Cette année, c’est la première fois que la gamme la plus « stylet » du géant coréen accueille deux modèles. Celui qui va nous intéresser ici est le Galaxy Note 10 Plus, un smartphone légèrement plus boosté que la version classique donc. Si Samsung a déjà utilisé ce procédé pour décliner sa gamme Galaxy S, ce n’est pas le seul constructeur du marché à vouloir renforcer l’aspect premium de son smartphone pourtant déjà très… premium. Le concurrent le plus haut de gamme qui s’en rapproche aujourd’hui est le Huawei P30 Pro, même s’il est sorti il y a quelques mois de cela. À l’aide de notre comparatif détaillé, découvrez lequel des deux est le meilleur smartphone.

Le segment très exigeant de l’ultra haut de gamme est assez restreint, à tel point que les références disponibles sur le marché se comptent généralement sur les doigts d’une main : Apple, parfois Sony, mais ce sont surtout Samsung et Huawei qui sont désormais les meilleurs ennemis. Pour rappel, le Huawei P30 Pro avait d’ores et déjà affronté le Samsung Galaxy S10 Plus dans un match nul, est-ce que le résultat sera le même face au nouveau Samsung Galaxy Note 10 Plus ? Bien que la philosophie des deux smartphones soit différente, notamment à cause du stylet S Pen pour le smartphone coréen, il s’agit à ce jour des deux plus gros mastodontes du marché.

Une question se pose : quel est le meilleur smartphone entre un Samsung Galaxy Note 10 Plus et un Huawei P30 Pro ? Design, performances, photo, autonomie… Découvrez notre comparatif détaillé opposant les deux smartphones.

Fiches techniques

Modèle Samsung Galaxy Note 10 Plus Huawei P30 Pro
Version de l'OS Android 9.0 Android 9.0
Taille d'écran 6.8 pouces 6.47 pouces
Définition 3040 x 1440 pixels 2340 x 1080 pixels
Densité de pixels N/C 398 ppp
Technologie N/C OLED
SoC Exynos 9825 Kirin 980
Puce Graphique (GPU) Mali-G76 MP12 ARM Mali G76
Mémoire vive (RAM) 12 Go 8 Go
Mémoire interne (flash) 256 Go, 512 Go 128 Go, 256 Go
Appareil photo (dorsal) Capteur 1 : 12 Mpx
Capteur 2 : 16 Mpx
Capteur 3 : 12 Mpx
Capteur 1 : 40 Mpx
Capteur 2 : 20 Mpx
Capteur 3 : 8 Mpx
Appareil photo (frontal) 10 Mpx 32 Mpx
Enregistrement vidéo 4K 4K
Wi-Fi Wi-Fi 6 (ad) Wi-Fi 5 (ac)
Bluetooth 5.0 5.0
Réseaux LTE, HSPA, GSM LTE, HSPA, GSM
Bandes supportées 2100 MHz (B1), 800 MHz (B20), 1800 MHz (B3), 2600 MHz (B7), 700 MHz (B28) 2100 MHz (B1), 800 MHz (B20), 1800 MHz (B3), 2600 MHz (B7), 700 MHz (B28)
NFC Oui Oui
Capteur d'empreintes Oui Oui
Ports (entrées/sorties) USB Type-C USB Type-C
Batterie 4300 mAh 4200 mAh
Dimensions 77.2 x 162.3 x 7.9mm 73.4 x 158 x 8.41mm
Poids 196 grammes 192 grammes
Couleurs Noir, Argent Noir, Bleu, Vert, Orange
Prix 716€ 636€
Fiche produit | Test Fiche produit | Test

Design : un véritable feu d’artifice

Esthétiquement, ce Samsung Galaxy Note 10 Plus est une vraie réussite. À l’avant, toute la place est réservée à sa magnifique dalle OLED, où les bordures extrêmement fines donnent plus l’impression de tenir dans les mains un téléviseur miniature qu’un smartphone. Seul son poinçon, pour la première fois centré en haut, pourrait faire dire le contraire. Au dos, c’est l’apothéose si vous choisissez le coloris Argent stellaire au profit de la version noire classique. En effet, la surface en verre est du plus bel effet avec ses nombreux reflets changeants en fonction de la lumière. C’est un véritable feu d’artifice de couleurs pour la rétine.

