Xiaomi HyperOS : on en sait encore plus sur les nouveautés qui arrivent

 

Xiaomi tue MIUI pour faire naître HyperOS, sa nouvelle interface. Jusqu'à maintenant, on ne connaissait pas énormément de nouveautés, mais la marque en a dévoilé d'autres durant sa dernière conférence.

HyperOS // Source : Xiaomi

MIUI est né il y a treize ans et Xiaomi semble vouloir tourner la page, avec une toute nouvelle interface Android, HyperOS. Elle est prévue pour les smartphones Xiaomi, mais aussi pour d’autres produits à l’avenir. Pour le moment, certains smartphones, tablettes, téléviseurs, caméras et enceintes doivent passer à HyperOS jusqu’en janvier 2024, selon le calendrier déjà communiqué par la marque.

Un multitâche amélioré, même pour les smartphones

Xiaomi veut jouer dans la cour de la productivité en améliorant le mode multitâche. L’OS ajoute de petites suggestions de fenêtres ou des bulles qui peuvent s’afficher sur le bord. L’idée est de proposer des raccourcis pour lancer des applications, mais également de déclencher le mode multitâche.

Source : Xiaomi

L’un des exemples donnés, c’est celui de l’ouverture d’une petite fenêtre lorsque l’utilisateur attend un taxi. De plus, « lorsque les utilisateurs jouent, discutent, paient ou autre, les fenêtres s’ouvrent automatiquement sous forme de petites fenêtres, sans qu’il soit nécessaire de passer d’une application à l’autre », rapporte IT Home. Elles peuvent par ailleurs être agrandies lorsqu’on les fait glisser.

Pour les smartphones pliables ou les tablettes, HyperOS a pensé à ajouter une seconde barre en bas de l’écran, pour faire défiler les applications ouvertes ou revenir à l’écran d’accueil plus facilement. Au moins trois applications pourront être ouvertes en fenêtré sur les grands écrans.

Le centre de contrôle revoit sa copie (un peu)

Xiaomi est connu pour son centre de contrôle séparé des notifications, à la manière d’iOS. La marque affirme l’avoir revu en classant les fonctions par type, selon les paramètres les plus utilisés et selon les endroits où les doigts se posent le plus aisément. Ainsi, il est plus simple sur smartphone d’accéder aux paramètres rapides lorsqu’on le tient à l’horizontale. Sur MIUI, une partie de l’écran est dédiée aux objets connectés, ce qui n’est pas des plus utile pour la majorité des utilisateurs.

Source : Xiaomi

Aussi, la page d’accueil et les paramètres ont été revus pour être rationalisés, le tout dans un style plus unifié. L’idée est sans doute de proposer un résultat plus sobre et moins « fouillis ».

Connecter tous les appareils entre eux

Avec le Fusion Device Center, Xiaomi veut faire en sorte de connecter tous les appareils entre eux, pour pouvoir les contrôler depuis n’importe quel autre. Cette fonctionnalité prend en charge plus de 200 types de contrôle de connexion d’appareils.

Source : Xiaomi

Ce qui veut dire qu’il faut également uniformiser l’expérience entre les appareils, tout en la peaufinant. Xiaomi confie avoir amélioré l’affichage sur une multitude de tailles d’écran, pour que les applications du système puissent s’adapter à tous les appareils (smartphones, tablettes, smartphones pliables, etc.). Plus généralement, c’est le design de l’interface qui a été amélioré, avec des coins arrondis, des mélanges de couleurs et d’ombres floues. L’objectif d’HyperOS est en outre d’apporter plus d’options de personnalisation.


Envie de retrouver les meilleurs articles de Frandroid sur Google News ? Vous pouvez suivre Frandroid sur Google News en un clic.