Tesla : un nouveau record pour permettre à la Model Y de devenir la voiture la plus vendue au monde

 

Tesla vient d'annoncer avoir produit 3 000 Model Y par semaine dans sa Gigafactory de Berlin. Un chiffre impressionnant, mais encore en dessous des ambitions de la firme. Celle-ci souhaitait en effet atteindre les 5 000 véhicules fabriqués par semaine dans chacune de ses usines, pour faire de la Model Y, la voiture la plus vendue au monde.

Tesla Gigafactory de Berlin
Tesla Gigafactory de Berlin

Tesla va-t-elle battre un nouveau record ? C’est en tout cas parti pour. En effet, la marque connaît un fort succès grâce à sa Model 3 mais surtout à son Model Y, moins cher et qui se place régulièrement en haut du classement des véhicules électriques les plus vendus du marché. En septembre dernier, le SUV devenait même la voiture neuve la plus vendue en Europe, toutes motorisations confondues.

Rappelons d’ailleurs que Tesla espère que son Model Y soit la voiture la plus vendue au monde en 2023, toutes motorisations confondues. Ce qui impliquerait de dépasser la Toyota Corolla, vendue à plus d’un million d’exemplaires sur 2021. Une vraie success-story pour la firme, qui était au bord de la faillite en fin d’année 2008. Un investisseur avait alors sauvé la marque le soir du 24 décembre à 18 heures.

Une cadence élevée

Ces difficultés semblent désormais être de l’histoire ancienne pour Tesla, qui serait aujourd’hui en route pour battre un nouveau record. En effet, la firme désormais basée à Austin, au Texas devrait dépasser le million de livraisons d’ici à la fin de l’année dans le monde entier. On est alors bien loin des 16 000 voitures produites sur l’ensemble de 2016.

Et pour atteindre ce chiffre incroyable, le constructeur américain compte surtout sur ses usines. Aujourd’hui, celui-ci en possède quatre, à Fremont et Austin mais également à Shanghai et à Berlin. De quoi garantir un rythme de production intense et réduire considérablement les délais de livraison. Le site d’assemblage chinois est en effet en mesure de produire 750 000 voitures chaque année, soit environ 14 000 par semaine.

Les chiffres de production de Tesla, au 31 septembre 2022

De quoi garantir des livraisons rapides, voire peut-être un peu trop alors que les voitures ont du mal à trouver des clients. À tel point qu’Elon Musk se retrouve avec trop de Model 3 et Model Y sur les bras, malgré la baisse des prix et le retour du programme de parrainage en Chine. Mais cela ne dissuade pas la marque, qui continue de faire tourner ses usines à plein régime.

Comme le rappelle le site Electrek, l’objectif de Tesla est de produire au moins 5 000 voitures par semaine dans chacune de ses Gigafactory. Un but très ambitieux, alors que la marque, comme tous les constructeurs, est pénaliser par la pénurie de semi-conducteurs qui ralentit la production. Mais cela ne semble pas empêcher le constructeur de se rapprocher de cet objectif.

Un nouveau record

En effet, et comme ce dernier l’annonce sur Twitter, l’usine de Berlin a réussi à produire 3 000 Model Y en une semaine seulement. Un record pour le site de production, qui pourrait donc assembler au moins 150 000 voitures par an si ce rythme se maintenait. Pour rappel, la Gigafactory allemande ne fabrique pour l’heure que le SUV électrique. Une fois le rythme de 5 000 exemplaires par semaine atteint, d’autres modèles pourraient arriver sur les chaînes d’assemblage.

À terme, et comme l’explique le site Automotive News, Tesla souhaiterait agrandir ce site, afin de produire un million de voitures par an. Au total, ce sont alors plus de 2,5 millions de véhicules qui pourraient être produits chaque année dans le monde lorsque l’usine allemande sera à sa pleine capacité. Pour rappel, BYD, le numéro 2 mondial de la voiture électrique, derrière Tesla, produit environ 300 000 voitures électriques par trimestre, contre 150 000 pour le numéro trois, le groupe allemand Volkswagen.

Mais ce n’est pas tout, car la marque d’Elon Musk prévoit aussi de produire des batteries à Berlin d’ici à l’année prochaine. Si cela était prévu pour 2022, le constructeur rencontre en effet des difficultés à industrialiser à grande échelle ses batteries 4680. Très prometteuses, grâce à une densité accrue et une fabrication plus simple et moins onéreuses, celles-ci ne sont pour l’heure produites qu’en faible nombre sur une ligne pilote dans l’usine de Fremont. Le constructeur américain tente également de les produire en volume dans l’usine texane.

Aujourd’hui, seuls certains Model Y produits aux États-Unis en sont équipés, mais cela pourrait bientôt changer. Ces cellules révolutionnaires devraient notamment être présentes sur la future berline accessible de la marque, connue sous le nom de Model 2 mais qui prendra sans doute une appellation différente. Aucune indication sur sa date de lancement et son lieu de production n’ont été données pour l’instant, alors que Tesla reste assez peu loquace à ce sujet.


Téléchargez notre application Android et iOS ! Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.