Test de la Nest Cam avec projecteur : pleins phares, mais service minimum

 

En 2021, Google a élargi sa gamme de caméras de surveillance, avec entre autres la "Nest Cam avec projecteur", qui est une caméra extérieure avec… un projecteur ! Nous l’utilisons depuis trois mois et il est désormais temps de vous livrer notre avis et test complet.

Google Nest Cam avec projecteur
La Google Nest Cam avec projecteur // Source : Frandroid – Anthony Wonner

Annoncée début août 2021 aux côtés de la sonnette Nest Doorbell et des caméras Nest Cam (intérieur) et Nest Cam (batterie), la Nest Cam avec projecteur est, comme son nom l’indique, le seul de ces quatre produits de surveillance à être doté d’un projecteur — plus précisément de deux ampoules LED.

Officiellement disponible à l’achat en France depuis octobre 2021, la Nest Cam avec projecteur se veut être un véritable “concentré d’intelligence”. Nous l’avons installée chez nous depuis 3 mois et voilà ce que l’on en a pensé.

Ce test a été réalisé à partir d’un produit prêté par la marque.

Design : une lampe, une caméra, une lampe

La Nest Cam avec projecteur reprend sans surprise les lignes minimalistes des autres caméras de la marque annoncées en 2021. Nous pouvons même nous permettre le raccourci suivant : il s’agit d’une caméra Nest Cam (batterie) à laquelle ont été rajoutées deux lampes. Les fiches techniques des deux caméras semblent d’ailleurs parfaitement identiques, à l’exception bien sûr du projecteur. Bref, Google a optimisé ses lignes de production, et nous tâcherons de vérifier si ce choix était pertinent ou non tout au long de ce test.

Google Nest Cam avec projecteur
La Nest Cam avec projecteur est proposée dans un seul coloris blanc // Source : Frandroid – Anthony Wonner

Le design est une réussite si l’on s’en tient à l’aspect purement esthétique du produit. Ce serait cependant oublier la fonction d’un tel objet, à savoir surveiller une entrée de domicile ou un garage. Et quoi de mieux qu’être discret lorsque l’on surveille ? Une chose est sûre, la Nest Cam avec projecteur ne l’est pas. Un malandrin n’aura aucun mal à deviner qu’il s’agit d’une caméra de surveillance : les deux projecteurs blancs mettent bêtement en valeur le bloc noir qui embarque la caméra. Au moins, vos visiteurs seront prévenus ! À ce jeu-là, la caméra Netatmo Extérieure avec Sirène est bien plus discrète, grâce à un monobloc complètement noir et à une incrustation bien plus intelligente de la caméra.

On compte le même nombre de LED infrarouges sur la Nest Cam avec projecteur que sur la Nest Cam, à savoir six. Ce sont très certainement les mêmes types de LEDs qui sont utilisées sur ces deux caméras puisqu’elles partagent la même longueur d’onde de 850 nm. Le bloc optique est quant à lui doté d’une LED d’état RVB qui s’active en vert lorsque la caméra enregistre une vidéo. Cette dernière clignote (en vert, toujours) dès qu’un membre de la famille regarde la vidéo en direct depuis son téléphone.

Google Nest Cam avec projecteur
Un des capteurs de mouvement de la Nest Cam avec projecteur // Source : Frandroid – Anthony Wonner

La Nest Cam avec projecteur abrite trois capteurs de mouvement : un premier avec un champ de vision horizontal de 110° pour la caméra et deux autres avec un champ de vision horizontal de 180° pour les projecteurs. Sur le papier, ces capteurs détectent des mouvements jusqu’à 7,5 mètres. Nous reviendrons plus en détail sur le fonctionnement des deux lampes dans la partie dédiée de ce test.

Enfin, la face inférieure de la caméra affiche un haut-parleur, un micro, ainsi que le connecteur magnétique d’alimentation propriétaire. La Nest Cam avec projecteur peut fonctionner sous des températures allant de -20 à +40 °C et est censée résister aux intempéries grâce à une certification IP54. Elle peut donc être installée à l’extérieur. Bonne nouvelle : elle est justement pensée pour ça.

Google Nest Cam avec projecteur
Le connecteur magnétique de la Nest Cam avec projecteur // Source : Frandroid – Anthony Wonner

Sachez que cette caméra de surveillance est dédiée au grand public et qu’elle n’intègre ni stockage interne, ni emplacement pour carte microSD, ni port Ethernet. Tout se passe en Wi-Fi et le stockage se fait dans les nuages. Pour vous consoler, dites-vous que la Nest Cam avec projecteur enregistre jusqu’à une heure, même en cas de coupure Wi-Fi.

Installation : moins de 30 minutes, même pour les bricoleurs du dimanche

Eh oui, la Nest Cam avec projecteur est sans surprise une caméra de surveillance pensée pour l’extérieur grâce à ses deux projecteurs. De quoi surveiller un porche, un garage ou encore un petit jardin. Avant toute chose, il faut bien comprendre qu’un tel produit vise à remplacer un projecteur filaire existant : il se sert du câblage existant pour alimenter la caméra, mais aussi les lampes du projecteur. Rien ne vous empêche de vous lancer dans une toute nouvelle installation cela dit, mais retenez que la Nest Cam avec projecteur doit être reliée à un boîtier électrique.

De notre côté, nous l’installons à la place de la caméra de surveillance française Netatmo Extérieure avec Sirène, que nous avions testée pour l’occasion et qui remplaçait à l’époque notre simple projecteur extérieur.

L’installation de la Nest Cam avec projecteur ne nous a pris qu’une petite trentaine de minutes. Les principaux éléments sont livrés avec la caméra : les quatre vis pour la plaque de montage, la vis antivol, les connecteurs de raccordement, le fil de terre, la clé Allen et un crochet en S nécessaire pour suspendre temporairement la caméra pendant le raccordement. De votre côté, il faudra vous munir d’un escabeau, d’une perceuse, d’un tournevis cruciforme et d’un niveau.

L’application Google Home vous accompagne pendant toute l’installation. Les explications sont claires et une vidéo est disponible au besoin. Bref, c’est à la portée d’un bricoleur du dimanche. Voici les principales étapes :

  • scanner le QR code disponible sur l’emballage ;
  • retirer l’ancien projecteur et son support de montage ;
  • faire passer les fils à travers la nouvelle plaque de montage ;
  • marquer l’emplacement des vis ;
  • connecter le fil neutre et le connecteur de phase ;
  • fixer le projecteur à la plaque de montage avec une pression/rotation.

Dès lors, un clic se fait entendre pour vous confirmer que tout est bien en place. Bon à savoir : la caméra vient se positionner juste après cette dernière étape. Elle s’attache magnétiquement sur son socle, entourée des deux lampes. Ce système magnétique résistera sans problème au vent et il permet d’ajuster très facilement l’angle de la caméra, et ce même après l’installation. Justement, il ne vous reste plus qu’à remettre le courant, brancher le connecteur d’alimentation, sécuriser le tout à l’aide des vis de protection et finaliser l’installation via l’application.

Google Nest Cam avec projecteur
Les deux lampes peuvent aussi être ajustées // Source : Frandroid – Anthony Wonner

À noter que la Nest Cam avec projecteur n’a pas besoin du fil de terre : s’il y en a un dans votre câblage existant, il faudra tout simplement l’embouter avec un des connecteurs fournis, puis le caler dans un coin du support. De notre côté, l’installation s’est déroulée sans accroc. Attention tout de même à la longueur de votre câblage existant : le surplus ne rentrera pas forcément dans la plaque de montage. Pour des questions de trous et de chevilles déjà présentes dans notre crépi, nous avons simplement déporté de quelques centimètres la Nest Cam avec projecteur.

En quelques mots : l’installation est rapide et ne demande pas de compétences particulières. Les instructions délivrées par l’application sont claires.

Qualité d’image : deux petits mégapixels qui font le travail

La Nest Cam avec projecteur embarque la même caméra que le Nest Cam (batterie). On retrouve donc un capteur de 2 mégapixels proposant un zoom numérique x6. Les vidéos sont au format 16:9 et affichent une définition 1080p à 30 images par seconde. Sur le papier, c’est une déception : si l’ancienne caméra haut de gamme Nest IQ proposait elle aussi des vidéos finales en Full HD, son capteur était légèrement plus grand et ses 8 mégapixels permettaient des images très détaillées.

