Les voitures électriques avec 1 000 km d’autonomie arrivent enfin, mais attention à ces chiffres impressionnants

 

Le géant chinois des batteries de voitures électriques CATL vient de débuter la production de sa Qilin CTP 3.0. Offrant une autonomie frôlant les 1 000 kilomètres et une charge ultrarapide en 10 minutes, elle équipera en premier lieu la nouvelle voiture électrique Zeekr 009. En Europe, ces batteries devraient annoncer une autonomie inférieure, du fait de l'homologation.

Zeekr 001 // Source : Zeekr

Nous avons récemment expliqué qu’avoir une autonomie très élevée sur une voiture électrique n’est pas forcément pertinent, surtout si celle-ci est assurée par une grosse batterie. Cependant, de nombreux automobilistes ne sont pas encore prêts à acheter une voiture électrique en raison de leur peur de tomber en panne. C’est pour cela que de nombreux constructeurs se lancent dans une course à l’autonomie, comme Tesla, Lucid ou encore Zeekr.

1 000 km d’autonomie et une recharge éclair

Plusieurs équipementiers travaillent au développement de batteries offrant une grande autonomie, et l’un des principaux est CATL. Le géant chinois, qui commence à s’implanter tout doucement en Europe annonce depuis plusieurs mois l’arrivée d’un accumulateur révolutionnaire. Celui-ci porte le nom de Qilin CTP 3.0, une appellation inspirée d’un animal légendaire de la mythologie chinoise.

Elle se distingue par sa conception CTP, qui signifie Cell-to-Pack. Concrètement, cela veut dire que les cellules sont intégrées directement dans le châssis. Mais qu’est ce qu’elle apporte de plus par rapport aux batteries déjà commercialisées sur le marché ? Et bien elles offrent une grande autonomie, qui peut atteindre les 1 000 kilomètres selon le cycle chinois CLTC.

Ce qui équivaut à environ 850 kilomètres avec notre cycle européen WLTP un peu plus proche de la réalité. Tout cela est évidement très prometteur mais n’était jusqu’alors que théorique, puisque CATL ne produisait pas encore cette batterie révolutionnaire. C’est désormais chose faite comme l’annonce le site chinois The Paper.

L’entreprise ne précise pas la localisation exacte de l’usine qui produit ce nouvel accumulateur, mais la fabrication se fait très probablement en Chine. Et pour cause, le premier modèle qui en sera équipé n’est pour l’heure vendu que là-bas et n’est pas encore exporté en Europe pour le moment. Même si cela n’est pas exclu, tandis que de plus en plus de constructeurs asiatiques tentent leur chance.

Une densité supérieure

C’est en effet le minivan Zeekr 009 qui sera le tout premier modèle du marché à s’équiper de cette CATL Qilin CTP 3.0. Les premières livraisons sont prévues au cours du second semestre, un ou deux mois après le début de la production de la nouvelle batterie. Et celle-ci semble rencontrer un franc succès selon une source interne.

Il se dit en effet que le pourcentage de clients ayant passé commande pour un exemplaire équipé de cet accumulateur « a surpris » le constructeur. Plus tard, ce sera au tour de la Zeekr 001 (qui est également prévue pour l’Europe), rivale du Tesla Model Y de profiter de cette batterie. De quoi lui permettre de battre les Lucid Air et autres Mercedes EQS qui tournent autour des 800 kilomètres.

Zeekr 009
Zeekr 009

L’avantage de cette Qilin CTP 3.0 est également sa très grande densité, puisqu’elle atteindrait 255 Wh/kg. Selon le site chinois CNEVPost, elle possède ainsi une capacité supérieure de 13 % par rapport aux cellules 4680 de Tesla. Sauf que contrairement à CATL, la firme d’Elon Musk équipe déjà certains Model Y avec cette nouvelle batterie, qui devrait être fabriquée en Europe ainsi qu’aux États-Unis.

La Qilin CTP 3.0 sera aussi capable de se recharger de 10 à 80 % en seulement 10 minutes. Mais encore faut-il que la voiture soit compatible avec les bornes requises par l’exercice : au moins une puissance maximale d’environ 600 kW. Comme celles dévoilées par le géant chinois Geely en 2022.

Cette solution, qui sera adoptée par d’autres marques comme Li Auto ou encore Lotus permet de patienter en attendant le développement des batteries solides. Celles-ci offrent une densité encore supérieure et permettent donc d’atteindre une autonomie plus grande. Mais celles-ci ne devraient pas arriver avant la fin de la décennie. En attendant, certains constructeurs comme Renault planchent sur la batterie au sodium, également très prometteuse.


Téléchargez notre application Android et iOS ! Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles