Pick-up Cybertruck : Tesla envisage un modèle plus petit pour l’Europe

Un mini Cybertruck à l'horizon ?

 

Elon Musk a laissé entendre qu’un pick-up aux dimensions plus réduites pourrait être développé pour le marché européen. Faut-il encore que le véhicule reçoive une homologation officielle, son design posant certains problèmes en matière de sécurité.

Tesla aimerait adapter son Cybertruck au marché européen

Tesla aimerait adapter son Cybertruck au marché européen

Huit mois après son intronisation officielle, le pick-up électrique Tesla Cybertruck continue de faire couler beaucoup d’encre. Dernièrement, Elon Musk évoquait une méthode peu commune mise à la disposition des futurs clients pour changer la teinte de l’engin : le chauffer selon différentes températures. Aussi, le véhicule s’est récemment démarqué par son nombre colossal de préréservations, aux alentours de 650 000.

Des dimensions revues à la baisse

Le futur quatre roues de l’entreprise américaine revient cette fois-ci sur le devant de la scène au travers d’une nouvelle sortie médiatique du patron de Space X, encore et toujours sur Twitter. Un internaute a ainsi interpellé l’entrepreneur sur le sujet suivant : est-ce que Tesla compte commercialiser un Cybertruck plus petit en Europe ? À cette question, M. Musk a répondu : « Fort probablement ».

Faut-il pour autant s’enflammer face à cette réponse pour le moins classique de l’intéressé ? Non. De un, parce que le Cybertruck devrait rencontrer des problèmes d’homologation sur le vieux continent, le véhicule étant « en contradiction avec la philosophie de sécurité européenne », déclarait Stefan Teller, spécialiste des normes automobiles de l’Europe, en décembre 2019.

Un futur flop en Europe ?

« Le pare-chocs et le capot doivent être capables d’absorber l’énergie cinétique pour protéger les piétons », précisait-il à l’époque. « Des modifications majeures au niveau de sa structure » devront être effectuées pour ainsi respecter les règles du continent. Aussi, le segment du pick-up ne s’inscrit absolument pas dans la culture automobile européenne, a contrario des États-Unis où ce type de véhicule fait un tabac.

Pour rappel, le véhicule le plus vendu au Pays de l’Oncle Sam n’est autre que le pick-up Ford F-150, qui va d’ailleurs bénéficier d’une déclinaison électrique attendue au milieu du cru 2022. Il y a fort à parier que le pick-up de Tesla ne rencontre pas le succès escompté en Europe, face à des habitudes d’achat situées aux antipodes des pays d’outre-Atlantique.

Les derniers articles