BMW i4 vs Audi Q4 e-tron : laquelle est la meilleure voiture électrique ?

 

Deux Allemandes électriques qui ne jouent pas dans la même cour, mais qui peuvent intéresser les acheteurs potentiels se mettent face à face aujourd’hui. Il s’agit de l’Audi Q4 e-tron, un SUV compact, et de la BMW i4, une berline sportive. Avantages, inconvénients, placement tarifaire : tout y passe, on fait les compare.

bmw i4 vs audi Q4 e-tron

Le SUV électrique premium compact d’Audi, le Q4 e-tron, marquait le second essai du constructeur sur le segment des SUV après le premier plus gros et plus cher, simplement nommé « e-tron ». Avec un marché toujours désireux de SUV compacts, il est clair qu’Audi vient proposer un véhicule qui saura trouver son public.

En face, nous avons sélectionné la dernière née du groupe BMW en termes de voitures électriques : l’i4. Cette berline électrique sportive aura certains avantages à faire valoir face au Q4 e-tron, mais son format moins pratique en rebutera sans doute certain. Sans plus tarder, mettons face à face ces deux véhicules pour déterminer celui qui est fait pour vous.

Fiches techniques des BMW i4 et Audi Q4 e-tron

Modèle BMW i4 Audi Q4 e-tron
Catégorie Berlines SUV
Puissance (chevaux) 340 chevaux 299 chevaux
Puissance (kw) 250 kW 220 kW
0 à 100 km/h 5.7 secondes 6.2 secondes
Niveau d'autonomie 2 5
Vitesse max 190 km/h 180 km/h
Apple CarPlay Oui N/C
Android Auto Oui N/C
Taille de l'écran principale 14.9 pouces 11.6 pouces
Prises côté voiture Type 2 Combo (CCS) Type 2 Combo (CCS)
Longueur 4783 mm 4588 mm
Hauteur 1448 mm 1632 mm
Largeur 1852 mm 1865 mm
Prix entrée de gamme 59700 euros 42800 euros
Fiche produit Voir le test Fiche produit Voir le test

Dimensions, poids et design extérieur

BMW n’a pas cherché à proposer un design qui sort de l’ordinaire pour son i4, qui sera très familier pour les habitués de la marque. Outre quelques liserés bleus autour des logos, et bien entendu l’absence de pots d’échappement, on retrouve un véhicule semblable à la Série 4 Gran Coupé du groupe.

À l’intérieur

Le hayon révèle un coffre arrière de 470 Litres sur la BMW i4, qui peut être porté à 1 290 Litres en rabattant les sièges arrière. Si les sièges sont confortables à l’arrière, il faudra garder en tête que l’énorme tunnel central viendra un peu gâcher l’espace aux jambes du passager du milieu.

Les matériaux qui équipent l’intérieur de l’i4 sont d’excellente qualité, et les finitions sont dénuées de reproches. La position de conduite est quant à elle plaisante, avec un côté sportif et engageant qui ne manquera pas de convaincre les conducteurs les plus exigeants.

Du côté de la marque aux quatre anneaux, on commence à voir les avantages intrinsèques des SUV dès que l’on ouvre le coffre arrière : 520 Litres (10 % de plus que la BMW i4) qui montent à 1 490 Litres en rabattant les sièges (+ 15 % par rapport à l’i4).

L’espace aux jambes à l’arrière est bien meilleur que dans la BMW i4, et l’absence de tunnel central sera appréciée par tous ceux qui souhaitent asseoir trois passagers sur la banquette arrière.

Technologies embarquées

Avec sa planche de bord composée de deux écrans de 12 et 15 pouces, la BMW i4 donne le ton : tout en technologie. Malheureusement, l’ergonomie laisse à désirer et il faut parfois du temps pour trouver le sous-menu que l’on cherche. C’est regrettable, mais l’utilisation d’Android Auto ou Apple Carplay peut nuancer ce point négatif.

Au niveau des assistances à la conduite, on retrouve ce qui est classique dans le segment aujourd’hui sur les deux voitures : régulateur de vitesse adaptatif, maintien actif dans la voie, et selon les options, un affichage tête haute ou une visualisation du véhicule à 360 degrés pour permettre des manœuvres à basse vitesse en toute sécurité.

Enfin, chez BMW il est possible d’utiliser son smartphone comme clé grâce au système nommé « Digital Key », à la fois sur iOS et sur Android.

Sur la route

Tout en silence, la BMW i4 nous avait agréablement surpris lors de son essai par son insonorisation. Le confort ne s’arrête pas là, avec des suspensions relativement bien dosées pour que les voyages soient des plus agréables, même sur route endommagée.

Sur les versions les plus puissantes, il faut cependant garder à l’esprit que l’on est en présence d’une voiture de 2,2 tonnes, et que les lois de la physique s’appliquent toujours. C’est pourquoi en conduite dynamique, il faudra prendre garde à doser le freinage correctement.

