Les smartphones présents sur le segment haut de gamme « abordable » ne se comptent pas par milliers. Il est d’ailleurs plutôt rare d’en trouver deux à l’exact même prix, mais ça c’était avant l’arrivée du OnePlus 7 et de l’Asus Zenfone 6. Tous deux proposés en version 128 Go à 559 euros avec une fiche technique quasi similaire, le choix entre l’un ou l’autre peut vite devenir cornélien si l’on ne connait pas plus en profondeur les spécificités propres à chacun. Notre comparatif détaillé est justement là pour éclairer votre lanterne. Sans plus attendre, découvrez lequel des deux est le meilleur smartphone.

La fournée 2019 a d’ores et déjà permis de découvrir d’excellents smartphones, dont font évidemment partie le OnePlus 7 et l’Asus Zenfone 6. En plus du prix, les deux téléphones ont également la particularité de partager quelques similarités au niveau de leur fiche technique, notamment en intégrant le dernier Snapdragon 855 sous leur coque. Si ce n’est donc pas sur la puissance que la différence va se jouer, les critères comme le design, la photo, ou encore l’autonomie vont jouer un rôle crucial pour les départager.

Vu qu’on est sympathiques à la rédaction de FrAndroid, on vous a mâché le travail en rédigeant cet article. N’hésitez pas à dire merci dans les commentaires.

Une question existentielle se pose alors : quel est le meilleur smartphone entre un OnePlus 7 et un Asus Zenfone 6 ? Découvrez notre comparatif détaillé opposant ces deux smartphones premium, mais abordables.

Fiches techniques

Modèle OnePlus 7 Asus Zenfone 6
Version de l'OS Android 9.0 Android 9.0
Taille d'écran 6.41 pouces 6.4 pouces
Définition 2340 x 1080 pixels 2340 x 1080 pixels
Densité de pixels 402 ppp 403 ppp
Technologie OLED LCD
SoC Snapdragon 855 Snapdragon 855
Puce Graphique (GPU) Qualcomm Adreno 640 Qualcomm Adreno 640
Mémoire vive (RAM) 6 Go, 8 Go 6 Go, 8 Go
Mémoire interne (flash) 128 Go, 256 Go 128 Go, 256 Go
Appareil photo (dorsal) Capteur 1 : 48 Mpx
Capteur 2 : 5 Mpx
Capteur 1 : 48 Mpx
Capteur 2 : 13 Mpx
Appareil photo (frontal) 16 Mpx
Enregistrement vidéo 4K 4K
Wi-Fi Wi-Fi 5 (ac) Wi-Fi 5 (ac)
Bluetooth 5.0 5.0
Réseaux LTE, HSPA, GSM LTE, HSPA, GSM
Bandes supportées 2100 MHz (B1), 800 MHz (B20), 1800 MHz (B3), 2600 MHz (B7), 700 MHz (B28) 2100 MHz (B1), 800 MHz (B20), 1800 MHz (B3), 2600 MHz (B7), 700 MHz (B28)
NFC Oui Oui
Capteur d'empreintes Oui Oui
Ports (entrées/sorties) USB Type-C USB Type-C
Batterie 3700 mAh 5000 mAh
Dimensions 74.8 x 157.7 x 8.2mm 75.4 x 159.1 x 9.2mm
Poids 182 grammes 190 grammes
Couleurs Argent, Rouge Noir, Argent
Prix 435€ 559€
Fiche produit | Test Fiche produit | Test

Design : l’attaque rotation du Zenfone 6 a infligé un coup critique

Le OnePlus 7 reprend trait pour trait le look instauré par son excellent prédécesseur, le OnePlus 6T. Bords arrondis, encoche, logo de la marque ou disposition de l’appareil photo, tous ces éléments sont placés aux mêmes endroits, à tel point qu’il est extrêmement difficile de reconnaître l’un ou l’autre lorsqu’ils sont placés côte à côte. Même le gabarit de 74,8 x 157,7 x 8,2 mm est identique à quelques centièmes de millimètre près. Ceci étant dit, force est de constater que le design est tout de même parfaitement maîtrisé par le constructeur chinois. La septième itération est belle à regarder et, qui plus est, agréable à prendre en main. C’est finalement le plus important, bien qu’on aurait aimé une légère prise de risque pour éviter de retrouver un simple copier/coller l’ancien modèle.