Tout ne se joue pas sur les données techniques certes, mais on ne refuse jamais une plus grande taille de capteur et un peu plus de mégapixels, surtout lorsqu’il s’agit d’une caméra de surveillance. Le champ de vision est quant à lui le même, de 130° en diagonale, soit plus que la Netatmo Extérieure avec Sirène, mais moins que les dernières Arlo.

Dans les faits, la Nest Cam avec projecteur s’en sort très bien, et ce dans toutes les situations. Cela est dû aux habituelles pirouettes logicielles de Google. Comprenez que le capteur de 2 mégapixels délivrera de meilleurs résultats que certaines références mettant en avant leurs nombreux mégapixels. De jour, le traitement HDR de la Nest Cam avec projecteur permet une image toujours bien exposée et détaillée. On ne ressent pas de traitement logiciel poussif des images, que ce soit au niveau des couleurs ou de la netteté. Aussi, le rendu est homogène : il n’y a pas de pertes majeures de détails sur les côtés de l’image par rapport à son centre.

Notre crépi blanc parfois exposé au soleil est d’ailleurs bien mieux retranscrit par la Nest Cam avec projecteur que par la Netatmo Extérieure avec Sirène. Lors d’une journée ensoleillée, la caméra de Google affiche certes un mur cramé, mais elle expose sans problèmes les zones proches — voir la vidéo ci-dessus à 01:37. Pour preuve, il était tout à fait possible de reconnaître le visage d’un membre de la famille qui passe devant ce mur, en plein soleil.

Justement, sachez que vous pourrez dévisager sans problème n’importe quelle personne passant devant votre caméra, pour peu qu’elle ne franchisse pas une distance environnante de 7-8 mètres. Au-delà, vous pourrez reconnaître un proche à son apparence globale et à ses vêtements. Et de nuit alors ?

Projecteur

Rien à redire sur les LEDs infrarouges : elles délivrent des images très détaillées et il est d’ailleurs souvent plus facile de dévisager quelqu’un la nuit qu’en pleine journée. À noter que les images enregistrées de nuit en infrarouge sont en noir et blanc.

Test de la Nest Cam avec projecteur : pleins phares, mais service minimum
Test de la Nest Cam avec projecteur : pleins phares, mais service minimum

Ce mode infrarouge ne vous servira cependant pas souvent la nuit puisque l’atout principal de la Nest Cam avec projecteur réside dans… son projecteur. Dès qu’ils s’allument, l’image retrouve tout simplement ses couleurs. À titre d’information purement technique, sachez que le projecteur délivre une luminosité maximale de 2 400 lumens avec une température des couleurs de 4 000 K. Dans les faits, les deux lampes vous en mettent plein la vue et éclairent sans problème un porche entier.

Comptez entre deux à trois secondes pour que la caméra s’adapte entre le mode infrarouge et la puissance des projecteurs — voir les deux exemples à partir de 01:10 dans la vidéo. Pendant cette transition, le centre de l’image est logiquement brûlé et vous ne pourrez pas reconnaître votre visiteur.

Les projecteurs s’allument lorsque la caméra détecte un mouvement. Il est possible de régler sa sensibilité de déclenchement ainsi que sa durée d’éclairage dans les paramètres de l’application.

Sachez aussi que l’application distingue le projecteur de la caméra : les deux apparaissent côte à côte et il est donc possible de forcer l’allumage des deux lampes, et même de gérer leur luminosité.

La présence d’une sirène intégrée aurait été plus que bienvenue sur ce type de produit. Dommage, il faudra hurler à travers votre téléphone pour faire peur à un potentiel malfrat.

Audio

Enfin, nous avons été largement convaincus par la qualité audio proposée par la caméra. Toutes les séquences à partir de 01:33 (toujours dans la vidéo ci-dessus) en sont des exemples. À 01:40, on peut même m’entendre à travers le haut-parleur du téléphone de la livreuse, pourtant située en bas des escaliers. Bluffant ! La qualité vidéo n’est pas le seul critère à prendre en compte pour une caméra de surveillance, et Nest l’a bien compris.

