Dites adieu à OxygenOS… l’interface de OnePlus va disparaître en 2022

 

L'interface OxygenOS va fusionner avec celle des appareils Oppo, intitulée ColorOS. Les deux disparaitront au profit d'une interface « unifiée » censée tirer le meilleur des deux mondes. Le prochain flagship de OnePlus sera équipé de cette nouvelle interface. Puis fin 2022, suivront le reste de la flotte du constructeur chinois.

OxygenOS est plus agile que jamais.

OxygenOS est plus agile que jamais. // Source : Frandroid – Anthony Wonner

Lorsque OnePlus et Oppo se sont rapprochés en juin dernier, de nombreux fans de OnePlus ont eu peur que la firme abandonne son interface si appréciée, OxygenOS, au profit de ColorOS, l’interface des appareils Oppo. Dans les semaines qui avaient suivi l’annonce de la fusion, OnePlus a donc tenté à plusieurs reprises de rassurer, en expliquant qu’OxygenOS resterait bien une entité différente de ColorOS, malgré un même socle technique et une même équipe travaillant sur les deux interfaces.

Mais ce lundi 20 septembre, cette petite danse se termine officiellement. OnePlus annonce la création d’une nouvelle interface pour les deux marques et signe de facto la mort d’OxygenOS. À la fin de l’année 2022, plus aucun smartphone OnePlus ne sortira sous OxygenOS, mais on ne connait pas encore le calendrier pour Oppo. Reste à savoir si le nom de ColorOS va aussi disparaître au profit de cette nouvelle interface unifiée ou si cette dernière reprendra tout simplement le nom de ColorOS.

Le meilleur des (deux) mondes

Pete Lau, cofondateur de OnePlus et désormais chef de produit d’Oppo et OnePlus (dans cet ordre) a déclaré lors d’une table ronde auprès de Frandroid et de journalistes du monde entier que ce « nouveau système d’exploitation global, unifié et modernisé » réunira le meilleur des deux OS précédents. Dans le détail, cette nouvelle interface tentera de puiser l’expérience « rapide et fluide » d’OxygenOS ainsi que son « aspect propre et léger », selon les propres mots de Pete Lau. Du côté de ColorOS, la firme voudrait davantage s’inspirer de sa « fiabilité » et sa « richesse de fonctionnalités ».

Au passage, le fondateur a également confirmé qu’il n’y aura pas de OnePlus 9T cette année, contrairement aux habitudes de OnePlus de sortir un smartphone de la série T en fin d’année. L’entreprise a cependant indiqué qu’il y aurait « d’autres sorties ».

Pet Lau dans une boutique T-Mobile à New York

Pet Lau dans une boutique T-Mobile à New York // Source : Frandroid

Interrogé par une journaliste de Cnet.com sur le caractère conflictuel de la fluidité et de la richesse de fonctionnalités, le fondateur botte en touche. « À mon avis, ces deux OS excellent dans deux ères qui ne sont pas conflictuelles. Je vois cela comme des lignes directrices qui peut-être n’allaient pas dans la même direction par le passé, mais qui doivent être fusionnées pour créer la meilleure combinaison possible. »

Le calendrier pour ce nouvel OS Oppo/OnePlus

Pour mettre la main sur ce nouvel OS, il ne faudra sans doute pas attendre trop longtemps. Le premier flagship de 2022 de OnePlus en bénéficiera. Puis, plus tard dans l’année, à l’occasion de la sortie de la mise à jour majeure d’Android fin 2022 (Android 13 supposément), tous les appareils OnePlus capables d’installer cette nouvelle mise à jour pourront en profiter. En clair : d’ici fin 2022, si OxygenOS n’aura pas lâché son dernier souffle, puisque l’OS continuera d’exister sur des appareils ne pouvant pas passer à Android 13, ce sera le début de la fin pour l’interface oneplusienne.

Quid des appareils qui sont censés bénéficier d’une mise à jour majeure d’Android l’année prochaine, comme le OnePlus 8 ou le OnePlus Nord ? Là-dessus, Pete Lau a été très clair : le OnePlus 8 et le OnePlus Nord recevront le nouvel OS. De plus, les smartphones qui ne pourront pas passer à Android 13 continueront de recevoir des mises à jour mineures concernant la sécurité et le bon fonctionnement du système.

OnePlus est-il en train de disparaitre ?

Avec un seul OS pour deux marques, la question de la survie même de l’identité OnePlus se pose bien évidemment. Le cofondateur de la marque chinoise le sait bien. Il a tenté d’expliquer cela en invoquant « les bases de la conception et du design ». Ce que dit Pete Lau, c’est qu’en somme, les produits OnePlus et Oppo « se concentrent sur différents aspects de la conception d’un smartphone et qu’ils s’adressent donc à différents publics ». Il a ensuite ajouté que OnePlus était une marque qui intéressait davantage les « enthousiastes de la Tech » tandis qu’Oppo avait un positionnement « bien différent ». Comprendre par là, un positionnement davantage grand public.

Pete Lau a également expliqué que sur le plan de la photographie, la fusion pourrait bien aider OnePlus. La fusion avec Oppo permettrait d’engager « une équipe vraiment importante » sur l’amélioration des performances en photo et en particulier sur le sujet sensible de la calibration des couleurs, sur lequel le fondateur s’est longtemps appesanti, expliquant qu’il s’agissait d’un vrai challenge pour la marque. Les OnePlus sont en effet souvent critiqués pour rendre des clichés trop saturés et trop éloignés des couleurs naturelles.

Le OnePlus 9 Pro.

Le OnePlus 9 Pro. // Source : Pete Lau

En effet, l’ingénieur a bien confirmé que les deux marques avaient fusionné leurs équipes techniques, tout en conservant des équipes marketing bien distinctes. Il a ensuite ajouté qu’au sein de la nouvelle équipe design qui s’occupe désormais d’Oppo et OnePlus, des sous-équipes sont dédiés à chacune des deux marques. Si cette assurance permet de penser qu’on est encore loin d’une sortie d’appareils Oppo avec un simple sticker OnePlus collé dessus, il est va sans dire que pour des raisons industrielles et d’économie d’échelle, il y a de fortes chances que les appareils OnePlus et Oppo affichent à l’avenir une plus forte propension à se ressembler.

Les derniers articles