La guerre entre Altice (SFR, BFMTV…) et Iliad (Free) continue. Juridiquement, le couperet est tombé et le CSA a tranché. S’engage maintenant un bras de fer entre les deux géants jusqu’à ce que l’un des deux cède.

C’est bientôt la rentrée et le feuilleton de début d’année reprend après ce qui semblait être une brève trêve estivale. Dans l’affaire, le Tribunal de Grande Instance a tranché : Free n’a plus le droit de « pirater » les chaînes du groupe concurrent, mais rien ne l’empêche de couper tout simplement le flux…

Rappel des évènements

En mars dernier, le contrat liant Altice et Free pour la diffusion des chaînes BFM TV, RMC Découverte, RMC Story et BFM Business aux abonnés de la Freebox touchait à son terme et le groupe de Patrick Drahi en profitait pour revoir ses prix à la hausse, ce qui n’a bien sûr pas été du goût de ses partenaires. Les différents acteurs du marché se sont alors affrontés à grand renfort de communiqués de presse publics, chacun prêchant pour sa paroisse et rejetant la faute sur l’autre.

Si certains fournisseurs d’accès ont trouvé un accord avec Altice et finalement accepté de payer, ce n’est pas le cas de Free qui s’est vu couper l’accès aux chaînes en question… pour un certain temps tout du moins puisque le trublion n’a pas hésité à pirater les flux de son adversaire pour fournir le service à ses clients.

Le CSA a tranché

Près de quatre mois plus tard, c’est la justice qui a été obligée d’intervenir dans le litige. On peut lire sur 01net que le Tribunal de Grande Instance a notamment donné raison à Altice concernant le paiement des chaînes, interdisant à Free de pirater et diffuser BFM et RMC sous peine de payer 100 000 euros d’amende par jour à compter du 27 août.

Le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel a cependant statué que « rien n’impose aux distributeurs de reprendre [les chaînes] sur les réseaux [non hertziens] » et invite donc Free à couper la diffusion sur les Freebox, la TNT hertzienne suffisant à diffuser les chaînes.

Le véritable bras de fer commence

C’est maintenant que le véritable bras de fer va commencer. Chaque partie va en effet devoir bander ses muscles et se montrer plus entêté que son concurrent. C’est à se demander à qui cette guerre sera le plus préjudiciable, entre Free qui risque de perdre des abonnés qui préfèrent opter pour un autre fournisseur d’accès afin d’avoir accès à ces chaînes, ou Altice qui va perdre en audience sur ses 4 chaînes.

Une chose est certaine, les plus embêtés actuellement, ce sont certainement les auditeurs, pris en étau contre leur gré dans ce conflit.