La Nest Cam avec projecteur embarque un haut-parleur : vous pouvez donc échanger sans problème avec un voisin ou votre facteur qui hésite à laisser votre colis hors de la boîte aux lettres. La fiabilité de transmission audio permet des conversations très fluides et naturelles, que ce soit de votre côté via l’application, ou en face de la caméra pour votre interlocuteur. Ce n’est pas le cas pour toutes les caméras de surveillance extérieures.

Application : Nest > Google Home

Quelques mois après notre test de la sonnette Nest Doorbell (batterie), nous regrettons toujours le passage de l’application Nest à Google Home. On note une seule amélioration notable, pour une fonctionnalité qui aurait dû être là dès le début : la simple présence de flèches “précédent” et “suivant” pour basculer en un clic d’une séquence à une autre.

Nous devons souligner la rapidité et la fiabilité d’affichage du flux vidéo et audio

Autrement, on retrouve la même timeline horizontale, avec une échelle toujours bien trop large : il est quasiment inutile de scroller pour retrouver un événement précis, autant aller dans l’historique complet, qui est bien plus agréable à prendre en main. Ce dernier permet de trier les séquences enregistrées par période et d’appliquer des filtres selon le type d’événement — personne, voiture, animaux…

Eh oui, caméra de surveillance un minimum intelligente oblige, les algorithmes analysent chaque mouvement détecté et essaient de le catégoriser. Dans les paramètres de l’application, l’utilisateur peut choisir d’enregistrer la vidéo et d’être notifié selon ces quatre catégories :

  • personnes ;
  • animaux (chiens et chats) ;
  • véhicules ;
  • autres mouvements (phares de voiture, porte de garage…).

Il est par exemple possible d’enregistrer chaque mouvement détecté, peu importe sa nature, mais d’être uniquement notifié si la caméra a identifié ledit mouvement comme étant une personne. La détection des scènes s’est montrée sans réelle surprise plutôt efficace. Dans le pire des cas, la caméra enregistre l’événement qu’elle aura catégorisé dans “mouvements”.

Étrangement, la Nest Cam avec projecteur ne détecte plus les aboiements ou les autres sons tels que les voix humaines. Dommage, les filtres en sont moins précis. Notons aussi la disparition de l’option de reconnaissance des colis. Il faut dire que la sonnette Nest Doorbell ne nous avait pas vraiment convaincus sur le sujet — ni toute autre sonnette connectée d’ailleurs.

Nous sommes cependant un peu plus déçus par la fameuse reconnaissance des visages des produits Nest sur cette Nest Cam avec projecteur. Elle reste bluffante quand elle fonctionne, mais les deux petits mégapixels du capteur se font ressentir : une telle caméra remplace un projecteur existant et est donc placée en hauteur et légèrement plus loin des lieux de passage habituels. Comprenez qu’à caractéristiques techniques égales pour analyser le visage de vos visiteurs, une sonnette connectée sera en meilleure position qu’une caméra de surveillance avec projecteur. Le visage ne sera pas reconnu par la caméra au-delà de quelques mètres, bien que vous serez quant à vous totalement en mesure de reconnaître la personne. Bon à savoir : cette fonctionnalité de reconnaissance des visages est désactivée par défaut et peut très bien le rester si vous décidez de ne pas l’activer.

Citons enfin l’indispensable option de zones d’activité : l’application permet de créer plusieurs zones et d’y attribuer des règles d’enregistrement et de notifications, comme décrit précédemment. Pratique pour ne pas être notifié dès que votre voisin sort acheter son pain.

Vous l’aurez compris, l’application Google Home est, selon nous, encore incomplète, mais nous devons souligner la rapidité et la fiabilité d’affichage du flux vidéo et audio : deux clics suffisent à tomber sur la vidéo en direct. Les notifications sont comme d’habitude très pratiques : elles affichent le type d’événement détecté et embarquent une image de la scène en cours. Surtout, les notifications sont envoyées très rapidement sur le téléphone. Ce n’est, encore une fois, pas le cas de toutes les caméras de surveillance.

