Dans une note interne, Nintendo demande à son service client d’offrir des réparations gratuites pour les Joy-Con de la Nintendo Switch. Cela fait suite à une procédure judiciaire visant à dénoncer un problème au niveau des joysticks des manettes.

On l’entend et le lit partout : la Nintendo Switch est un carton commercial. Cependant, aussi populaire soit-elle, la console n’est pas à l’abri de certaines critiques. Et récemment, c’est une affaire de Joy-Con défectueux qui a fait beaucoup de bruit. À tel point qu’un recours collectif a été déposé aux États-Unis.

Bonne nouvelle : une note interne de Nintendo, dénichée par le média Vice, révèle que l’entreprise a indiqué à son service client de réparer les Joy-Con gratuitement.

Gratuitement et sans garantie

Rappelons que les Joy-Con sont les petites manettes détachables présentes sur les côtés de la Nintendo Switch. Plusieurs utilisateurs ont remarqué que ces contrôleurs souffraient d’un défaut. Ainsi, même quand le joueur ne touchait pas les joysticks, la console hybride pouvait interpréter des mouvements « fantômes ».

Un souci bien gênant et, jusqu’ici, il fallait payer des frais et prouver que le produit était toujours sous garantie pour avoir le droit à une réparation des Joy-Con par Nintendo. Cependant, dans le mémo interne de la firme japonaise, les responsables écrivent que « les clients n’auront plus à fournir de preuve d’achat pour les réparations. De plus, il n’est pas nécessaire de confirmer l’état de la garantie. ».

Quelques questions

Cela ne s’arrête pas là. Le document précise aussi que les clients ayant payé des frais pour la réparation de précédents Joy-Con seront remboursés. Reste à savoir si ces mesures s’appliquent uniquement aux clients souffrant d’un bug au niveau des joysticks ou si plusieurs types de réparation seront pris en charge.

Par ailleurs, espérons que les propriétaires de Nintendo Switch Lite ne souffriront pas d’un tel problème. Car sur cette déclinaison, les manettes ne sont pas interchangeables. De même, croisons les doigts pour que la nouvelle version plus autonome de la Nintendo Switch classique ne soit pas non plus impactée.

Nintendo Switch : l’affaire des Joy-Con défectueux prend de l’ampleur