Scooter électrique : Seat Mo 125 en location à 113 euros par mois, bonne ou mauvaise affaire ?

 

La transformation des villes incite de plus en plus les citadins à délaisser leur voiture au quotidien pour le deux roues, avec une forte appétence pour l’électrique. L’offre de scooter électrique est de plus en plus étendue, et nous voyons arriver de nouvelles solutions de financement pour ces produits, dont celle de Seat concernant son Mo 125 à partir de 113 euros par mois. Décryptage.

Si la gamme Seat en matière de voitures commence à vieillir avec une absence flagrante de nouveautés, notamment électriques (le groupe Volkswagen privilégie la marque Cupra, plus rentable), le constructeur ibérique propose depuis maintenant quelque temps un petit scooter électrique équivalence 125 cm3, cousin technique du Silence 01, et dont les caractéristiques sont plutôt intéressantes.

Esthétiquement, les différences sont minces entre le Silence S01 et le Seat Mo, voire même inexistantes, en dehors des logos et des quatre coloris disponibles sur le Seat (Gris Aluminium, Rouge Audacieux, Bleu Tarifa et Blanc Oxygène). Au niveau des équipements, le Seat Mo se dote de deux prises USB-A et d’un crochet pour le tablier, tandis que le coffre de 39 litres, situé sous la selle, peut accueillir un casque intégral et un petit jet.

Comme pour les voitures, il existe aussi des solutions de financement pour les motos et les scooters, et l’une d’elles a retenu notre attention : le Seat Mo 125 à partir de 113 euros par mois. Une offre qui paraît assez intéressante, et permet de s’offrir un moyen de mobilité peu cher et efficace dans les grandes agglomérations, notamment à Paris où le stationnement pour les deux-roues thermiques est devenu payant en septembre 2022.

Le Seat Mo 125 proposé à 113 euros par mois

Comme pour la majorité des offres de financement « à partir de », il s’agit du modèle de base. Chez Seat, le Mo ne possède pas de finition ni même de motorisation spécifique, à ceci près qu’une version Performance vient de voir le jour – nous l’avons même prise en main en Espagne.

Cette déclinaison se distingue du Mo classique grâce à sa fonction eBoost qui permet d’améliorer les performances. Le Mo Performance se dote également d’un amortisseur arrière réglable conçu par Ölhins et de disques et plaquettes de frein fournis par Galfer.

La version concernée par l’offre à 113 euros par mois possède une batterie d’une capacité de 5,6 kWh et permet au Seat Mo d’afficher une autonomie respectable de 125 kilomètres selon le cycle WLTP.

Vous pouvez recharger la batterie via une prise sur le flanc du scooter permettant de la raccorder à une prise secteur. Et si votre deux roues dort dans la rue, la batterie est amovible et s’extrait par le côté assez facilement, pour devenir une valisette à tirer. Le fait d’avoir une batterie amovible permet de réduire le risque de vol.

Il faut compter entre 6 et 8 heures pour une recharge complète. Grâce à une application, il est également possible de connaître l’autonomie du scooter, mais aussi de le géolocaliser et d’être alerté si le véhicule est déplacé.

Dans la liste des accessoires, nous retrouvons pas mal d’éléments qui vont avec ce scooter, à commencer par le top-case, un tablier spécifique, un support pour smartphone et un pare-brise haut. Bien évidemment, ces équipements n’entrent pas dans l’offre de financement. Une fois n’est pas coutume, les clients auront le choix des couleurs, puisque les quatre teintes sont des options gratuites.

Quelles sont les conditions pour être éligible à l’offre LOA du Seat Mo 125 ?

Il s’agit d’une offre de location avec option d’achat sur 37 mois et 5 000 kilomètres par an, soit 15 000 km au total. Seat indique que l’offre à 113 euros par mois est soumise à un premier loyer de 900 euros, mais celui-ci est absorbé par le bonus écologique de 900 euros pour les scooters électriques. L’apport tombe donc à zéro euro.