Nous regrettons la pénibilité de navigation dans cette timeline horizontale, qui nous fait sérieusement regretter celle de la désormais ancienne application Nest. Nous attendons également des nouvelles de la version web de l’application, pourtant promise par Nest.

Abonnement

Hop là ! Vous ne comptiez pas vous en sortir sans un petit abonnement mensuel tout de même ? Eh oui, la Nest Cam avec projecteur n’échappe pas à la règle du marché des caméras de surveillance grand public : il faut débourser quelques euros supplémentaires chaque mois pour profiter pleinement de toutes ses fonctionnalités — oui oui, même après avoir payé 300 euros la caméra.

Sans abonnement, la Nest Cam avec projecteur enregistre et stocke les extraits vidéo des activités détectées des 3 dernières heures. Un événement enregistré à 3 heures du matin sera par exemple visionnable et téléchargeable depuis l’application jusqu’à 6 heures du matin. Impossible d’y avoir accès une fois ce laps de temps écoulé. Autant vous dire qu’on attend mieux d’une caméra de surveillance extérieure à plusieurs centaines d’euros. Nest a au moins eu la décence de proposer “gratuitement” (comprenez sans abonnement) les autres fonctionnalités détaillées plus haut : détection de mouvements, personnes, animaux et véhicules, et création de zones d’activité. La reconnaissance des visages demande cependant un abonnement pour fonctionner.

Nest Cam avec projecteur – Abonnement Nest Aware
Les abonnements Nest Aware et Nest Aware Plus // Source : Google Nest

Le premier abonnement Nest Aware étend l’enregistrement des séquences enregistrées à 60 jours. Il demande 5 euros/mois ou 50 euros/an. Et pour l’enregistrement vidéo 24/7 ? Il faudra tout simplement débourser deux fois plus (10 euros/mois ou 100 euros/an) en souscrivant l’abonnement Nest Aware Plus. Ce dernier permet de stocker jusqu’à 10 jours d’historique vidéo en continu. Avec lui, l’historique vidéo des événements passe également de 30 jours à 60 jours.

Sachez qu’un seul abonnement Nest Aware ou Nest Aware Plus suffit à couvrir l’ensemble des caméras Nest de votre domicile.

300 euros et une disponibilité limitée

La Nest Cam avec projecteur est vendue 299,99 euros, soit 100 euros de plus que la Nest Cam (batterie) ou 200 euros de plus que la Nest Cam (filaire). La disponibilité est très limitée puisqu’au 8 mars 2022, le produit est uniquement disponible sur le Google Store en France : on ne le trouve pas encore chez les revendeurs habituels tels que la Fnac, Boulanger ou Amazon.

Note finale du test
7 /10
La Nest Cam avec projecteur est une bonne caméra de surveillance extérieure. Si on regrette l’absence de définition supérieure et du mode zoom présent sur les anciennes caméras Nest IQ, on doit bien avouer que la qualité vidéo proposée est amplement suffisante. Mais doit-on se satisfaire du suffisant pour un produit vendu 300 euros ? Sur ce point, devoir débourser 10 euros chaque mois pour débloquer l’enregistrement vidéo continu des dix derniers jours ne colle pas : nous parlons ici d'une véritable caméra de surveillance extérieure censée veiller sur un porche, et non pas d’une simple caméra posée au fond du garage. À ce prix, nous nous attendions également à une sirène intégrée.

Enfin, l’application Google Home n’est à l’heure actuelle toujours pas à la hauteur de feu l'application Nest. Les utilisateurs de l'écosystème Google Home y trouveront cependant leur compte : la Nest Cam avec projecteur bénéficie de l’expertise et de la fiabilité Nest — notifications instantanées, détection des scènes, reconnaissance des visages, zones d’activité…

Points positifs
Google Nest Cam avec projecteur

  • Installation facile

  • Qualité vidéo, de jour comme de nuit

  • Projecteur puissant et ajustable

  • Fiabilité de la transmission audio

  • Notifications pertinentes

Points négatifs
Google Nest Cam avec projecteur

  • Seulement 1080p (pour 300 € !)

  • Abonnement payant indispensable

  • Pas de sirène intégrée

  • Application Google Home toujours pas convaincante

Les derniers articles