En plus de ça, le smartphone ultra premium coréen brille par sa finesse de 7,9 mm. Les bords un peu trop rectangulaires peuvent faire peur aux premiers abords, mais force est de constater que les finitions sont exemplaires pour apporter une excellente préhension malgré son format imposant. Un grand bravo à Samsung. Ceci étant dit, il ne conviendra pas non plus à toutes les mains.

Le Huawei P30 Pro puise quant à lui son inspiration chez ses prédécesseurs pour parfaire un design bien connu de tous. Comme le P20 Pro à son époque, le flagship de 2019 propose un look borderless, mais avec une encoche et des bordures plus fines. Il s’inspire également du Mate 20 Pro en reprenant la courbure de l’écran sur les côtés d’une part et les bords bien arrondis d’autre part. Vous l’aurez compris, il reprend plusieurs ingrédients de différentes recettes, tout en les améliorant. Ce n’est pas un mal, le flagship chinois est beau à regarder et tient bien en main, mais la prise de risque est minime par rapport à son rival.

En retournant le téléphone, l’appartenance de la gamme P n’est pas à prouver. On retrouve la configuration multicapteur à la verticale dans le coin supérieur gauche, la mention « Leica » qui va bien et une belle plaque en verre sans reflets clinquants.

Dans ce duel, nous avons affaire à deux smartphones avec un design extrêmement qualitatif. Cependant, le Samsung Galaxy Note 10 Plus est au-dessus pour plusieurs raisons : sa finesse, son look borderless plus poussé ou encore le feu d’artifice de couleurs au dos.

Écran : si DiplayMate le dit !

Chaque année, Samsung nous a habitué à équiper ses smartphones des meilleures dalles du marché et ce Samsung Galaxy Note 10 Plus ne déroge pas à la règle. C’est simple, l’expert DisplayMate l’a encensé et il faut dire que la perfection est presque là. Il s’agit d’un écran Dynamic AMOLED de 6,8 pouces affichant une définition QHD+ (3040 x 1440 pixels) ou Full HD+ (2280 x 1080 pixels), au choix depuis les paramètres, qui a la particularité de proposer d’une température de couleurs extrêmement proche des sacro-saints 6 500 Kelvins considérés comme optimaux (seulement 100 K de moins). OLED oblige, le contraste est également excellent grâce aux noirs profonds. De plus, la luminosité maximale ne pose jamais problème, quelle que soit la situation. Encore bravo Samsung.

De son côté, le P30 Pro s’équipe d’un écran AMOLED de 6,47 pouces affichant une définition Full HD+ de 2340 x 1080 pixels. De base très bien calibrée, la dalle profite d’une luminosité maximale très appréciable pour faciliter la consultation du smartphone en plein soleil, avec des couleurs réellement vibrantes (facilement réglables depuis les paramètres) et des angles de vision excellents. En revanche, la dalle tire par défaut vers le bleu, notamment avec une température mesurée autour de 7 000 K. Ce n’est pas un mal puisque c’est facilement réglable depuis les paramètres du téléphone, mais force est de constater que Samsung reste le champion dans ce domaine.

L’écran du Samsung Galaxy Note 10 Plus est le meilleur du marché. Point. La seule chose qui manque serait un taux de rafraîchissement à 90 Hz, mais c’est faire du chichi tant la dalle est d’excellente facture.

Logiciel : One UI pour grand écran, le stylet en plus !

Le Samsung Galaxy Note 10 Plus tourne sous Android 9.0 Pie avec One UI. Cette nouvelle interface déployée au début de l’année par le constructeur est plus que bienvenue pour remplacer Samsung Experience qui commençait réellement à prendre quelques rides avec le temps. Dorénavant, c’est beau, moderne et hautement personnalisable (jusqu’au mode sombre), mais surtout agréable à utiliser au quotidien grâce au soin apporté sur l’ergonomie. Elle est en effet pensée pour permettre une meilleure utilisation des smartphones à une main et trouve donc tout son sens avec un smartphone de ce format.

Enfin, comment parler du Galaxy Note 10 Plus sans aborder les nouvelles fonctionnalités de son stylet, le S Pen. D’un nouveau design uni, il se dote en effet d’un accéléromètre et d’un gyroscope lui permettant de détecter des mouvements sur six axes. Concrètement, il s’utilise littéralement comme une baguette magique devant le smartphone, avec la possibilité de configurer des gestes pour naviguer dans telle ou telle application. Si seules les applications Samsung sont pour l’instant compatibles, notamment avec l’appareil photo, d’autres applications tierces devraient suivre le mouvement. Évidemment, il est toujours possible de prendre des notes façon manuscrit.

Le Huawei P30 Pro tourne également sous Android 9.0 Pie, mais avec l’interface EMUI 9. Si la surcouche du constructeur chinois offre une expérience utilisateur agréable au quotidien, plus intuitive qu’auparavant grâce à la dernière mouture de l’OS de Google, et toujours aussi personnalisable avec de nombreuses options, on regrette néanmoins ce côté vieillot et conservateur. De plus, l’ergonomie est vraiment à repenser, notamment avec le tiroir d’applications qui nécessite un bouton dédié pour s’ouvrir alors que la plupart des autres constructeurs sont passés à un simple geste de glissement vers le haut. Bref, Huawei doit réellement se réveiller pour proposer de la nouveauté, mais cela devrait arriver sous peu.

On le répète assez souvent, One UI est une interface incroyablement fonctionnelle au quotidien. Dans la majorité des cas, tout est facilement accessible à portée de pouce et c’est un sacré avantage pour un grand écran tel que celui du Samsung Galaxy Note 10 Plus. De plus, son stylet amélioré ajoute réellement une plus-value à l’expérience utilisateur. Doit-on continuer à féliciter Samsung ? Je pense que oui.

Performances : un nouveau Exynos pour plus de puissance

Par rapport aux S10 et S10 Plus, le Note 10 Plus améliore ses performances grâce à l’intégration du SoC Exynos 9825 gravé en 7 nm, contre le 9820 classique, ici épaulé par 12 Go de mémoire vive. En plus de réaliser des économies d’énergies non négligeables, cela lui permet d’obtenir un gain de puissance fortement appréciable, pour finalement se rapprocher bien plus de la puissance d’un Snapdragon 855. Au quotidien, cette configuration ne vous fera pas défaut, que ce soit au niveau de l’expérience utilisateur qu’avec les jeux les plus gourmands du Play Store. Sur Fortnite par exemple, le jeu tourne à 30 fps constant avec des graphismes configurés sur « élevé » par défaut. Le mode épique en 60 fps n’a pas encore été validé par Epic Games à l’heure où nous écrivons ces lignes, mais nul doute qu’il sera bientôt compatible vu la puissance qu’il dégage.

Comme tous les smartphones récents et haut de gamme du constructeur chinois, le Huawei P30 Pro s’équipe du fleuron de HiSilicon : le Kirin 980, accompagné ici par 8 Go de mémoire vive. Il faut dire que c’est une configuration également puissante qui trouvera d’ailleurs difficilement ses limites au quotidien tant elle peut gérer plusieurs tâches complexes à la fois. Ceci étant dit, force est de constater qu’elle est un peu en deçà de ce que propose Qualcomm ou Exynos aujourd’hui sur les smartphones les plus premium, mais cela ne l’empêche pas de faire tourner les jeux les plus gourmands dans des conditions optimales. Reprenons l’exemple de Fortnite, il tournait aussi à 30 fps en mode élevé à la sortie du P30 Pro, mais il est désormais compatible avec le mode épique depuis la validation d’Epic Games.

