C’est officiel : la voiture électrique avec 1000 km d’autonomie arrive en Europe, mais il y a un mais

Dès la fin de l'année 2023

 

À l'occasion du salon de l'automobile de Shanghai, le constructeur chinois Zeekr a officialisé l'arrivée de ses deux voitures électriques en Europe dès 2023. Les Zeekr 001 et Zeekr X seront disponible dans trois pays européens dans un premier temps, avant d'être commercialisés dans de nombreux autres pays. La fameuse version de la voiture électrique dotée de 1000 km d'autonomie ne ferait toutefois pas le voyage.

ZEEKR 001
ZEEKR 001

Un nouveau constructeur chinois de voitures électriques fait son arrivée en Europe. Il s’agit de Zeekr, que l’on commence à connaître sur Frandroid, puisque nous abordons souvent les actualités autour de ses voitures électriques, les Zeekr X, Zeekr 001 et Zeekr 009. Lors d’une conférence de presse donnée à l’occasion du salon de l’automobile de Shanghai, le constructeur chinois, qui appartient au géant Geely (Volvo, Lotus, Polestar, etc.), a dévoilé son plan stratégique pour envahir l’Europe.

Arrivée en Europe prévue pour la fin 2023

À cette occasion, un site Internet a été lancé, permettant d’apercevoir les données techniques européennes des deux voitures électriques qui y seront lancées : les Zeekr X et Zeekr 001. Mais aussi et surtout de prendre connaissance du communiqué de presse, qui donne les détails de cette implantation européenne. Le constructeur chinois va commercialiser ces deux voitures électriques en Europe en démarrant par la Suède et les Pays-Bas lors du quatrième trimestre 2023.

Le média local Auto Home qui a pu participer à la conférence de presse sur le salon : il nous donne plus de détails. Zeekr prévoit d’être présent dans « la plupart des pays de l’Europe de l’Ouest » d’ici à 2026. Le constructeur chinois a pour objectif de devenir l’un des leaders de la voiture électrique en Europe. Une mission compliquée, puisque Volkswagen espère de son côté récupérer 80 % de parts de marché d’ici 2030 (notamment avec la future ID.2 à 25 000 euros), sans compter sur l’offensive de Tesla, qui reste maître du secteur, devant le chinois BYD.

Des voitures électriques « made in Europe » ?

Pour y parvenir, Zeekr mise sur une stratégie qui repose sur trois piliers : une vente en directe, sans réseau de concessionnaires (comme ce que fait Tesla, à l’inverse de BYD) avec des boutiques physiques regroupant l’ensemble des services (achat, location, financement, réparations, recharge, etc.). Mais aussi et surtout des « produits excellents« , comme le prouvent les fiches techniques des Zeekr X et 001 que nous verrons un peu plus bas.

Zeekr X
Zeekr X

Contrairement à nombre de ses concurrents, Zeekr s’est déjà établi en Europe. Elle dispose d’un bureau de design en Suède, celui qui a planché sur la Zeekr X, avec plus de 1 500 ingénieurs et designers. Ce qui permet de créer des produits répondant aux besoins et attentes du marché local.

Nous avons vu l’inverse avec BYD lors du mondial de l’Auto, ou encore Nio, avec son assistant virtuel pas du tout adapté à l’Europe comme nous avons pu en faire les frais lors de l’essai de la Nio ET7. L’entreprise chinoise en profite pour annoncer la création d’un siège social européen à Amsterdam.

1 000 km d’autonomie ? Pas vraiment !

Pour son arrivée en Europe, Zeekr a dans ses valises deux voitures électriques qui semblent vraiment intéressantes, du moins sur le papier. La première est la Zeekr 001, une berline électrique en vente en Chine depuis 2022. C’est celle-ci qui intègre, dans une version très particulière, une immense batterie d’une capacité de 140 kWh lui permettant de parcourir 1 000 km avant d’être rechargée. Mais attention, puisqu’il s’agit de l’autonomie théorique sur le cycle d’homologation chinois. En Europe, cette version devrait plutôt annoncer environ 850 km d’autonomie.

Mais il n’est même pas certain qu’elle soit vendue chez nous. En effet, comme on peut le lire dans le communiqué de presse, les client européens pourront compter sur une autonomie maximale d’environ 600 km. Il y a fort à parier qu’on soit en présence de la Zeekr 001 dotée de la batterie de 100 kWh, annonçant 741 km d’autonomie en version propulsion (RWD) en Chine. Zeekr annonce alors en Europe un 0 à 100 km/h abattu en 3,8 secondes (pour la version à transmission intégrale), une puissance de 400 kW (543 ch) et une vitesse maximale de 200 km/h.

Vous pouvez découvrir plus d’informations sur la Zeekr X dans nos précédents articles à son sujet. À titre d’informations, il s’agit d’un mix entre une Tesla Model Y et une Tesla Model S d’un point de vue segment et caractéristiques techniques.

Zeekr X : la concurrente de la Tesla Model Y

Du côté de la Zeekr X, il s’agit de la nouvelle arrivante dans la gamme du constructeur chinois. Elle est basée sur la plateforme SEA de Geely, la même qui équipe la Smart #1, la nouvelle Smart #3 et la future Volvo EX30. C’est un SUV compact, qui joue dans la cour des Renault Mégane E-Tech et Tesla Model Y.

On trouve alors une batterie de 66 kWh permettant d’annoncer une autonomie de 440 km en version propulsion, un 0 à 100 km/h réalisé en 3,7 secondes grâce aux 350 kW (475 ch) de puissance et une vitesse maximale de 190 km/h. Retrouvez tous les détails de la Zeekr X sur notre article d’annonce.

Peut-on faire confiance à Zeekr ?

Précisons que Zeekr a beaucoup à faire pour devenir le leader de la voiture électrique en Europe. Le constructeur automobile chinois a beau être soutenu par un géant de l’industrie, il reste un petit acteur du marché. Il a ainsi vendu 93 000 voitures électriques depuis son lancement en 2021. À comparer au 1,3 million d’unités écoulées par Tesla sur la même période et les 900 000 voitures électriques de BYD. Mais Zeekr a pour lui des innovations majeures, comme cette fameuse batterie Qilin 3.0 signée par le leader de la batterie pour voiture électrique, le chinois CATL.

À première vue, le minivan électrique, Zeekr 009, ne fera pas son arrivée en Europe. Il s’agit d’un concurrent au Volvo EX30, Mercedes EQS SUV, Tesla Model X ainsi qu’au Volkswagen ID. Buzz.