Immatriculations électriques : découvrez le podium 100 % français de janvier

 

Trois modèles appartenant à des marques françaises dominent le classement des immatriculations électriques du mois de janvier 2022. Avec une petite surprise concernant le nom du vainqueur.

PEUGEOT_e208_TESTDRIVE_0919TC-402
La Peugeot e-208

Les mois passent et se ressemblent pour le marché des voitures électriques, dont la dynamique toujours aussi favorable se poursuit en ce début d’année 2022. Selon les chiffres publiés par AAA-Data et relayés par Automobile Propre, les immatriculations électriques ont bondi de 57,89 % entre janvier 2021 (6471) et janvier 2022 (10 217).

Ces chiffres encourageants tranchent avec les résultats moroses des motorisations essence et diesel, qui enregistrent un recul respectif de 31,71 et 41,07 % d’une année à une autre. Cette évolution inversée n’est pas nouvelle et a pu être observée à plusieurs reprises déjà au cours du millésime 2021.

La Dacia Spring au top

Pour se recentrer sur l’électrique, janvier a souri à de nombreuses automobiles branchées françaises, qui composent tout bonnement le podium du classement. Certes, la Dacia Spring (1494), en tête des immatriculations, appartient originellement à une marque roumaine, qui a cependant été rachetée par le groupe tricolore Renault en 1999.

Dacia Spring1494
Renault Zoé1362
Peugeot e-2081183
Renault Twingo E-Tech812
Fiat 500623
Peugeot e-2008523
Hyundai Kona Electric474
Kia e-Niro392
Kia EV6351
Mini Cooper SE333

Le crossover urbain fait son petit bonhomme de chemin depuis son lancement en 2021, et parvient à séduire grâce à ses prix ultra attractifs après l’application du bonus écologique. Derrière, quoi de plus normal que de retrouver la Renault Zoé (1362) et la Peugeot e-208 (1183), qui squattent ces positions depuis de longs mois déjà.

Les deux citadines électriques font visiblement leur effet grâce à un rapport qualité-prix attrayant pour les consommateurs. Et pour ceux qui se demandent où se trouve Tesla avec sa fameuse Model 3, voire son SUV électrique Model Y, sachez qu’il est tout à fait normal de le voir absent de ce classement.

Pour Tesla, rendez-vous à la fin du trimestre

En effet, le constructeur américain a pour habitude de livrer ses véhicules dédiés aux clients français à chaque fin de trimestre. La comptabilisation d’une nouvelle immatriculation s’effectuant juste avant la livraison, il n’y a donc rien d’incohérent à ce que Tesla n’ait pas intégré le classement du mois de janvier avec ses 37 exemplaires écoulés.

En revanche, tout devrait s’accélérer en février puis en mars, où les immatriculations de Tesla devraient à n’en pas douter exploser et dominer les deux prochains mois.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles