Les Samsung Galaxy S20 européens sont largement moins autonomes, c’est prouvé

Un écart qui peut aller jusqu'à 35 % sur certains tests

 

Le site AnandTech a effectué une série de tests d'autonomie pour comparer les Samsung Galaxy S20 Ultra américain, avec puce Snapdragon, et européen, avec une puce Exynos. Le résultat est sans appel en faveur de la puce de Qualcomm.

En Europe, le Samsung Galaxy S20 Ultra est équipé d'une puce Exynos 990

En Europe, le Samsung Galaxy S20 Ultra est équipé d’une puce Exynos 990

Depuis la parution des premiers tests des Galaxy S20, S20 Plus et S20 Ultra, peut-être avez-vous noté une forte disparité entre les sites européens et nos homologues américains. Si les premiers ont pu regretter une autonomie médiocre ainsi que des performances à peine suffisantes, c’était bien moins le cas chez nos confrères d’outre-Atlantique. Une différence qui pourrait s’expliquer notamment par la différence de SoC entre les versions européennes et américaines des smartphones.

Pour en avoir le cœur net, le site AnandTech s’est penché sur les différences d’autonomie entre les Galaxy S20 Ultra. Le site a ainsi pu récupérer deux exemplaires de l’appareil : une version américaine avec une puce Snapdragon 865, et une version européenne avec une puce Exynos 990. Il a ensuite fait passer les mêmes tests d’autonomie aux deux smartphones en utilisant trois tests différents : le smartphone en veille en mode avion avec écran éteint, la navigation en Wi-Fi et le benchmark PCMark 2.0.

  Veille en mode avion (consommation en mW) Navigation Web en Wi-Fi PCMark 2.0
Galaxy S20 Ultra européen (60 Hz) 490 mW 12,28 heures nc
Galaxy S20 Ultra américain (60 Hz) 578 mW 14,05 heures 13,04 heures
Galaxy S20 Ultra européen (120 Hz) 602 mW 10,18 heures 7,38 heures
Galaxy S20 Ultra américain (120 Hz) 759 mW 11,33 heures 10,02 heures

Concrètement, qu’il s’agisse du mode 60 Hz ou du mode 120 Hz, les résultats sont sans appel : le Snapdragon 865 gère bien mieux l’autonomie que l’Exynos 990.

Dans les faits, avec le test de navigation web, on peut ainsi signaler une autonomie meilleure de 14 % sur le Galaxy S20 Ultra américain en 60 Hz que sur la version européenne. En 120 Hz, la version américaine dure 11 % plus longtemps. Pourtant, en mode veille, c’est bien l’Exynos 990 qui semble mieux gérer l’autonomie, avec moins d’énergie consommée lorsque l’écran du smartphone est éteint. Néanmoins, sur le test de PCMark avec Galaxy S20 Ultra en 120 Hz, c’est encore une fois le modèle américain qui passe devant avec une autonomie plus importante de 35 %.

Les résultats d’AnandTech viennent donc confirmer les impressions d’une bonne partie de la communauté. Il faut dire que depuis quelque temps, le vent gronde contre les puces Exynos de Samsung. Récemment, une pétition a même été mise en ligne afin que le constructeur coréen passe sur les puces Snapdragon dans le monde entier. Au moment de rédiger cet article, elle avait déjà recueilli plus de 21 000 signatures.

Les Samsung Galaxy S20, Galaxy S20+ et Galaxy S20 Ultra sont trois très bons smartphones. Toutefois, il faut bien admettre que l’autonomie ne fait pas partie de leurs points forts. Or, cette remarque vaut pour les modèles européens équipés d’Exynos…
Lire la suite

Les derniers articles