Snapdragon : attention à ce petit plus qui change la donne sur les smartphones

Le nom est nul, la puce est canon

 

D'habitude, la version Plus des puces Snapdragon se contente de gentiment améliorer les performances et c'est bien tout. Le Snapdragon 8+ Gen 1 rompt avec cette habitude et se montre un bien meilleur choix que le Snapdragon 8 Gen 1.

OnePlus 10T (23)

Lorsque nous vous conseillons pour des achats tech, nous essayons toujours de mettre en avant les lignes de démarcation qui existent entre un produit et un autre. Écran LCD ou Oled pour un smartphone ou un téléviseur, charge rapide ou lente, capteur de rotation ou de couple pour un vélo électrique, etc.

Cet article suit cet objectif en insistant sur un point très précis : s’il vous faut choisir entre un téléphone avec un Snapdragon 8 Gen 1 ou un Snapdragon 8+ Gen 1, privilégiez toujours le 8+ Gen 1. On vous explique pourquoi.

C’est chaud, ça brûle

En début d’année, le Snapdragon 8 Gen 1 s’est vite imposé comme un monstre de puissance, gobant sans vergogne ses concurrents sur les benchmarks synthétiques. Mais il y avait un problème que tous les tests relevaient : la chauffe était au mieux plutôt gênante, au pire inadmissible.

Certains smartphones que nous avons testés en ont malheureusement fait les frais. Nous avons en outre tendance à être encore plus tatillons sur les puces du segment haut de gamme, étant donné qu’il s’agit d’appareils destinés à être utilisés sur un temps très long, au vu de l’investissement qu’ils représentent.

Or une puce qui chauffe, cela débouche immanquablement sur une batterie qui chauffe. Et les batteries n’aiment pas ça du tout. C’est l’assurance de se retrouver avec un appareil dont l’autonomie est largement amputée au bout d’un ou deux ans. En outre, la chaleur dégagée par la puce amène un autre problème encore plus pressant : en cas de canicule par exemple, ou si vous utilisez votre téléphone pour jouer, celui-ci peut devenir tout simplement inutilisable. Sur des produits à 800 euros ou plus, cela fait tache.

Un petit Plus et tout change

Fort heureusement, un prétendant vient nous sortir de cette épineuse situation. Son nom : le Snapdragon 8+ Gen 1 (la différence est subtile). Depuis quelques semaines, nous commençons à accumuler les tests de téléphones qui en sont équipés. Et la différence est pour le moins notable.

OnePlus 10T (24)

Déjà, on remarque sans peine que la puce Plus a tendance à afficher des scores moins importants que celle de base. Jugez plutôt avec le OnePlus 10 Pro, sous Snapdragon 8 Gen 1 et son homologue, le OnePlus 10T sous 8+ Gen 1.

Modèle OnePlus 10 Pro OnePlus 10T
AnTuTu 9 811491 754073
AnTuTu CPU 150160 126624
AnTuTu GPU 414403 416631
AnTuTu MEM 117469 100661
AnTuTu UX 129459 110157
PC Mark 3.0 11425 10443
3DMark Wild Life 9659 N/C
3DMark Wild Life framerate moyen 57.80 FPS N/C
3DMark Wild Life Extreme N/C 2696
3DMark Wild Life Extreme framerate moyen N/C 16 FPS
GFXBench Aztec Vulkan/Metal high (onscreen / offscreen) 59 / 47 FPS 60 / 47 FPS
GFXBench Car Chase (onscreen / offscreen) 60 / 96 FPS 60 / 97 FPS
GFXBench Manhattan 3.0 (onscreen / offscreen) 60 / 229 FPS 60 / 218 FPS
Lecture / écriture séquentielle 1531 / 1207 Mo/s 1637 / 1108 Mo/s
Lecture / écriture aléatoire 66244 / 67250 IOPS 23462 / 67117 IOPS
Voir plus de benchmarks

Or, qui dit score moins important dit sans doute une puce qui cherche moins à surperformer qu’à performer efficacement. Bien sûr, ce n’est pas une règle immuable, l’Asus ZenFone 9 avec le 8 Plus Gen 1 domine son monde face à des Xiaomi 12 Pro et autre Oppo Find X5 Pro sous 8 Gen 1.

Modèle Asus Zenfone 9 Oppo Find X5 Pro Xiaomi 12 Pro
AnTuTu 9 1085542 855644 967591
AnTuTu CPU 255974 171555 219760
AnTuTu GPU 468392 436545 424956
AnTuTu MEM 181036 120533 164789
AnTuTu UX 180140 127011 158086
PC Mark 3.0 16292 11416 12979
3DMark Wild Life N/C 9771 7129
3DMark Wild Life framerate moyen N/C 58.50 FPS 43 FPS
3DMark Wild Life Extreme 2776 N/C N/C
3DMark Wild Life Extreme framerate moyen 16.6 FPS N/C N/C
GFXBench Aztec Vulkan/Metal high (onscreen / offscreen) 67 / 51 FPS 59 / 47 FPS 58 / 44 FPS
GFXBench Car Chase (onscreen / offscreen) 89 / 103 FPS 60 / 95 FPS 73 / 91 FPS
GFXBench Manhattan 3.0 (onscreen / offscreen) 119 / 258 FPS N/C 121 / 233 FPS
Lecture / écriture séquentielle 1955 / 1453 Mo/s 1558 / 1216 Mo/s 1827 / 1444 Mo/s
Lecture / écriture aléatoire 94123 / 125455 IOPS 74053 / 69400 IOPS 79899 / 105473 IOPS
Voir plus de benchmarks

Mais dans tous nos tests, y compris celui des Galaxy Z Flip 4 et Z Fold 4 encore en cours de rédaction, nous constatons du mieux sur la chauffe, mais aussi sur l’autonomie, même s’il est difficile de distinguer l’impact de la puce et des optimisations réalisées par les fabricants.

Une anomalie qui s’explique

D’habitude, les versions Plus des Snapdragon ne passionnent pas autant les foules ni les rédactions Tech. Le Snapdragon 888 n’a d’ailleurs jamais été éclipsé par sa version Plus. Cela vient du fait que d’habitude, les puces Plus se contentent d’augmenter légèrement la puissance sans toucher à l’architecture de la puce. Ici, Qualcomm s’est tourné vers un fondeur différent, TSMC en lieu et place de Samsung Foundry. Et cela a, semble-t-il, tout changé.

Quid du 8 Gen 2

À la lecture de tout cela, vous vous demandez peut-être si cette règle s’appliquera sur le Snapdragon 8 Gen 2 ? A fortiori, si vous pensez être dans une démarche d’achat d’ici à l’année prochaine. Malheureusement, il est impossible de vous répondre à l’heure où ces lignes sont écrites. Qualcomm n’a pas encore révélé sa prochaine fournée de puces haut de gamme.

Asus Zenfone 9
Source : Chloé Pertuis – Frandroid

À défaut, nous pouvons toutefois vous donner deux éléments à suivre de près. Déjà, l’annonce de la prochaine puce de Qualcomm aura lieu entre le 15 et le 17 novembre, ce qui devrait vous permettre dans les jours qui suivent de constater si les mêmes problèmes font surface. Autre information qu’il faudra surveiller : regarder bien qui est le fondeur de la puce, c’est-à-dire l’entreprise qui se charge de la fabriquer concrètement.

La rumeur voudrait qu’il s’agisse de TSMC. Si c’est le cas, a priori, pas de souci à l’horizon. Les procédés de fabrication de la firme taïwanaise sont généralement fiables. S’il s’agit de Samsung Foundry, attendez peut-être de voir les premiers tests avant de vous jeter sur le premier téléphone venu qui s’équipera du 8 Gen 2. L’occasion pour nous de vous inviter à toujours lire les tests (de préférence ceux de Frandroid) avant un achat important.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles