Test du Panasonic TX-65LZ2000E : une image Cinéma au top du top et de solides arguments pour le gaming

Pour les passionnés

Panasonic TX-65LZ2000E
Excellent
9 /10

Note de la rédaction

Ce test est valable pour les variantes suivantes :

Points positifs de la Panasonic TX-65LZ2000E
  • Qualité d’image Home Cinéma
  • Dolby Vision et HDR10+
  • Calibrage parfait, mode Filmmaker
  • Interface
  • Design
  • Qualité audio
  • Interface de gaming
  • Faible input lag
  • Consommation électrique
Points négatifs de la Panasonic TX-65LZ2000E
  • Pas de DTS
  • Seulement deux entrées HDMI 2.1
 

La série LZ2000 succède à la série JZ2000 de 2021. Prometteuse d’une image encore plus lumineuse, elle représente ce que la marque japonaise sait faire de mieux en matière d’affichage pour le grand public. Embarquant une dalle Master OLED Pro avec un contraste saisissant et profitant d’une compatibilité HDMI 2.1 sur certaines de ses entrées, cette série supporte les formats HDR10+ et Dolby Vision pour la meilleure expérience cinéma possible. Mais tout cela en fera-t-il la meilleure série de télévisions pour 2022 ? Nous avons pu le tester pour vérifier tout cela et voici nos impressions.

TV Panasonic TX-65LZ2000E // Source : Panasonic

Si les téléviseurs dotés d’une dalle OLED peuvent avoir un « défaut » par rapport aux TV LCD, c’est au niveau de la luminosité. Les fabricants tentent de la monter autant que possible pour pouvoir visionner des contenus dans toutes les circonstances, y compris en plein après-midi, sans sacrifier le rendu général de l’image. Avec cette série LZ2000, Panasonic promet le plus haut pic de luminosité jamais atteint par une TV OLED. On attend également un calibrage parfait comme sait le faire la marque japonaise ainsi que des aptitudes en gaming notamment grâce à des entrées HDMI 2.1 compatibles avec les dernières technologies d’optimisation pour les consoles et les PC. Voyons si cette série haut de gamme LZ2000 de Panasonic répond à ces attentes…

Panasonic TX-65LZ2000EFiche technique

Modèle Panasonic TX-65LZ2000E
Technologie d'affichage OLED
Définition Maximale 3840 x 2160 pixels
Taille de l'écran 65 pouces
Compatible HDR HDR10, HDR10+, Dolby Vision
Ports HDMI 4
Compatible Surround Dolby Atmos
Nombre de haut-parleurs 6
Puissance des haut-parleur 160 watts
Système d'exploitation (OS) My Home Screen
Assistant Vocal Google Assistant, Amazon Alexa
Compatible Chromecast Oui
Efficacité énergétique G
Dimensions 1448 x 910 x 350 mm
Indice de réparabilité ?
5,1/10
Prix 3 699 €
Fiche produit

L’exemplaire de test nous a été prêté par la marque.

Panasonic TX-65LZ2000EDesign : dans la continuation de l’année dernière

Entre la série JZ2000 et la nouvelle LZ2000, ne vous attendez pas à un changement de design. Côte à côte, les deux modèles se ressemblent comme deux gouttes d’eau. La façade est épurée.

Comme sur le précédent téléviseur, une barre de son qui contient les haut-parleurs frontaux et souligne l’écran sur toute sa largeur. Le logo Panasonic est toujours visible en plein milieu. La barre de son mesure 6 cm de haut. L’écran repose sur un pied qui vient s’emboîter à l’arrière et maintenu par quatre vis. La série LZ2000 est déclinée en 55, 65 et 77 pouces. Les deux premiers sont équipés d’un pied ayant une base circulaire mesurant 39 cm de large et 36 cm de profondeur. Le modèle de 77 pouces est doté d’un pied rectangulaire. Comme sur la série JZ2000, le pied permet à l’écran de pivoter d’environ 15 degrés vers la droite ou vers la gauche. C’est très pratique et très ergonomique, permettant ainsi de trouver le bon angle pour les téléspectateurs. Posé sur son pied, le téléviseur est surélevé d’approximativement 3 cm par rapport au meuble.

En faisant le tour du téléviseur, on voit l’imposant système audio intégré qui part vers le haut, tel une cheminée afin de délivrer des effets de plafond et vers les côtés pour proposer des effets latéraux pour coller parfaitement aux bandes sonores en Dolby Atmos, format supporté par le téléviseur. Au passage, notez l’incompatibilité avec le format DTS, malheureusement toujours absent chez Panasonic. Cette partie contenant l’électronique et les haut-parleurs mesure 6 cm d’épaisseur. L’écran lui-même a une épaisseur de seulement 4 mm, exactement comme la précédente série JZ2000.

Comme tous les autres téléviseurs, le 65LZ2000 peut être accroché à un mur avec une fixation à la norme VESA300.

Le cadre de l’écran est très fin avec une bordure noire qui ne fait que 8 mm en façade, laissant ainsi une très large place à l’image, précisément comme sur le TX-65JZ2000E. Le téléviseur prêté par la marque nous a paru bien fini avec une très bonne qualité de fabrication et ne souffrant d’aucun souci d’assemblage après un examen assez minutieux.

Panasonic TX-65LZ2000EConnectiques du Panasonic TX-65LZ2000E

Comme sur la plupart des télévisions, les connectiques sont réparties en deux pôles. Certaines sont dirigées vers le côté alors que les autres sont orientés vers le bas. L’espace est assez important pour limiter la torsion des câbles. Une patte guide-fils en plastique permet d’organiser la fuite des fils vers le centre du téléviseur et plus spécifiquement vers le support qui s’installe au niveau du pied et permet de recueillir les câbles et de proposer une encoche vers l’arrière. C’est très bien pensé.

Pour les connectiques, comme sur la série JZ2000, il y a 4 ports HDMI dont deux sont à la norme 2.1, les HDMI 1 et 2 alors que les deux autres sont 2.0. Il y a également 3 ports USB pour lire des contenus multimédias, un port Ethernet, une entrée Audio/Vidéo Composite, une sortie casque qui peut être commutée en subwoofer pour brancher un caisson de basses externe, une sortie audio optique numérique et les entrées antenne, câble et satellite.

Ajoutez à cela un port PCMCIA ainsi que du Wi-Fi ac et du Bluetooth. Comme sur les précédents modèles, il est toujours possible d’envoyer le flux d’un signal TNT vers un autre téléviseur de la marque via le réseau domestique. La technologie AirPlay 2 et HomeKit d’Apple ne sont pas de la partie.

Un petit mot sur le marquage de l’écran qui peut arriver sur certaines télévisions OLED. Pour pallier cela, le constructeur propose une maintenance régulière de la dalle, lorsque celle-ci est en veille et le téléviseur déclenche automatiquement une image de veille au bout de cinq minutes d’inactivité. À titre de comparaison, chez LG, le principe est identique, mais avec un délai de seulement une minute avant le déclenchement de l’écran de veille, ce qui peut paraître plus rassurant.

On peut lancer une opération de maintenance de la dalle depuis les paramètres du téléviseur soit en mode immédiat, soit après l’extinction de la télévision. En outre, sachez également que Panasonic propose une option (activable ou non) qui permet de décaler les pixels à l’écran. Si la fonction est activée, l’image se trouve légèrement décalée par rapport aux bords et il manque alors quelques colonnes de pixels à l’image générale, ce qui ne se voit pas lorsqu’on est assis à une distance raisonnable.

Panasonic TX-65LZ2000EUne image lumineuse et très bien calibrée

Le téléviseur Panasonic utilise donc une dalle Master OLED Pro avec une plaque de refroidissement afin de pouvoir atteindre de hauts pics de luminosité. Il s’agit d’une structure de quatre sous-pixels dont un blanc, d’où l’appellation White OLED que l’on peut désormais opposer au QD-OLED disponible sur les modèles Sony A95K et Samsung S95B.

Le 65LZ2000 de Panasonic supporte le HLG, le HDR10, le HDR10+ et le Dolby Vision IQ avec un capteur de luminosité ambiante qui permet d’optimiser en version Dolby Vision Eclatant pour un usage en plein jour ou Dolby Sombre pour un visionnage dans l’obscurité. Notez que le mode Filmmaker peut aussi profiter de ce capteur pour ajuster parfaitement l’image selon les conditions de lumière dans la pièce.

Panasonic s’adresse principalement aux passionnés de cinéma et à ceux qui ne souhaitent aucun compromis sur la qualité. Le téléviseur propose pas moins de cinq modes correspondants : Cinéma, Filmmaker, Vrai Cinéma, Professionnel1 et Professionnel2. Notez également la possibilité d’activer le mode calibré pour Netflix.

Le choix est donc très large, mais c’est le mode Filmmaker qui propose les meilleurs résultats selon nos mesures pour des images SDR (voir les résultats plus bas). Attention, par défaut, la touche de la télécommande permettant de changer le mode d’image affiche un menu Picture qui n’est pas complet. Seuls les modes Dynamique, Normal, Sport, Jeux et Filmmaker sont présents. Pour afficher tous les autres (depuis ce bouton Picture sur la télécommande), il faut aller dans le menu ParamètresImageParam. du bouton PICTURE afin de cocher ceux qui vous paraissent les plus pertinents et, le cas échéant, d’afficher ceux qui n’étaient pas disponibles.

Le procédé de mise à l’échelle est réalisé avec brio sur cette nouvelle série. Comme la compensation des mouvements, les images produites sont extrêmement détaillées et fluides.

En mode SDR, c’est donc avec le mode Filmmaker que l’on obtient les meilleurs résultats. Nous avons pu mesurer une excellente fidélité des couleurs puisque le Delta E moyen a été relevé à 0,9, une valeur bien inférieure à 3, seuil en dessous duquel l’œil humain n’arrive plus à faire la différence entre la couleur demandée et celle affichée à l’écran. Le gamma a été mesuré à 2,4 avec une courbe qui suit parfaitement celle de référence. La température moyenne des couleurs peut être considérée comme parfaite, car mesurée à 6488 K, donc extrêmement proche de la valeur cible qui est de 6500 K. Le contraste peut être qualifié d’infini étant donné que les pixels peuvent tous s’éteindre individuellement pour créer des noirs parfaits.

Avec des images HDR, là aussi, c’est avec le mode Filmmaker que les meilleurs résultats sont obtenus. Nous avons ainsi pu mesurer un Delta E moyen de 0,89 ce qui est parfait, ne nécessitant aucun réglage supplémentaire en sortie de carton. Dans ce cas, le pic de luminosité a été relevé à 995 cd/m², ce qui représente la plus haute valeur obtenue pour une dalle White OLED. Actuellement, seules les TV Samsung S95B et Sony A95K peuvent faire (un peu) mieux, utilisant une technologie d’affichage QD-OLED. Le mode Cinéma permet même d’atteindre un pic de luminosité de 1028 cd/m², mais le Delta E moyen est de 3,66, demandant quelques ajustements pour avoir une colorimétrie vraiment fidèle.

Les modes Dolby Vision Sombre et Dolby Visions Eclatant proposent des valeurs respectives de pic de luminosité de 937 cd/m² et 940 cd/m². Si le Delta E moyen du mode Dolby Vision Sombre est inférieur à 3 (2,32), celui du mode Dolby Vision Eclatant est bien supérieur puisque mesuré à 8,03 donc très peu fidèle aux couleurs demandées. Son rôle est de proposer une image « Dolby » lorsque la luminosité de la pièce est très forte et effectivement, le rendu est beaucoup plus clair, mais au détriment des couleurs. Enfin, concernant la couverture de l’espace colorimétrique rec709 pour les programmes TV, le téléviseur obtient 99 %.

Pour les espaces colorimétriques DCI-P3 et BT 2020, la série LZ2000 propose des valeurs respectives de 99 % et 75 %, comme les autres TV White OLED du marché.

Le filtre antireflet est identique à celui proposé par la série JZ2000. Le traitement appliqué est efficace pour les petites sources de lumière placées devant le téléviseur, mais ne peut rien faire contre une baie vitrée en plein après-midi, un reproche que l’on peut faire à la technologie OLED en général. Avec une luminosité en hausse, on peut profiter un peu plus du téléviseur dans une pièce lumineuse.

Panasonic TX-65LZ2000EGaming : le meilleur input lag

Les fabricants de télévisions font les yeux doux aux joueurs occasionnels, mais également aux plus exigeants afin de tenter d’offrir de belles performances. Sur le modèle HZ2000, le temps de retard à l’affichage (ou input lag) avait été mesuré à 21,6 ms. Panasonic a donc travaillé sur ce point et avec la série JZ2000 : nous avions mesuré un temps de retard à l’affichage de 14,4 ms. Mais cette année, avec la série LZ2000, la marque descend encore plus bas : 9,3 ms. Cela correspond à moins d’une image de retard entre le moment où l’on appuie sur la touche de la manette et où l’action se déroule à l’écran en 60 Hz. C’est donc mieux que l’an passé et mieux que toutes les télévisions que nous ayons pu tester jusqu’ici. Les LG C1, G1, C2, G2 descendent à 9,5 ms ainsi que les Samsung S95B et Q80A, par exemple. Ce chiffre a été obtenu avec une définition Ultra HD à 60 images par seconde avec le mode Jeu activé, l’option VRR désactivée et la fonction Rafraîchissement du mode 60 Hz activée dans les paramètres.

L’autre grande nouveauté pour les joueurs, c’est la possibilité d’afficher une barre d’informations (tableau de bord de jeu) permettant de savoir quels sont les paramètres de l’image affichée et de modifier certains réglages.

Notez qu’il est possible d’activer le mode Jeu et de jouer avec les réglages d’images d’autres modes, bien plus respectueux des couleurs, comme le mode Filmmaker, le plus fidèle. En laissant le mode Jeu, nous avons obtenu un Delta E moyen de 4,84, ce qui est supérieur au seuil de 3. Concernant le pic de luminosité, il est monté jusqu’à 840 cd/m². Le tableau de bord n’est pas disponible par défaut dans les applications affichées lorsqu’on appuie sur le bouton Home de la télécommande. Il faut aller le chercher dans la liste des applications (rubrique Apps). Pour un accès plus rapide, on peut l’épingler sur le menu d’accueil (Home) grâce à la fonction Options sur la page des applications.

Rappelons que le téléviseur dispose de deux entrées HDMI 2.1 sur les 4 disponibles. Elles supportent les technologies VRR, ALLM. Les normes HFR et VRR à 120 images par seconde avec une définition Ultra HD sont acceptées.

Panasonic TX-65LZ2000EAudio

Nous avions été totalement conquis par le rendu audio proposé par la série JZ2000 et celle-ci va encore un peu plus loin. Le 65JZ2000 propose une puissance de 125 Watts alors qu’elle est ici de 160 Watts. Il est toujours équipé de plusieurs haut-parleurs dirigés vers le plafond, mais aussi sur les côtés qui permettent de profiter d’une incroyable spatialisation du son notamment avec des extraits en Dolby Atmos, format avec lequel le téléviseur est compatible.

Cette année, Panasonic a renforcé les haut-parleurs avant pour en proposer plus que l’année dernière, assurant ainsi d’obtenir une scène sonore plus large… Et c’est bien le cas. Un woofer a également été ajouté.

Les dialogues sont parfaitement intelligibles, même à faible volume. Les aigus et les médiums sont bien présents et on n’oublie pas non plus les basses qui sont bien là et permettent de profiter d’un film à grand spectacle sans avoir besoin d’une barre de son supplémentaire. Si vous souhaitez encore plus de punch, il est possible d’ajouter un caisson de basses.

Panasonic TX-65LZ2000EInterface

Le téléviseur Panasonic TX-65LZ2000E est animé par le système My Home Screen qui affiche en guise de menu d’accueil une barre en bas de l’écran pour présenter les principales applications installées. L’accès aux sources se fait par ce menu.

Le système se montre fluide et plutôt réactif avec notamment la possibilité de passer d’une chaîne à une autre sur la TNT en 2 secondes, soit un délai de zapping tout à fait satisfaisant. Le lecteur multimédia intégré est plutôt performant et permet de lire des contenus Ultra HD via le réseau domestique, par exemple, ou directement depuis une clé USB. Nous avons ainsi pu lire sans saccade et avec une fluidité parfaite le film Gemini Man en Ultra HD à 80 Mbit/s.

Lecture de contenus exigeants.

Une nouvelle application est désormais disponible : le tableau de bord de jeu que nous conseillons d’épingler sur le menu principal si vous vous en servez régulièrement plutôt que d’aller le chercher dans la liste des applications. Les menus de configuration sont toujours aussi complets et permettent de gérer les paramètres du téléviseur en profondeur. Attention aux modes d’images qui ne sont pas tous visibles par défaut.

Au sein de My Home Screen, des optimisations ont été réalisées pour les malvoyants afin de les aider à naviguer dans les menus du téléviseur. De nouvelles images fixes sont intégrées pour la plateforme My Scenery qui permet d’afficher des photos lorsque le téléviseur n’est pas utilisé.

Les deux assistants Google et Alexa d’Amazon sont toujours disponibles, et ce, de manière totalement intégrée, sans avoir recours à une enceinte connectée. La télécommande intègre désormais un microphone pour communiquer vos ordres. L’extinction du téléviseur est immédiate et il faut compter un peu moins de 15 secondes pour avoir une image à l’écran lorsque l’appareil est éteint.

