La voiture électrique aux 1 000 km d’autonomie arrive enfin en Europe

 

Après le SUV ES8, Nio s'apprête à commercialiser les berlines ET7 et ET5 en Allemagne et Norvège d'ici à la fin de l'année. La marque veut aussi développer son offre de location de batteries pour l'échange de batteries, afin de les "recharger" en cinq minutes.

nio-et7

Article actualisé le 26 septembre 2022 : Comme le souligne le site chinois Sina Tech, le constructeur NIO prévoit de lancer les voitures électriques ET5, ET7 et ES7 en Europe et plus exactement à Berlin le 7 octobre prochain. Le patron de la firme chinoise sera présent, et on devrait alors connaître en détail l’offre du constructeur en Europe. Selon le site CNeVPost, la division européenne de Nio, installée aux Pays-Bas, compte déjà plus de 700 salariés, en moins de six mois. L’offensive européenne des constructeurs chinois a démarré.


Article original du 22 septembre 2022 : Comme d’autres constructeurs chinois de voitures électriques tels que BYD avec sa Seal ou Xpeng avec sa P5, c’est par la Norvège que Nio a investi le marché européen. La firme a d’ailleurs déjà commencé, en implantant plusieurs stations d’échange de batteries sur le territoire. Mais ce n’est pas tout, puisqu’elle y commercialise également un premier modèle, à savoir le SUV ES8. Mais vous vous en doutez bien, d’autres ne devraient pas tarder à suivre, avec une expansion dans d’autres pays.

Deux modèles à venir

En effet, et comme le confirme Qin Lihong, co-fondateur de la marque chinoise à l’agence américaine Reuters, deux autres véhicules arriveront en Europe d’ici à la fin de l’année. Il s’agira alors des ET7 et ET5, deux berlines électriques déjà dévoilées par Nio depuis plusieurs mois. Respectivement rivales des Tesla Model S et Model 3, elles seront lancées en Norvège et en Allemagne d’ici à la fin de l’année.

En juillet dernier, le vice-président de la marque, Hui Zhang avait annoncé son intention de se lancer sur ce marché. C’est d’ailleurs là-bas que Nio a installé il y a quelques jours une nouvelle station d’échange de batteries. La France devrait être servie plus tard, potentiellement en 2023.

NIO ET7

Pour rappel, la Nio ET7 jouera le rôle de porte-étendard de la marque en Europe et se déclinera en plusieurs versions avec des batteries de 70 à 150 kWh, permettant de parcourir entre 500 et 1 000 kilomètres selon le cycle chinois CLTC. L’ET5 devrait également afficher une autonomie similaire, embarquant alors les mêmes batteries. Rappelons qu’il faut enlever environ 15 % pour retrouver l’autonomie européenne mixte WLTP, soit environ 850 km.

Si rien n’a été précisé, il pourrait s’agir de la Qilin CTP 3.0 développée par CATL, alors que Nio a déjà mis en place un partenariat avec l’entreprise chinoise dans le cadre de son offre de location de batteries. Cet accumulateur est également en mesure de passer de 10 à 80 % en seulement une dizaine de minutes, à condition d’être branché sur une borne suffisamment puissante. Nio vient justement de dévoiler la sienne, forte de 500 kW et bientôt implantée en Chine et en Europe.

Mais il devrait s’agir d’une batterie à la chimie particulière, de type semi-solide, qui n’est pas développée par CATL mais par WeLion. Précisons que la batterie 150 kWh permettant d’atteinte les 1 000 km d’autonomie n’est pas encore commercialisée et devrait être disponible au cours du quatrième trimestre 2022.

Développer la location

Aujourd’hui, seuls les clients Nio peuvent profiter de l’échange de batterie, un système entièrement automatisé et qui nécessite à peine cinq minutes. Plusieurs accumulateurs sont disponibles, installées dans des emplacements dédiés, tandis qu’un est laissé libre pour ranger la batterie vide issue du véhicule. Au terme de l’opération, le conducteur repart avec une voiture pleine.

Mais pour avoir accès à ce service, il faut alors avoir souscrit à l’offre de location de batterie. Un système peu répandu sur le marché, même si Renault l’avait proposé avec sa Zoé quelques années plus tôt. Cette stratégie a notamment pour but de séduire les clients européens, en leur annonçant seulement quelques minutes pour recharger leur voiture.

Nio ne sera pas seul sur ce segment bien longtemps puisque le groupe SAIC (qui détient la marque MG avec notamment la toute nouvelle MG4) vient d’indiquer l’ouverture de stations d’échange de batteries en Chine. Les prochaines MG devraient être dotées de cette fonctionnalité.

Nio ET5
Source : Nio

En Norvège, l’achat de la batterie de la Nio ES8 coûte environ 8 700 dollars pour le pack de 75 kWh alors que la location est facturée environ 135 dollars par mois. Comme l’explique Reuters, ce choix a tout de même un coût pour Nio, ce qui explique en partie pourquoi il s’agit de la seule marque à proposer ce système. Mais celui-ci semble bien fonctionner, alors que la majorité des clients norvégiens et plus de la moitié des acheteurs en Chine ont opté pour la location de batterie.

La marque a donc tout intérêt à développer cette offre, qui lui permet selon elle d’être « complètement en avance » par rapport à des marques telles que BMW ou Mercedes. Afin d’accélérer son développement, Nio souhaite donc s’associer à une société de gestions d’actifs en Europe, afin de financer ces batteries en location. L’objectif étant d’installer plus de 1 000 stations d’échange de batterie en dehors de Chine, majoritairement en Europe.

Le constructeur chinois de voitures électriques Nio se lance à l’assaut de l’Europe. Et de viser la Hongrie non pas pour y produire des véhicules, mais pour y implanter une usine de produits énergétiques, plus…
Lire la suite

 


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles