Volkswagen a trouvé la solution pour recharger rapidement les voitures électriques partout en Europe

 

Volkswagen s'associe à Shell afin de proposer de nouvelles bornes de recharge délivrant une puissance "modeste" allant jusqu'à 150 kW. Leur particularité ? Elles sont reliées à un réseau basse tension et des batteries, pour pouvoir être installées presque n'importe où.

Outre le prix, l’autonomie reste encore un frein à l’achat d’une voiture électrique pour de nombreux automobilistes. Ces derniers craignent en effet de ne pas pouvoir trouver de borne et seraient prêts à changer d’avis si les véhicules pouvaient parcourir de plus grandes distances sans avoir besoin d’être branchés. Ce qui est un mauvais raisonnement.

Une solution pratique

Car à l’heure actuelle, recharger sa voiture électrique est de plus en plus simple. Rien qu’en France, plus de 100 000 bornes sont actuellement à disposition des automobilistes, tandis que de nombreux nouveaux acteurs font leur arrivée sur le territoire.

Mais il est vrai que la plupart des prises affichent actuellement des puissances sous la barre des 22 kW et seulement 7 % sont au-dessus des 150 kW. C’est à partir de ce seuil qu’on peut parler de charge rapide, avec un temps de recharge d’environ 30 minutes.

En effet, pour installer des stations délivrant une grande puissance, il faut pouvoir faire passer du réseau haute tension, ce qui nécessite des opérations de génie civile coûteuses et longues. Ce qui explique que seuls quelques opérateurs sont en mesure d’afficher des chiffres très hauts, comme les 360 kW de Lidl et Kallista Energy. Mais une nouvelle solution pourrait faciliter les choses dans le futur.

Celle-ci nous vient directement d’Allemagne et est conçue par le groupe Volkswagen. Ou plus particulièrement sa filiale Elli, dédiée à la recharge. Celle-ci vient d’annoncer dans un communiqué un nouveau partenariat avec le géant pétrolier Shell afin de développer une solution de charge qui pourrait grandement faciliter la vie des propriétaires de voitures électriques et rendre la recharge plus accessible.

Celle-ci est baptisée Flexpole et son fonctionnement est plutôt simple. Ces bornes sont reliées à un réseau basse tension, mais sont tout de même en mesure de délivrer une puissance pouvant atteindre les 150 kW. Comment est-ce possible ? Tout simplement en s’équipant également d’un système de stockage de l’électricité par batterie. Une solution qui possède de nombreux avantages.

Une installation plus simple

En effet, ces bornes peuvent être installées partout et ne nécessitent pas de lourds travaux de construction ni de transformateur, ce qui réduit considérablement le temps nécessaire à leur implantation. Une problématique importante, sur laquelle travaille également Tesla, qui développe ses Superchargeurs « préfabriqués » ne demandant qu’une semaine d’installation.

Pour le moment, une seule borne Flexpole a été installée, dans la ville de Göttingen en Allemagne, mais nul doute que celle solution devrait rapidement se déployer un peu partout en Europe. Selon Volkswagen, cette borne permettrait de récupérer jusqu’à 160 kilomètres en une dizaine de minutes selon la taille de la batterie et la puissance maximale qu’elle peut encaisser.

Mais si cette technologie est très prometteuse, elle n’est à vrai dire pas tout à fait inédite. En effet, Shell a déjà mis en place une solution similaire aux Pays-Bas, en partenariat avec Alfen. Les journalistes d’Automobile Propre rappellent que l’entreprise chinoise XCharge propose également une technologie de ce type, avec des bornes capables de délivrer jusqu’à 420 kW en courant continu. De quoi battre les 400 kW de Fastned et Circontrol.

Cette solution de stockage d’énergie est également bénéfique au réseau électrique, puisque les bornes seront moins dépendantes de ce dernier. En cas de fortes tensions, il sera possible d’utiliser l’énergie emmagasinée par la batterie lors les heures creuses par exemple. Ce qui permettra aussi d’afficher un prix plus abordable pour les clients, qui fluctuera moins en fonction de la demande en électricité.


Envie de retrouver les meilleurs articles de Frandroid sur Google News ? Vous pouvez suivre Frandroid sur Google News en un clic.

Les derniers articles