Prise en main de la Xiaomi Pad 6 : une tablette milieu de gamme prometteuse

Six Pad

 

Officialisée en chine en avril, la nouvelle tablette Xiaomi Pad 6 vient juste d’être confirmée pour la France. Nous avons eu l’occasion de la prendre en main, et c’est là qu’elle a commencé à nous charmer.

Source : Yazid Amer – Frandroid

Si Xiaomi est un géant de la téléphonie mobile, il reste un nain sur le marché de la tablette. Ce qui ne l’empêche pas de dégainer une nouvelle Xiaomi Pad 6 qui présente de très beaux atours et une fiche technique qui a de quoi séduire sur le papier. Officialisée pour l’Europe lors du Discover Xiaomi 2023 à Milan – auquel Frandroid s’est rendu – nous en avons profité pour réaliser une rapide prise en main de cette nouvelle tablette Xiaomi.

Design et ergonomie : peu d’originalité mais efficace et séduisante

Niveau design, l’inspiration iPad est évidente avec de belles lignes droites, franches et délicatement arrondies sur les angles. Elle affiche des dimensions de 253,9 x 165,2 x 6,5 mm pour 490 g. À titre de comparaison l’iPad Air a des mensurations de 247,6 x 178,5 x 6,1 mm pour 462 g et la Galaxy Tab S6 Lite de 244,5 x 154.3 x 7,0 mm pour 465 g. De face, nous avons un très bel écran de 11 pouces qui se voit entouré de bordures assez épaisses, l’ensemble étant protégé par du verre Gorilla Glass 3. À cela s’ajoute une petite caméra, dont nous ne connaissons pas encore toutes les spécifications, mais qui devrait être selon nos interlocuteurs un 8 Mpx avec objectif f/2,2.

Source : Yazid Amer – Frandroid

Le cerclage en aluminium est très réussi. Nous observons deux séries de perforations sur les tranches supérieures et inférieures, qui cachent quatre haut-parleurs labélisés Dolby Atmos. Mais le lieu où nous avons réalisé la prise en main était bien trop bruyant pour se faire un réel avis sur les qualités sonores de la bête.

Le bouton de mise en marche se situe sur la tranche haute et ceux dédiés au volume sur celle de droite avec juste en dessous un tiroir pour carte SIM a priori, ou carte microSD, mais nous n’avons pas plus de précisions sur le sujet. La tranche basse propose également un port USB3-C et trois microphones pour une meilleure captation de la voix par le filtrage des bruits parasites.

Le dos en aluminium brossé est très séduisant, avec un toucher agréable et un coloris gris aussi élégant que sobre. Le bloc optique n’est pas trop épais et il a le bon goût de reprendre le design des derniers Xiaomi 13. En plus d’être joli, cela permet de créer une cohérence de gamme visuelle entre les smartphones et les tablettes.

Bonne surprise, alors que les smartphones Xiaomi sont souvent de véritables aimants à traces de doigts. Ici, après plusieurs minutes de manipulations, rien ne vient entacher la beauté du dos. À voir ce que cela donne après plusieurs heures d’utilisation. Notez les trois connecteurs juste à côté du logo Xiaomi, ils servent à connecter des accessoires comme une protection avec clavier intégré.

Source : Yazid Amer – Frandroid

Quand nous la tenons en main, elle se révèle légère et nous fait profiter d’une conception très équilibrée. Nous la manipulons avec plaisir et apprécions des boutons bien positionnés. De ce que nous avons pu constater, la finition est simplement impeccable. Toutefois, Xiaomi n’annonce aucune certification IP de protection contre l’eau et les poussières.

Écran et performances : 144 Hz et du coffre

L’écran est une dalle IPS de 11 pouces au format 16/9 en 2880 par 1800 pixels, soit une résolution de 309 pixels par pouce. À l’œil nu, nous avons un affichage de qualité et d’une relative finesse. Les pixels ne sont pas vraiment visibles, sauf quand la tablette est vraiment proche des yeux. La colorimétrie nous a paru un peu trop flatteuse et les noirs sont bien présents, mais parfois un peu légers. On notera que la face avant affiche de belles traces de doigts après utilisation, mais pas plus que ses petites concurrentes milieu de gamme.

Source : Yazid Amer – Frandroid

Si la Pad 5 proposait un taux de rafraîchissement de 120 Hz, la Pad 6 passe à 144 Hz. Toutefois, nous ne savons pas encore s’il sera variable ou fixe. Xiaomi annonce une luminosité maximale de 500 cd/m². Lors de notre prise en main, réalisée en intérieur et avec un éclairage assez fort, la lisibilité a toujours été bonne excepté lorsque nous étions placés directement sous un spot. Les reflets ne sont pas rares, mais a priori rien d’excessif. Noter que la dalle est certifiée HDR10, mais le niveau de luminosité de la Pad 6 semble un peu juste pour en profiter réellement.

Source : Yazid Amer – Frandroid

La fiche technique du Pad 6 s’architecture autour d’un processeur Qualcomm Snapdragon 870 5G, accompagné de 6 ou 8 Go de mémoire vive LPDDR5, un GPU Adreno 650 et 128 ou 256 Go d’espace de stockage UFS 3.1. Une configuration qui a déjà fait ses preuves et devrait offrir de belles prestations avec Android 13, les applications et même les jeux vidéo.

Certes elle ne sera pas la plus puissante des tablettes, mais devrait offrir assez de puissance pour un usage polyvalent dans de bonnes conditions de performances. Seuls les jeux 3D les plus gourmands devraient vraiment le faire souffrir. Malheureusement, nous n’avons pas eu le temps d’installer des applis ou des jeux pour vérifier nos premières impressions. Niveau connectivité, nous avons droit au Bluetooth 5.2 et au Wi-Fi 6, mais pas au NFC.

Photographie, logiciel et autonomie : une formule équilibrée

Nous avons Android 13 aux commandes avec MUI Pad 14, une version dédiée aux tablettes de l’interface Xiaomi, comme surcouche graphique. L’ensemble semble fonctionner à merveille, l’interface est claire et devrait offrir de nombreuses fonctionnalités de personnalisation, absente de la version prise en main. Nous avons essayé une fonction amusante et qui pourra se révéler très pratique, le clonage de l’écran de son smartphone Xiaomi sur sa Pad 6 en temps réel. Vous contrôlerez votre smartphone de votre tablette comme si vous l’aviez en main.

Source : Yazid Amer – Frandroid

Le bloc optique se compose d’un capteur de 13 mégapixels en f/2,2 avec autofocus. L’appareil photo frontal se compose d’un capteur de 8 Mpx en f/2,2. Les quelques clichés que nous avons tenté de prendre semblaient propres, mais affichaient un peu trop de lissage. Toutefois, il nous faudra attendre le test complet avant de réellement pouvoir en juger.

Source : Yazid Amer – Frandroid

Avec une batterie de 8 840 mAh, la Pad 6 promet entre 10 et 13 heures d’autonomie, qui peut atteindre les 40 jours en veille prolongée. Toutefois, si vous n’utilisez pas votre tablette plus d’un mois, en avez-vous vraiment besoin. Bonne chose, la charge rapide à 33 W est au programme et devrait recharger intégralement la tablette en un peu plus d’une heure.

Avis : une tablette prometteuse

La Xiaomi Pad 6 s’annonce comme une bonne tablette milieu de gamme, au design réussi et qui devrait offrir des performances très convaincantes. Seule la question du prix toujours en suspens et  nous retient d’être plus enthousiastes. Ainsi en Chine, les tarifs sont de :

  • 6 Go + 128 Go : 1999 ¥ (environ 265 €) en version 6 Go de RAM et 128 Go d’espace de stockage ;
  • 8 Go + 128 Go : 2099 ¥ (environ 278 €) en version 8 Go de RAM et 128 Go d’espace de stockage ;
  • 8 Go + 256 Go : 2399 ¥ (environ 318 €) en version 8 Go de RAM et 256 Go d’espace de stockage.

La Pad 5 a été lancée à 349 euros, nous pourrions donc espérer un prix proche. Toutefois, aucune confirmation n’a été faite et elle pourrait également être lancée à plus de 349 euros, ce qui réduirait son attrait. Enfin, la disponibilité exacte sur le marché français ne nous a pas encore été donnée.


Si vous voulez recevoir les meilleures actus Frandroid sur WhatsApp, rejoignez cette discussion.