De son côté, Asus sort clairement des sentiers battus avec son Zenfone 6. Là où le prédécesseur de la gamme avait misé sur la conformité en 2018 en proposant encoche et tout le tralala, le nouveau fleuron taïwanais prend cette fois-ci des risques esthétiques afin de s’éloigner le plus possible du design que l’on retrouve chez la majorité des concurrents. À la façon d’un Oppo Reno ou d’un Samsung Galaxy A80 donc, il propose lui aussi un écran totalement borderless dépourvu de notch, où un subterfuge inédit vient d’ailleurs cacher la caméra frontale. Ce n’est pas un slider, ni une caméra pop-up, mais un appareil photo rotatif qui pivote sur lui-même, un peu à la manière d’une catapulte. Le résultat est original, voire plutôt rigolo quand il est comparé aux globes oculaires de Wall-E. On regrette seulement le menton assez visible et le capteur d’empreintes au dos, bien que ce dernier soit efficace et tombe naturellement sous le doigt.

Si le design est avant tout une affaire de goût, on ne peut que mettre en avant l’originalité dont fait preuve ASUS pour son flagship. Le OnePlus 7 ne propose tout simplement rien de nouveau en comparaison du OnePlus 6T. Dommage, l’attaque rotation du Zenfone 6 l’a mis K.O au premier round.

Écran : AMOLED, tu es si beau à regarder

Encore une fois, le OnePlus 7 a du mal à couper le cordon avec son prédécesseur. Il s’équipe de la même dalle AMOLED, avec le même format d’écran (19,5:9), la même longueur de diagonale (6,41 pouces) et une définition identique (2 340 x 1 080 pixels). Est-ce un mal ? Bien sûr que non. L’écran du 6T était déjà excellent et OnePlus arrive pourtant à proposer du mieux. Les contrastes infinis sont toujours là, mais la température des couleurs est mieux gérée par défaut, notamment en s’approchant bien plus du sacro-saint 6 500 K que l’ancien modèle (toujours avec la possibilité de bidouiller ça dans les paramètres). De plus, la luminosité maximale est également revue à la hausse pour favoriser la consultation du smartphone en plein soleil. La preuve qu’il est toujours possible de faire mieux !

La dalle du Zenfone 6 propose également une diagonale de 6,4 pouces, un ratio de 19,5:9 et une définition Full HD+ de 2 340 x 1 080 pixels, mais Asus continue en revanche de parier sur la technologie IPS LCD pour ses écrans. Inutile de préciser que le smartphone taïwanais part avec un sérieux handicap en comparaison de la concurrence positionnée sur le même segment, dont le OnePlus 7. Résultat ? Le tout manque un peu de contraste par rapport aux standards actuels du marché et la température des couleurs tire un peu trop vers le bleu. Dommage. Heureusement, la luminosité maximale ne fait pas défaut aux rayons ardents du soleil. Un soulagement malgré cet été caniculaire.

En tant que flagship, l’Asus Zenfone 6 se devait d’intégrer un écran OLED, mais il en a décidé tout autrement. Le OnePlus 7 met quant à lui à profit le plein potentiel de cette technologie aux contrastes infinis, et il a bien raison. C’est tout simplement un régal pour les yeux.

Logiciel : besoin d’Oxygen ? OP7, le smartphone qui respire

Le OnePlus 7 tourne sous Android 9.0 Pie avec l’interface Oxygen OS. La surcouche du constructeur chinois s’est d’ailleurs taillée la réputation d’être très respectueuse de la philosophie de Google, un point qui ravira les nostalgiques de l’époque Nexus. Tout n’est en revanche pas si rose que ça, puisque force est de constater qu’aucun changement n’a été opéré depuis le 6T. On devra vraisemblablement attendre Android 10 Q pour voir du neuf… Ceci étant dit, l’interface reste fidèle à elle-même : épurée et simplifiée pour se rapprocher d’Android pur, agréable à utiliser au quotidien, avec toujours des fonctionnalités pertinentes pour l’utilisateur. Cerise sur le gâteau : le lecteur d’empreintes sous l’écran se veut plus réactif que l’ancien modèle.

L’Asus Zenfone 6 tourne également sous Android 9.0 Pie, mais avec l’interface ZenUI qui équipe tous les smartphones du constructeur taïwanais. Elle aussi se veut assez proche de la philosophie de la firme de Mountain View, notamment en reprenant la petite pilule blanche des Pixel pour la navigation par geste. Le menu Paramètres est d’ailleurs très ressemblant à celui que l’on retrouve avec Android One. Résultat ? C’est épuré, personnalisable jusqu’au mode sombre, avec des fonctionnalités intéressantes. On retrouve par exemple un bouton sur la tranche du téléphone qui permet, par défaut, de faire appel à Google Assistant. Asus vous laisse par ailleurs le choix de son utilité. Vous pouvez ainsi réassigner une action pour l’appui court, le double appui et l’appui long. Cependant, cette surcouche n’est pas exempte de défauts, à commencer par des applications comme l’appareil photo qui peut mal fonctionner et provoquer l’apparition d’un écran noir. Ce n’est pas arrivé si souvent lors de notre test, mais juste assez pour être précisé. On retrouve d’ailleurs un système de reconnaissance faciale, où celui-ci n’est clairement qu’anecdotique à cause de la lenteur du déploiement du module photo.

