Qu’est-ce qu’un serveur VPN et comment s’en servir ?

 

Un VPN tout le monde sait grosso modo à quoi ça sert, mais personne ne sait vraiment expliquer son fonctionnement. Qu’est-ce qui se cache derrière cet outil qui vous permet de renforcer la sécurité de votre navigation sur internet ? Et comment s’en servir ? On vous explique tout.

Abréviation de Virtual Private Network, le VPN, tel qu’on l’entend pour le grand public, est un dispositif technique en ligne qui se charge de sécuriser votre navigation en chiffrant une certaine quantité de vos données. Initialement pensé pour créer un accès sécurisé vers les serveurs des entreprises pour les employés, cet outil s’est aujourd’hui démocratisé et adapté pour que chacun puisse bénéficier d’une sécurité renforcée sur internet.

Centre névralgique de l’action, le serveur VPN a un rôle déterminant puisque c’est grâce à lui que votre adresse IP est cachée et que vous pouvez “délocaliser” votre connexion internet. Pour faire simple, en installant un VPN sur votre ordinateur ou votre smartphone, vous :

  • Installez un client VPN qui va utiliser un protocole de connexion de chiffré (le fameux tunnel)
  • qui va se connecter à un serveur VPN distant
  • Et ce serveur va alors servir de source des données pour naviguer ou télécharger sur Internet.

Le principe du serveur VPN, c’est donc d’être une source de données internet délocalisé, qui permet de cacher sa véritable IP, à votre FAI ou des tiers, tout comme vos informations de connexion, mais aussi de déporter sa connexion internet dans un autre pays, si le serveur VPN est situé ans un autre pays.

Les données qui circulent ensuite sur ce serveur VPN sont envoyées et chiffrées après leur passage dans le tunnel VPN vers votre ordinateur ou smartphone.

L’offre des VPN grand public est d’ailleurs très large et pour s’y retrouver, vous pouvez consulter notre comparateur VPN.

Les meilleurs VPN du moment

Tous les meilleurs VPN

La sécurité sur le web existe

On a souvent tendance à penser qu’utiliser un VPN est le seul moyen de protéger sa connexion à internet et d’améliorer la confidentialité de ses données qui circulent sur le web. Brisons tout de suite cette idée reçue : non, naviguer sur internet n’est pas un danger permanent. Et oui, votre navigation est sécurisée la majeure partie du temps.

Effectuer des achats, communiquer ses informations personnelles est sans danger tant que l’on reste dans le giron des sites utilisant le protocole https. Un protocole qui s’est généralisé depuis 2015, lorsque Google a commencé à pénaliser les sites qui ne l’utilisaient pas.

Le VPN, une couche de sécurité supplémentaire

Pourtant, si ce protocole https applique un chiffrement à vos données (ce qui est suffisant pour 95 % des utilisations), il n’est pas en mesure de toutes les sécuriser. C’est le cas notamment de votre adresse IP ou votre heure de connexion. Lorsque vous vous connectez à un réseau public par exemple, les risques de fuites de vos données augmentent. C’est là que l’utilisation d’un VPN vient apporter une couche de sécurité supplémentaire.

Comment ? Par l’utilisation d’un protocole de chiffrement qui lui est propre et parfois propriétaire (NordLynx, OpenVPN, WireGuard…) et qui permet de creuser un “tunnel VPN” rendant l’ensemble de vos activités bien plus difficile à tracer.

Ce tunnel VPN est utile dans plusieurs cas de figure :

  • appliquer une couche supplémentaire de sécurité lorsque vous vous connectez à des réseaux moins sécurisés ;
  • par son chiffrement, il protège les données qui circulent entre votre appareil et le serveur VPN ;
  • à la sortie de ce tunnel, vos données atterrissent sur le serveur VPN, dont la plupart des fournisseurs garantissent une stricte politique de confidentialité des données de l’utilisateur (VPN sans registre d’activité conservé).

Comment fonctionne-t-il ?

Mais dans les faits et sans entrer dans une myriade de détails techniques, comment fait le fournisseur de VPN pour s’assurer que vos informations ne seront visibles de personne ?

Pour l’expliquer, le site How Stuff Works utilise une belle analogie. Il faut imaginer internet comme un océan et les sites comme une myriade de petites îles. Pour se rendre sur ces îles, vous pouvez utiliser la compagnie de ferries de votre fournisseur d’accès internet. C’est convivial, sécurisant, mais vous voyagez en groupe et certains passagers trop curieux ou malintentionnés peuvent vous observer pendant ce voyage.