La grande télécommande très ergonomique, mais pas rétroéclairée

La télécommande livrée avec le téléviseur TX-65LZ2000 est identique à celle proposée avec la série JZ2000. Elle est aussi grande. Elle intègre un microphone pour communiquer avec les assistants vocaux, mais également pour le système de calibration du son. Elle profite également de plusieurs touches d’accès directs aux plateformes de streaming. La touche Disney+ a toutefois laissé la place à une touche personnalisable intitulée My App qui permet d’associer une application de son choix.

Sinon, il y a les touches pour Netflix, YouTube, Prime Video et Rakuten TV. Le bouton My App qui était présent sur la télécommande livrée avec la série JZ2000 est remplacé par le bouton Scenery pour lancer la galerie d’images en mode veille. Par contre, on regrette le choix du constructeur de ne pas proposer de rétroéclairage pourtant disponible sur la télécommande de la série HZ2000. Heureusement, on a toujours droit à la touche qui permet de sélectionner immédiatement un mode d’image sans avoir à passer par des menus et des sous-menus. Il faut juste penser à activer tous les modes d’image dans les paramètres comme expliqué plus haut au risque de passer à côté de certains.

Panasonic TX-65LZ2000EConsommation

Pour la consommation électrique, nous avons mesuré ce que consommait le téléviseur pendant la diffusion d’une série, « Les 100 » sur Netflix (HD 5.1) pendant 4 heures avec le son et les paramètres de l’image réglée sur le mode Cinéma. Dans ces conditions, reproduites pour tous les tests de téléviseurs, le Panasonic TX-65LZ2000 consommait 53 Wh. Cette consommation est extrêmement raisonnable lorsque l’on sait que la Sony XR-48A90K consomme 52 Wh dans les mêmes conditions avec sa diagonale de 48 pouces, contre 65 pouces ici. À titre de comparaison, nous avons pu relever une consommation moyenne de 54 Wh pour la TV LG OLED65G2 aussi de 65 pouces.

Pour la série en HDR (Dolby Vision plus précisément) The Black Mirror sur Netflix, nous avons obtenu une consommation moyenne de 75 Wh. La consommation en veille est de 0,5 watt, sauf si on laisse le mode réseau activé dans les paramètres, le téléviseur se tenant prêt à obéir à vos ordres vocaux et consommant alors 2 Watts.

Panasonic TX-65LZ2000EPrix et date de sortie

La série Panasonic LZ2000 est déclinée en 55, 65 et 77 pouces pour des prix respectifs de 2699 euros, 3399 euros et 4999 euros. À titre de comparaison, la version 65 pouces de la série précédente, JZ2000 était proposée à 3999 euros lors de sa sortie.

Où acheter La
Panasonic TX-65LZ2000E au meilleur prix ?
Où acheter La
Panasonic TX-55LZ2000E au meilleur prix ?
Où acheter La
Panasonic TX-77LZ2000E au meilleur prix ?

Il n'y a pas d'offres pour le moment

Note finale du test
Excellent
9 /10
Annoncé à un prix de lancement de 3399 €, le téléviseur Panasonic TX-65LZ2000E est proposé 600 € moins cher que son prédécesseur lors de sa disponibilité. Pourtant, cela ne l’empêche pas d’offrir une image encore plus détaillée, une dalle plus lumineuse, une fidélité des couleurs supérieure, un système audio plus performant et plus large et, pour les joueurs, un temps de réponse au moins aussi faible que l’année dernière voire aussi bas que les meilleures TV dans ce domaine si on accepte certains compromis. Les plus exigeants peuvent regretter la présence de seulement deux entrées HDMI 2.1 et de la limitation du signal Dolby Vision à 60 Hz, mais pour le reste, c’est un bonheur total. Les amoureux de cinéma y trouvent un écran produisant des séquences magnifiques et parfaitement calibrées. Pour nous, c’est un vrai coup de cœur.

Points positifs de la Panasonic TX-65LZ2000E

  • Qualité d’image Home Cinéma

  • Dolby Vision et HDR10+

  • Calibrage parfait, mode Filmmaker

  • Interface

  • Design

  • Qualité audio

  • Interface de gaming

  • Faible input lag

  • Consommation électrique

Points négatifs de la Panasonic TX-65LZ2000E

  • Pas de DTS

  • Seulement deux entrées HDMI 2.1