  Huawei P30 Pro (perf ON) Samsung Galaxy Note 10 Plus
SoC Kirin 980 Exynos 9825
AnTuTu 7.x 315 754 345 787

Le mode performances du Huawei P30 Pro ne permet malheureusement pas de combler l’écart de puissance entre le Kirin 980 et l’Exynos 9825. Que voulez-vous ? c’est la course à la puissance, à la plus grosse, à la plus… bref. En revanche, dans les faits, aucune des deux configurations ne peuvent être réellement mise à mal aujourd’hui.

Photo : égalité ?

La formule du Samsung Galaxy Note 10 Plus change comparé à son prédécesseur, le Note 9. Il embarque désormais 4 capteurs au lieu de 2 : un principal de 12 mégapixels à objectif ouverture variable à f/1,5 ou f/2,2, un second ultra grand-angle de 16 mégapixels avec un angle de 123 degrés, un troisième téléobjectif de 12 mégapixels et enfin un dernier ToF (Time of Flight) pour gérer la profondeur de champ en mode portrait. Qu’est-ce que ça donne ?

Pour être honnête, ce module ne peut pas décevoir au quotidien. Avec des conditions parfaites, il est impossible de reprocher quoi que ce soit. La plage dynamiques est bien gérée, le niveau de détails est clairement à la hauteur des attentes et les couleurs pètent agréablement à l’œil. Si on s’éloigne un peu de la réalité avec l’ajout de contraste et de saturation (propre à Samsung), le résultat est toujours joli à regarder. De nuit, c’est un peu moins bon, mais la qualité est quand même là pour fournir des clichés exploitables dans la majorité des cas. On regrette seulement un mode nuit pas vraiment convaincant, qui a d’ailleurs plus tendance à ajouter de la lumière sur des zones déjà bien exposées que sur celles qui sont sous-exposées.

Il apporte d’ailleurs toute la polyvalence recherchée en 2019 avec un zoom réussi, un mode ultra grand-angle sans trop de distorsions ou encore un mode portrait, en revanche plus anecdotique. Le capteur ToF révèle davantage son utilité avec le mode portrait en vidéo, où, même si le résultat n’est pas parfait, il est facile de s’amuser avec. Par ailleurs, le Note 10 Plus est capable de filmer en Full HD et 4K à 30 ou 60 images par seconde, mais le mode de stabilisation n’est disponible qu’en Full HD.

Huawei a toujours été un champion de la photo et ce n’est pas le Huawei P30 Pro qui vient déroger à la règle. Lui aussi embarque un module avec 4 capteurs : un principal de 40 mégapixels dont l’objectif s’ouvre à f/1,6, un second ultra grand-angle de 20 mégapixels avec un angle de 120 degrés, un troisième téléobjectif de 8 mégapixels à objectif ouvrant en f/3,4 et permettant le fameux zoom 5x, et pour finir le capteur ToF (Time of Flight), utile pour l’effet de profondeur de champ.

Encore une fois, Huawei prouve qu’il joue dans la cour des grands avec son P30 Pro. Quelle que soit la situation (de jour/de nuit/en extérieur/en intérieur), la qualité des clichés est impressionnante, avec notamment des couleurs pétantes, un niveau de détails élevé et une bonne plage dynamique. Et, même s’il a tendance à lisser un peu trop les textures, on ne peut pas s’empêcher de se prendre pour un véritable photographe avec ce smartphone dans les mains.

De plus, la polyvalence est ici réellement mise en valeur avec un mode macro très bon, un zoom x5 sans perte, un zoom x10 hybride (et jusqu’à x50 en numérique), mais surtout avec un mode portrait excellent grâce à son capteur ToF. Il offre sans aucun doute le meilleur mode portrait du marché. Concernant la vidéo, il est capable de filmer en 4K à 30 images par seconde ou en 1080p à 30 ou 60. Il dispose également d’un mode ralenti lui permet d’atteindre les 960 fps, soit un ralenti x32.

Difficile aujourd’hui de départager deux champions de la photo. Les deux smartphones ultra premium proposent une qualité d’image presque digne d’un véritable APN et vous ne serez jamais déçu du résultat dans les deux cas. Ensuite, ils se distinguent surtout par leurs fonctionnalités propres : vidéo 4K 60 fps et vidéo en mode Portrait pour le Note 10 Plus et zoom x10, x50, ainsi que vidéo mode ralenti à 960 fps pour le P30 Pro. À vous de choisir !

Batterie : à un cheveu près, mais ça compte

Le Samsung Galaxy Note 10 Plus embarque une grosse batterie de 4 300 mAh pour endurer sans encombre toutes les épreuves d’une journée bien remplie. Il tient aisément la première journée, et même une deuxième si vous modérez votre utilisation du smartphone. Évidemment, d’autres téléphones font mieux avec une batterie similaire ou moindre, mais il ne faut pas oublier les nombreux éléments énergivores qui équipent le smartphone coréen, notamment son grand écran OLED avec une définition QHD+. Si vous ressentez le besoin de recharger la batterie, vous pourrez récupérer rapidement quelques pourcentages grâce à son système de charge rapide efficace jusqu’à 25 W avec le bloc fourni, et jusqu’à 45 W si vous en achetez un adéquat à côté. De plus, il est également compatible avec la charge sans fil (jusqu’à 15 W) et sans fil inversée grâce à l’option PowerShare.

Concernant le Huawei P30 Pro, il s’équipe d’une batterie de 4 200 mAh qui offre une autonomie tout aussi exemplaire malgré les 100 mAh de moins que le Note 10 Plus. Avec une bonne gestion de sa consommation d’énergie, il arrive sans problème à lui aussi tenir pendant une journée entière avec une utilisation intensive, et deux si vous savez vous modérer. De plus, la polyvalence de sa recharge est tout aussi appréciable que son opposant. Son système de charge rapide SuperCharge 2.0 de 40 W lui permet de récupérer plus de 70 % de batterie en 30 minutes et si vous n’aimez pas les câbles, notez qu’il est également compatible avec la charge sans fil jusqu’à 15 W (ainsi que la charge sans fil inversée pour recharger un smartphone compatible, ou autre).

Sur notre test personnalisé viSer, le Huawei P30 Pro a tenu 10 heures et 55 minutes alors que le Samsung Galaxy Note 10 Plus a réussi à dépasser les 11 heures, un écart de quelques minutes seulement qui, en pratique, ne changera pas grand chose au quotidien.

Conclusion : lequel est le meilleur smartphone ?

Si vous avez lu chaque ligne de cet article, vous avez sûrement déjà compris que le Samsung Galaxy Note 10 Plus est le grand vainqueur de ce versus. Certes, il faut mettre le prix, mais force est de constater qu’il fait presque tout mieux que son concurrent très haut de gamme. C’est simple, la phablette coréenne est à ce jour le smartphone le plus premium que l’on puisse trouver sur le marché. Point. Il excelle en effet dans tous les domaines pour ne décevoir finalement dans aucune catégorie. Bon, on peut sûrement regretter la suppression du port jack, mais c’est tout.

Le Huawei P30 n’est en revanche pas une solution premium à jeter à la poubelle depuis la sortie du Note 10. Non, bien au contraire. Il profite dorénavant d’un rapport qualité/prix bien plus intéressant qu’à son lancement et sa partie photo reste la plus complète grâce à ce zoom 5x que seul lui propose actuellement. Il reste donc une excellente option si vous souhaitez dépenser un peu moins.

Si après ce comparatif, vous hésitez toujours, allez donc jeter un coup d’œil à nos tests complets :

Prix et disponibilité

Le Samsung Galaxy Note 10 Plus est disponible à 1 109 euros pour le modèle 256 Go et à 1 209 euros pour le modèle 512 Go.

Au lancement du Huawei P30 Pro, il était commercialisé à 999 euros pour la version 128 Go et à 1 099 euros pour la version 256 Go. Aujourd’hui, on le trouve facilement avec plus de 200 euros de réduction en fonction des différentes offres des e-commerçants.