Les deux interfaces suivent la même philosophie pour proposer une expérience utilisateur quasi pure et sans fioritures. Toutefois, quelques inquiétudes peuvent être soulevées avec ZenUI. Quelques bugs ici et là nuisent légèrement à l’expérience, d’autant plus que la reconnaissance faciale n’a pas du tout été pensée lorsque le smartphone est posé sur une table. Dommage.

Performances : un légère avance grâce au mode « Booster l’IA »

Comme à son habitude, OnePlus équipe son smartphone avec la dernière puce haut de gamme de Qualcomm. C’est donc tout naturellement que l’on retrouve un Snapdragon 855 sous la coque du OnePlus 7, épaulé par 6 ou 8 Go de mémoire vive selon le modèle choisi. Cette configuration offre tout simplement les meilleures performances du monde Android. Ça tourne comme un charme, les jeux les plus gourmands tournent sans aucune difficulté avec les graphismes les plus poussés et pour couronner le tout, il ne chauffe pas spécialement. Chapeau bas !

L’Asus Zenfone 6 embarque également le Snapdragon 855 cadencé à 2,84 GHz. Le smartphone taïwanais a toutefois un avantage sur son opposant grâce au mode « Booster l’IA » activable depuis le volet des paramètres rapide, un peu à la sauce Huawei. À quoi ça sert concrètement ? Tout simplement à allouer davantage de puissance à l’utilisation en cours, ce qui peut être bien pratique lorsque vous sollicitez le smartphone plus que de raison. Déjà très fluide, l’expérience utilisateur ne sera pas réellement impactée. Les jeux gourmands en revanche profiteront avec plaisir de ce gain de puissance pour offrir des graphismes optimaux.

  OnePlus 7 Asus Zenfone 6 (perf OFF) Asus Zenfone 6 (perf ON)
SoC Snapdragon 855 Snapdragon 855 Snapdragon 855
AnTuTu 7.x 354 812 360 256 378 084

Oui, l’Asus Zenfone 6 a une légère avance, avec ou sans le mode « Booster l’IA », mais la différence de puissance est finalement dérisoire. Le OnePlus 7 est tout aussi capable de faire tourner les jeux 3D dans les mêmes conditions graphiques, en tout cas pour l’instant. Ce constat changera peut-être quand les jeux deviendront encore plus gourmands. Pour le moment, il n’y a pas besoin de plus.

Photo : ça flip ou ça flip pas ?

Le module photo rotatif pouvant être utilisé aussi bien à l’avant qu’à l’arrière est le principal argument du Zenfone 6. La composition est la suivante : un premier capteur principal de 48 mégapixels et un second ultra grand-angle de 13 mégapixels. Ce duo doit-il capter votre attention ? Indubitablement. L’appareil photo est même surprenant pour le prix. Avec le HDR et la détection de scène par l’IA activés par défaut, les clichés de jour sont beaux, voire un peu trop. Les images capturées proposent de grandes plages dynamiques, ainsi que des couleurs tellement intenses qu’elles s’éloignent un peu de la réalité. Le mode ultra grand-angle est également plaisant à utiliser, où ce dernier propose évidemment de capturer plus d’éléments, mais tout en évitant une distorsion trop marquée sur les côtés. En faible luminosité, il s’en sort pas mal du tout. Le bruit numérique apparaît et des halos se forment autour des sources lumineuses, mais l’appareil photo arrive de manière générale à conserver un bon niveau de détails. Son mode nuit est en revanche anecdotique, voire inutile.

Le module se catapulte vers l’avant pour obtenir de la même qualité avec les selfies donc, ce qui permet logiquement de continuer à utiliser le mode grand-angle ou le mode portrait dans cette configuration. Les détails du visage sont finement préservés, même lorsque votre visage est plongé dans l’obscurité. Notez d’ailleurs que de nombreuses fonctionnalités viennent garnir le tableau : le mode panorama automatique à 180 degrés, le suivi automatique d’une cible, les vidéos en 4K 60 fps.