Lorsque vous vous connectez à internet sans VPN, c’est votre FAI qui vous amène au site de destination.// Source : Frandroid

A contrario, en utilisant un VPN, vous disposez d’un petit sous-marin de poche, pratique à transporter partout avec vous, qui vous permet de naviguer, sous la surface, seul et sans que personne ne sache sur quelle île vous vous rendez (c’est le tunnel VPN).

Lorsque vous utilisez un VPN, vos données passent par un tunnel qui se charge de les chiffrer avant l’arrivée sur le serveur. // Source : Frandroid

À noter cependant, que quoi qu’il arrive, depuis votre île, pour arriver à votre destination, il vous faudra passer par une « base sous-marine » appartenant à votre fournisseur VPN qui fera changer de compagnie de Ferry. Cette base, c’est le serveur VPN.

Dans le principe, c’est ce que propose un VPN grand public. Dans le cadre d’un VPN d’entreprise, il faut imaginer que ce tunnel sous-marin est accessible uniquement à ses employés et seulement pour accéder à sa propre île.

Dans les faits, lorsque vous vous connectez à internet depuis votre appareil, vous activez votre accès VPN. Cela a pour effet de créer, grâce un protocole VPN (il en existe plusieurs) un chiffrement de vos données et de vous créer un accès privilégié (tunneling) jusqu’à un serveur distant, situé dans le pays de votre choix. À l’arrivée sur le serveur, vos informations disponibles, comme l’adresse IP de votre appareil notamment, sont rendues invisibles aux yeux du reste de la toile, mais également de votre FAI.

Comment tirer parti de son VPN ?

Le VPN a cet avantage d’être compatible avec quasiment tous les appareils pour peu qu’ils se connectent à internet : console, téléviseur, smartphone, ordinateur fixe ou portable…

Que vous installiez un VPN sur un appareil fixe ou mobile, voici quelques commandes qu’il faut comprendre et connaître pour vous assurer de sécuriser correctement votre connexion.

  • Choisissez la localisation de votre serveur VPN en fonction de vos besoins.

Changer la localisation de votre connexion est l’élément de base à configurer et dépend de votre utilisation. Si vous souhaitez tout simplement rester invisible sur la toile, vous pouvez choisir un serveur français qui ne permettra pas de vous repérer ou de vous identifier dans votre navigation quotidienne.

Relocaliser sa connexion peut s’avérer utile dans plusieurs cas. // Source : NordVPN.

Si en revanche, vous souhaitez préparer vos vacances, il peut être intéressant de vous localiser dans le pays de destination ou dans le continent de destination pour effectuer repérages d’activités et vérifier la concordance des prix entre votre localisation réelle et votre localisation virtuelle.

Il en est de même si vous êtes en déplacement dans un pays qui bloque l’accès à certains sites ou qui pratique la censure. Choisissez ainsi de vous localiser dans un pays où ces blocages sont inexistants.

  • Activez le split tunneling

Le split tunneling permet, lorsque vous utilisez un VPN de créer deux canaux de connexion. Une partie de votre trafic peut ainsi passer par votre FAI, et ce que vous souhaitez conserver dissimulé à votre fournisseur passe par le tunnel VPN.

Cela permet notamment de fluidifier votre connexion. Si vous téléchargez un jeu en ligne ou un épisode de votre série préférée sur un site de streaming, le split tunneling vous permet de n’attribuer votre connexion qu’à votre activité la plus gourmande, et de laisser le VPN gérer vos activités annexes dont vous souhaitez protéger les données.

  • Activez le kill switch

Le kill switch est un peu le bouton d’urgence de votre accès VPN et il est fortement recommandé de l’activer.

En effet, si la connexion VPN se coupe, le kill switch vous déconnecte automatiquement d’internet de manière à éviter que vos données, jusque-là chiffrées, ne soient visibles au tout venant sur le web.

Naviguer plus sereinement sur internet avec un VPN

Le VPN répond donc à quelques usages spécifiques, mais est un outil des plus utiles pour peu qu’on en comprenne les rudiments.

Bien comprendre que le chemin de chiffrement passe de votre appareil, via un tunnel, à un serveur qui chiffre vos données est une base solide de compréhension. Comprendre enfin l’utilité des options disponibles comme le kill switch, le split tunneling ou les choix de géolocalisation vous permettent de personnaliser votre expérience utilisateur.

Et si la seule question que vous vous posez encore est : quel VPN choisir ? N’en dites pas plus, la rédaction a créé un comparateur VPN que vous pouvez consulter ici.

Les meilleurs VPN du moment

Tous les meilleurs VPN

Chaque matin, WhatsApp s’anime avec les dernières nouvelles tech. Rejoignez notre canal Frandroid pour ne rien manquer !