Surface Laptop proposerait le même niveau d’autonomie que le MacBook Air sur un usage mixte.

Au final, Signal65 décrit le Surface Laptop comme le nouvel ordinateur portable le plus impressionnant depuis longtemps sur le marché des PC. Encore une fois, il s’agit d’une étude commandée par Microsoft et il faudra attendre les tests de la presse pour cerner définitivement les qualités et défauts du produit.


Retrouvez un résumé du meilleur de l’actu tech tous les matins sur WhatsApp, c’est notre nouveau canal de discussion Frandroid que vous pouvez rejoindre dès maintenant !