La partie photo n’a jamais été le point fort de OnePlus. Pourtant, on sent la volonté du constructeur de faire des efforts dans ce sens depuis la mise à jour qui avait corrigé de nombreux défauts sur les OnePlus 6 et 6T. Le constructeur chinois était encore une fois attendu au tournant cette année et ce n’est malheureusement pas le OnePlus 7 qui viendra déroger la règle. Il a d’ailleurs du potentiel. Son capteur principal de 48 mégapixels (Sony IMX586 et sa technique de pixel binning) accompagné d’un second de 5 mégapixels pour renforcer l’effet flou en arrière-plan du mode Portrait est efficace, mais seulement de jour. Le naturel des couleurs est bien conservé pour un rendu réaliste, où le nombre de détails apporte d’ailleurs entière satisfaction dans la majorité des cas. De nuit, on retrouve en revanche les mêmes défauts que ses prédécesseurs, à savoir un bruit numérique bien trop présent. Néanmoins, pas de mode ultra grand-angle ici, seulement un mode portrait convaincant.

En ce qui concerne les autoportraits, ces derniers doivent compter sur un capteur de 16 mégapixels — la même caméra frontale que le OnePlus 6T donc. Si le résultat reste exploitable dans la plupart des situations (sauf de nuit), il est loin d’atteindre la qualité ou la polyvalence du Zenfone 6.

Batterie : un nouveau maître de l’autonomie est né

Si la photo n’est pas son fort, l’autonomie a toujours été un atout pour le constructeur chinois. Le OnePlus 7 ne fait donc pas défaut à cette vérité avec sa batterie de 3 700 mAh formidablement bien gérée. Couplée aux nombreuses optimisations logicielles pour économiser de l’énergie, cette capacité permet au téléphone de tenir pendant 2 jours sans forcer. Il sait d’ailleurs étonnamment faire face à l’enchaînement des ouvertures d’applications un peu trop gourmandes, un très bon point. Pas de charge sans fil en revanche (OnePlus ne juge pas cette technologie comme « utile » pour le moment), son système de charge rapide, rebaptisé Fast Charge, est par contre toujours aussi efficace pour récupérer rapidement quelques pourcentages en cas de besoin. Néanmoins, le OnePlus 7 a malheureusement trouvé meilleur que lui dans ce domaine.

L’Asus Zenfone 6 est en effet le nouveau maître de l’autonomie avec sa grosse, son immense, sa gigantesque batterie de 5 000 mAh. Il étonne par sa faculté à tenir parfaitement la veille, où le smartphone taïwanais ne perdra que quelques ridicules pourcentages pendant la nuit. Ceci étant dit, il peut facilement 2 jours, voire plus si votre utilisation est modérée sur la fin. Faites néanmoins attention au mode « Booster l’IA » qui grappillera de nombreux pourcentages sur votre batterie. Son système de charge rapide est d’ailleurs moins efficace, où le téléphone mettra environ 1h30 pour se recharger entièrement — mais c’est logique avec 1 300 mAh en plus que le OnePlus 7.

Prise jack et USB-C du Zenfone 6

Sur notre test personnalisé Viser, le OnePlus 7 a tenu 12 heures et 33 minutes tandis que l’Asus Zenfone 6 affiche un score de 13 heures et 36 minutes, soit plus d’une heure de plus.

Conclusion : lequel est le meilleur smartphone ?

Ce qu’il faut retenir, c’est que l’Asus Zenfone 6 est une très belle surprise en 2019. Il arrive à faire mieux que le flagship killer qui arbore fièrement le slogan « NEVER SETTLE » depuis quelques années déjà. Le design est avant tout une affaire de goût, mais on ne peut nier sa supériorité dans certains domaines, comme les performances (de justesse), la photo (largement) et l’autonomie (surtout en mode veille). Il n’est en revanche pas sans défauts, où l’on pense surtout à son écran IPS LCD légèrement décevant pour cette gamme de prix, ainsi que l’absence d’un capteur d’empreintes au profit d’un système de reconnaissance faciale pas si efficace que ça.

Si la photo n’est d’ailleurs pas votre critère principal, le OnePlus 7 reste excellent. Les performances sont équivalentes, l’autonomie est également très bonne, mais vous pourrez surtout admirer une magnifique dalle OLED à longueur de journée. De plus, il possède d’autres avantages, notamment ses haut-parleurs stéréo compatibles avec la technologie Dolby Atmos.

Si après ce comparatif, vous hésitez toujours, allez donc jeter un coup d’œil à nos tests complets :

Prix et disponibilité

Le OnePlus 7 est vendu à 559 euros pour le modèle 6/128 Go et à 609 euros pour le modèle 8/256 Go.

En ce qui concerne l’Asus Zenfone 6, il est proposé en un seul modèle unique : 6/128 Go à 559 euros.