Le confort est quant à lui le maître mot de l’Audi Q4 e-tron, qui propose des performances moins impressionnantes que la BMW i4. Pas de quoi rougir pour autant, avec notamment les versions Quattro en transmission intégrale qui offrent une tenue de route excellente.

La position de conduite très naturelle vient rappeler tout le travail effectué au niveau de l’ergonomie par Audi, et les palettes au volant contrôlant le frein régénératif sont là pour proposer une conduite adaptée à tous les profils.

Les différentes motorisations proposées

La BMW i4 est proposée en deux motorisations en France :

  • i4 eDrive40 : moteur arrière uniquement, propulsion, 0 à 100 km/h en 5,7 secondes, vitesse maximale de 190 km/h ;
  • i4 M50 : moteur avant et arrière, transmission intégrale, 0 à 100 km/h en 3,9 secondes, vitesse maximale de 225 km/h ;

P90446624_highRes

Pour le Q4 e-tron, trois versions sont au catalogue Audi :

  • 35 e-tron : moteur arrière, propulsion, 0 à 100 km/h en 9,0 secondes, vitesse maximale de 160 km/h ;
  • 40 e-tron : moteur arrière, propulsion, 0 à 100 km/h en 8,5 secondes, vitesse maximale de 160 km/h ;
  • 50 e-tron quattro : moteur avant et arrière, transmission intégrale, 0 à 100 km/h en 6,2 secondes, vitesse maximale de 180 km/h.

AudiQ4e-tron-197

Autonomie, batterie et recharge

Avec sa batterie de 80,7 kWh utiles, la BMW i4 fait partie de ces véhicules emportant assez de capacité énergétique pour en faire une voiture principale. En termes de performances de charge rapide, le constructeur indique 34 minutes nécessaires en conditions idéales pour atteindre 80 % de batterie.

L’autonomie WLTP varie selon les versions entre 520 et 590 kilomètres, et il vous faudra entre 8 heures (borne 11 kW) et 27 heures (prise domestique 3 kW) pour recharger entièrement l’accumulateur à domicile.

P90446641_highRes

Du côté de l’Audi Q4 e-tron, l’autonomie en cycle WLTP est affichée à 310 kilomètres pour la version Q4 35 e-tron et jusqu’à 472 kilomètres pour la version Q4 40 e-tron. La puissance de charge en courant continu est au maximum de 110 kW sur l’entrée de gamme et 125 kW sur le haut de gamme.

Au niveau de la charge à domicile en courant alternatif, il vous faudra autour de 8 heures pour remplir la batterie dans le meilleur des cas (chargeur embarqué de 7 kW ou 11 kW selon les versions).

AudiQ4e-tron-363
Le port de charge de l’Audi Q4 e-tron

Prix

Le prix de départ de la BMW i4 se situe tout juste sous les 60 000 euros (59 700 euros), lui permettant ainsi de bénéficier du bonus écologique de 2000 euros. La version i4 M50 quant à elle est disponible à partir de 71 650 euros, ce qui la place naturellement hors des critères d’application du bonus.

Le catalogue d’option du constructeur étant ce qu’il est, vous pourrez configurer une i4 M50 avec quelques options pour plus de 80 000 euros, réservant ainsi ce véhicule à ceux qui auront un budget conséquent.

P90446586_highRes

L’Audi Q4 e-tron démarre à 42 800 euros, la rendant ainsi éligible au bonus écologique maximal de 6000 euros (puis 5000 euros au 1er juillet 2022), ce qui ramène son prix de départ actuel à 36 800 euros. Toutefois, pour une Audi Q4 e-tron 50 quattro en finition Design Luxe, le catalogue d’options de chez Audi vous permettra d’atteindre le seuil des 70 000 euros en un rien de temps.

2022-audi-q4-e-tron-exterior
Audi Q4 e-tron

Laquelle choisir entre la  BMW i4 et l’Audi Q4 e-tron?

Avec des prix de départ très éloignés et un segment qui n’est pas le même entre le SUV Q4 e-tron et la berline i4, le choix peut sembler facile. Ceci dit, lorsque l’on cherche des véhicules avec une batterie assez conséquente, l’Audi d’entrée de gamme n’est plus une option viable. Ainsi, avec un panier avoisinant les 60 000 euros, il est envisageable de regarder du côté de BMW pour finaliser l’achat.

Avec un côté plus sportif sans pour autant sacrifier beaucoup de volume de coffre, la BMW i4 peut faire chavirer ceux qui apprécient les lignes plus agressives de la berline. Toutefois, il faudra accepter de n’avoir que quatre vraies places assises, et un véhicule bien plus long. Si ces concessions vous paraissent acceptables, la BMW i4 est un excellent choix.

La marche de l’histoire est inexorable et les véhicules électriques sont désormais matures : les jours des véhicules thermiques sont comptés. Que ce soit une citadine, un SUV ou une berline, nous avons choisi les meilleures…
Lire la suite


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles