Ce mardi, le groupe Iliad a publié ses résultats pour le premier semestre de l’année 2019. Qu’il s’agisse du fixe ou du mobile, Free a perdu près de 100 000 abonnés depuis le premier semestre 2018, mais se réjouit d’un nombre de raccordements record à la fibre optique.

Free Mobile

Le groupe Iliad a publié ce mardi ses résultats du premier semestre 2019. L’occasion pour le groupe de faire le point sur ses résultats aussi bien en termes d’abonnés fixe ou mobile que de chiffre d’affaires. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le bilan est contrasté.

Moins d’abonnés…

En effet, lorsqu’on se penche sur les résultats d’Iliad uniquement à travers le prisme du nombre d’abonnés, on ne peut que constater une forte baisse. Par rapport au premier semestre 2018, Iliad a ainsi perdu 311 000 abonnés sur le mobile. Rien que sur le trimestre, ce sont 77 000 abonnés qui ont été perdus par Free Mobile.

Il en va de même sur le fixe. Pour les lignes haut débit et très haut débit, Free a perdu 77 000 abonnés en un an, dont 15 000 sur le deuxième trimestre 2019. Selon Iliad, cette baisse s’expliquerait notamment par sa lutte avec les chaînes du groupe Altice : « La base d’abonnés fixes totale enregistre un recul 31 000 abonnés sur le 1er semestre 2019. Elle a notamment été négativement impactée au cours du 2ème trimestre par la communication massive et critiquable des chaines NextRadioTV ».

…mais des abonnés qui paient plus cher

Néanmoins, malgré cette baisse du nombre d’abonnés sur le fixe et le mobile, Iliad a quelques raisons de se réjouir, à commencer par la hausse de son chiffre d’affaires. En effet, sur les deux marchés, les indicateurs sont au vert avec une hausse de 3,7% du chiffre d’affaires en un an sur le mobile et de 1,5% sur le fixe.

Ces résultats s’expliquent en fait par la montée en gamme des offres de Free. « Les pertes d’abonnés se sont concentrées sur les forfaits à faible ARPU (forfait voix 2€ et forfaits fixes sous promotion agressive) », explique ainsi le groupe Iliad. Ainsi, si Free a perdu des clients, le groupe explique qu’il s’agissait surtout de consommateurs acquis grâce à des « offres très promotionnelles sur le fixe et le mobile » et salue la « fin de la dépendance aux offres très promotionnelles ».

Sur le mobile, le revenu moyen par utilisateur est ainsi en hausse de 12% en un an. Sur le fixe, Free est également passé en tête en termes de nouveaux abonnés fibre avec 172 000 nouveaux abonnés au second trimestre, devant Orange. Le groupe rappelle que son objectif pour l’année est toujours de 500 000 nouveaux abonnés d’ici fin 2019.

Les Freebox n’ont plus BFM TV et RMC : Xavier Niel sort de son silence