Le Tesla Cybertruck tient son nouveau rival : il mise tout sur l’autonomie, mais pourrait polluer pour y parvenir

 

Ram a profité du Superbowl pour officialiser son premier pick-up électrique, le 1500 REV. Déjà annoncé au CES de Las Vegas en janvier sous la forme d'un concept-car, celui-ci devrait alors chasser sur les terres du Tesla Cybertruck et du Ford F-150 Lightning. Il serait toutefois doté d'un prolongateur d'autonomie, ce qui impose la présence d'un moteur thermique.

Souvenez-vous, c’était au tout début du mois de janvier. Ram levait alors le voile au CES de Las Vegas sur un inédit concept-car, prenant la forme d’un pick-up électrique. Il n’aura finalement pas fallu attendre très longtemps avant de voir arriver la version de série. En effet, c’est lors du Superbowl, l’incontournable finale de la saison de football américain, qui a eu lieu cette nuit que celle-ci a officiellement été dévoilée.

Croqueur de Cybertruck

Un choix malin pour le constructeur, qui fait partie du groupe Stellantis aux côtés de Peugeot, Citroën, Opel et Jeep, alors que l’évènement réunit chaque année environ 100 millions d’Américains. C’est donc durant le match, qui a opposé les Eagles de Philadelphie aux Chiefs de Kansas City que la firme a dévoilé sa nouvelle création, à travers une inédite publicité d’une minute.

À titre d’information, un spot de 30 secondes est facturé 6,5 millions de dollars environ. Autant dire que Ram croit dur comme fer en son pick-up, qui n’est autre que son premier modèle électrique. Ce dernier affiche alors une silhouette un peu plus sage que le concept, bien que les deux véhicules restent assez proches. On notera tout de même que la signature lumineuse a été légèrement redessinée, de même que la partie arrière.

https://www.youtube.com/watch?v=6iaUoJUdTk4

Celle-ci se veut alors un peu plus conventionnelle, mais ne manque pas de charisme, avec ses feux qui débordent sur la grande benne. Malheureusement, aucune information n’a pour l’instant été révélée sur sa taille exacte, de même que sur sa capacité de chargement. Pour mémoire, Tesla a annoncé une longueur de 1,98 mètre pour celle de son Cybertruck. C’est alors bien plus que les 1,67 et 1,52 mètre des Ford-F-150 Lightning et GMC Hummer EV.

La marque demeure également très avare en informations concernant le poste de conduite. Cependant, celui-ci se veut très proche du RAM 1500 standard déjà commercialisé. Nous retrouvons alors un grand écran tactile central en position verticale, qui devrait logiquement accueillir le système UConnect, que l’on retrouve également sur le Jeep Avenger, entre autres. Ainsi, le pick-up serait compatible avec Apple CarPlay et Android Auto.

Encore peu d’informations

Malheureusement, RAM ne veut pas encore trop en dire sur ce nouvel arrivant, alors que la marque ne dévoile pas la moindre information technique. On sait toutefois qu’il embarque une motorisation 100 % électrique et qu’il repose sur la nouvelle plateforme STLA Frame conçue par Stellantis. Pour rappel, le concept embarque une architecture 800 volts permettant une charge très rapide. De plus en plus répandue, celle-ci équipe par exemple les Porsche Taycan et autres Kia EV6 et devrait se retrouver dans le modèle de série.

La charge pourrait alors atteindre une puissance maximale de 350 kW comme l’étude de style. À titre de comparaison, le Tesla Cybertruck pourrait encaisser jusqu’à 1 MW, issus des nouveaux Mégachargeurs conçus pour alimenter le Semi. La batterie devrait afficher une capacité comprise entre 159 et 200 kWh, pour une autonomie pouvant atteindre les 800 kilomètres selon le cycle américain EPA. Celui-ci est plus pessimiste que notre WLTP européen, ce qui pourrait se traduire par une autonomie « européenne » encore plus élevée.

Un moteur thermique pour polluer ?

La publicité sous-entend la présence d’un prolongateur d’autonomie pour certaines versions. Pour rappel, cela impose l’intégration d’un moteur thermique (essence ou diesel) qui recharge la batterie, sans avoir à se brancher sur une borne de charge. Mais qui retire l’une des spécificités de la voiture électrique : sa pollution, inférieure à celle des moteurs à combustion. C’est l’équivalent d’une voiture hybride.

L’avantage, c’est de pouvoir utiliser la plupart du temps le pick-up en mode 100 % électrique. Pour les grandes distances, le prolongateur d’autonomie peut être utile, dans une zone reculée qui ne bénéficierait pas de bornes de recharge rapide. Mais il faudrait que les conducteurs évitent d’utiliser ce mode, et privilégie au maximum la recharge électrique. Sinon, la situation deviendrait la même qu’en Europe avec les voitures hybrides rechargeables qui polluent largement plus que prévu.

Mais une si grande autonomie est-elle vraiment pertinente ? Pas forcément, comme nous l’avions expliqué dans un précédent article. Selon RAM, le pick-up, qui rivaliserait également avec le Rivian R1T serait également équipé de la conduite autonome de niveau 3. La puissance de l’engin devrait quant à elle atteindre les 885 chevaux, mais cela reste pour l’heure une simple rumeur. Il faudra donc encore patienter avant d’en savoir plus.

RAM annonce alors dans son communiqué des livraisons prévues pour le quatrième trimestre 2024, alors que les réservations viennent tout juste d’ouvrir. Les prix n’ont quant à eux pas encore été annoncés par la marque, qui lance également son programme Rev Insider+ offrant divers avantages pour 100 dollars (environ 93 euros). Reste désormais à savoir si le pick-up sera vendu en Europe, permettant à RAM de rivaliser avec General Motors qui prévoit de faire son retour chez nous en électrique.


Le saviez-vous ? Google News vous permet de choisir vos médias. Ne passez pas à côté de Frandroid et Numerama.