Tesla : le freinage d’urgence devient encore plus performant, voici comment l’activer

 

Une nouvelle mise à jour opérée par Tesla rend le freinage automatique d'urgence fonctionnel en marche arrière ainsi qu'à une vitesse allant jusqu'à 200 km/h. Une amélioration significative pour la sécurité des passagers et des usagers de la route. On vous explique comment l'activer manuellement en cas de nécessité.

Depuis ses débuts, Tesla a toujours été pionnier en ce qui concerne les technologies embarquées, avec notamment son système de conduite semi-autonome Autopilot. Cependant, la firme est régulièrement pointée du doigt par certaines associations, dont The Dawn Project pour ses manquements à la sécurité. De même, elle est également sous le coup de plusieurs enquêtes menées par la NHTSA, la Sécurité Routière américaine en raison de soucis liées à son Autopilot et son FSD (full self-driving)q.

Une nouvelle mise à jour

Cependant, le constructeur ne lésine pas sur les efforts pour améliorer la sécurité de ses voitures. Celui-ci procède régulièrement à des mises à jour à distance afin de corriger certains problèmes, dont une défaillance du système de conduite autonome qui ne respectait pas le code de la route. Ces mises à niveau logicielles interviennent également pour apporter simplement quelques évolutions.

C’est justement le cas de celle dont nous vous parlons aujourd’hui, annoncée par le site Not A Tesla App. Ce dernier indique l’arrivée d’une nouvelle mise à jour OTA (over-the-air) proposée par le constructeur, qui conserve sa place de numéro 1 mondial de l’électrique devant BYD et Volkswagen. Connue sous le nom de 2023.12, celle-ci porte notamment sur un point bien particulier.

En effet, le constructeur a décidé cette fois-ci d’apporter quelques améliorations au système de freinage automatique d’urgence. Si celui-ci existe depuis plusieurs années sur les voitures de la marque, il s’offre désormais de nouvelles fonctionnalités. Le site relaie les informations données par un propriétaire, qui a découvert cette mise à jour dans le manuel d’utilisateur.

Jusqu’alors, ce dernier explique que le freinage automatique d’urgence était conçu pour réduire uniquement l’impact des collisions frontales. Il annonce désormais qu’il est développé pour réduire « l’impact des collisions frontales et en marche arrière« . Voilà qui a le mérite d’être sans équivoque. Ainsi, Tesla annonce que ses voitures peuvent désormais freiner de manière automatique en cas de danger lorsqu’elles circulent en marche arrière.

Une plus haute vitesse

Une technologie qui équipe déjà certains modèles, chez Volvo par exemple, et qui peut notamment être utile lors de manœuvres de stationnement, pour éviter de percuter un piéton ou un véhicule qui passerait derrière la voiture. Cependant, le manuel d’utilisateur précise que les fonctionnalités sont « limitées en marche arrière« , sans donner plus de détails. Mais ce n’est pas tout, car ce système fonctionne également à une vitesse plus élevée en marche avant, jusqu’à 124 mph, ce qui équivaut à environ 200 km/h.

Jusqu’à présent, il était limité à 90 mph, soit 145 km/h. Le constructeur précise que ce système ne fonctionne pas dans certains cas, par exemple si le conducteur appuie fort sur la pédale d’accélérateur pendant que le freinage d’urgence se déclenche ou s’il tourne le volant trop fort. Selon le manuel, ce dispositif est toujours activé par défaut lors du démarrage du véhicule. Reste à savoir si cette amélioration permettra d’éviter les freinages fantômes très redoutés des conducteurs.

Navigation Autopilot sur Tesla Model 3 // Source : Bob Jouy pour Frandroid

Pour fonctionner, cette technologie fait désormais appel aux caméras et ne se base plus sur les capteurs, tandis que Tesla a décidé de se débarrasser de ces dernier pour les remplacer par le Tesla Vision. Ce système, que nous avons récemment pu tester serait jugé plus fiable par Elon Musk. Si rien n’a encore été précisé, toutes les voitures de la marque, de la Model 3 au Model X devraient être concernés par cette mise à jour.

Ce dispositif devrait logiquement aussi fonctionner lorsque l’Autopilot est activé, améliorant alors ses performances. Une petite optimisation qui ne sera sans doute pas suffisante pour égaler le système de conduite semi-autonome de niveau 3 développé par Ford, qui reste le meilleur au monde selon une récente étude comparative.

Comment activer manuellement le freinage d’urgence

Par défaut, le freinage d’urgence automatique est activé. Nous vous déconseillons de le désactiver. Il est possible d’activer manuellement le freinage d’urgence des Tesla en cas de problème. Pour cela, il suffit de maintenir appuyé le bouton bouton de stationnement du levier de conduite (celui qui permet de choisir les rapports : marche avant, neutre ou marche arrière). La voiture réalisera alors un puissant freinage d’urgence.


Pour ne rater aucun bon plan, rejoignez notre nouveau channel WhatsApp Frandroid Bons Plans, garanti sans spam !