Globalement, 15 000 km sur trois ans pour ce type d’engin, c’est amplement suffisant, d’autant plus que contrairement aux voitures, ce type de scooter va se cantonner à de l’urbain et un peu de périurbain, puisqu’il est capable de grimper à plus de 100 km/h assez facilement, comme nous avons d’ailleurs pu le constater lors de notre essai.

Combien vous coûtera la LOA du Seat Mo 125 ?

Sur trois ans de location longue durée, votre Seat Mo 125 vous coûtera 4 068 euros. Seat affiche son scooter électrique à partir de 7 200 euros au catalogue, bonus écologique de 900 euros non déduit. Cela nous donne, une fois les déductions faites, un modèle affiché au prix catalogue à 6 300 euros.

En partant de ce prix, vous paierez sur les trois ans de la location 64,6 % du prix de votre scooter électrique. L’offre étant une LOA, il y a une option de rachat du véhicule. Deux choix vont ainsi s’offrir à vous :

  • Restituer le scooter à la fin du financement ;
  • Payer l’option d’achat qui s’établit à 3 682,80 euros pour qu’il vous appartienne définitivement.

Attention aux frais de remise en état, ceux-ci peuvent être élevés au moment de la restitution. Si vous reprenez un autre véhicule chez votre concessionnaire après votre LOA, il sera aussi un peu moins regardant sur les frais de remise en état.

Faut-il privilégier la LOA ou un crédit classique ?

Pour ces engins dont le prix est encore relativement accessible, d’autant plus que les aides peuvent être nombreuses en cumulant les bonus qui peuvent être appliqués à l’échelle locale dans certaines villes, les clients financent globalement moins ce genre d’engins.

Mais que privilégier entre une LOA et un crédit classique ? D’un point de vue purement financier, l’achat au comptant est évidemment la meilleure solution, mais s’il vous faut obligatoirement passer par un financement, la LOA et le crédit sont les deux principales solutions.

Même si les taux ont augmenté ces derniers mois, certains restent intéressants, notamment si vous achetez une voiture électrique. Pour les deux roues, c’est un peu moins le cas, surtout que certaines banques ne font pas le distinguo entre deux roues thermiques et électriques. Par exemple, au Crédit Agricole Île-de-France, pour le financement d’un véhicule classique, nous arrivons à un TAEG fixe à 5,18 % sur la même durée et le même apport que la LOA.

Ainsi, en finançant 6 300 euros (bonus écologique de 900 euros déduit), toujours sur 36 mois, nous arrivons à des mensualités de 188,99 euros, sans assurance. Le montant total dû est de 6 803,59 euros, le crédit vous aura donc coûté 503,59 euros.

Précisons que chez d’autres captives, qui ont un onglet spécial pour les deux roues électriques, les mensualités sont similaires. Ainsi, par exemple, à la Macif, pour les mêmes conditions, nous arrivons à 187,35 euros par mois sur 36 mois sans assurance, et 188,64 euros avec assurance pour un conducteur âgé entre 18 et 39 ans.

Les éléments à retenir

Un rapide calcul permet de mettre en évidence que l’offre en LOA, si vous décidez d’acheter le scooter électrique à la fin du financement, est une bien mauvaise affaire, puisque le scooter vous aura coûté au final 7 750,80 euros si vous levez l’option d’achat, contre 4 068 euros sur les 36 mois de location.

L’intérêt étant donc de payer ce que vous « consommez » et de repartir à la fin de votre financement sur une nouvelle LOA avec un nouveau produit.

Avec un crédit classique, vous financez l’intégralité du scooter et non une partie. De ce fait, les mensualités sont plus élevées, certes, mais à la fin des 36 mois, le scooter vous appartient définitivement. Et la somme déboursée au final par rapport à une LOA est d’environ 900 euros en faveur de crédit classique.


Téléchargez notre application Android et iOS ! Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.