Ford : clap de fin pour ces trois voitures thermiques, au profit de nouvelles voitures électriques

 

Après avoir dit adieu à la Fiesta en juillet dernier, Ford s'apprête à faire disparaître trois autres modèles thermiques de son catalogue, dont le célèbre Ford Kuga, mais pas seulement. Le constructeur veut désormais mettre l'accent sur les voitures électriques afin d'être prêt pour 2035.

Comme tous les constructeurs, Ford va devoir se plier aux règles de l’Union européenne. Ce qui signifie qu’à partir de 2035, la firme américaine n’aura plus le droit de vendre la moindre voiture thermique neuve sur le territoire. Ce qui ne semble pas être un problème, puisque cette dernière a déjà prévu de devenir 100 % électrique à partir de 2030, comme le rappelle d’ailleurs son site web.

Trois modèles en moins

Pour cela, la firme avait annoncé l’an dernier la création d’une nouvelle division baptisée Model E, entièrement dédiée au développement de modèles électriques. Ce qui n’est pas sans rappeler la stratégie de Renault avec sa marque Ampère et qui avait été saluée par Elon Musk. Et ce même si la marque américaine sait qu’elle perdra au départ beaucoup d’argent.

Une mauvaise passe nécéssaire, qui lui permettra ensuite d’atteindre la rentabilité dès l’an prochain. Mais pour développer sa gamme zéro-émission (à l’échappement), Ford va devoir faire des choix. Et cela passera par la disparition de certains modèles star. On se rappelle qu’en fin d’année dernière, le constructeur annonçait le départ à la retraite de sa Fiesta, après plus de 47 ans de carrière.

Ford Escape
Ford Escape

Ainsi, c’est en juillet que la citadine sortait pour la toute dernière fois de l’usine, alors qu’une prochaine génération électrique pourrait voir le jour. Mais ce n’est pas le seul modèle qui va passer à la trappe, comme l’annonce le site Automotive News. En effet, ce dernier explique que Ford va aussi signer la fin de trois autres voitures, à savoir le Transit Connect, l’Escape et le Edge. Ces deux derniers ne sont plus vendus en Europe depuis plusieurs années.

Le départ à la retraite de ces voitures s’explique évidemment par le fait que Ford veut se débarrasser de ses modèles thermiques, mais pas seulement. Car cela lui permettra aussi de gagner de la place dans ses usines, comme c’est le cas de celle de Cologne. La chaîne de production de la Fiesta accueille désormais le nouvel Explorer que nous avions pu rencontrer en avant-première.

De nouveaux arrivants

Si le constructeur collabore avec Volkswagen, qui lui fournit notamment sa plateforme MEB, Ford travaille également au développement de sa base technique maison. Cette dernière serait utilisée par au moins deux modèles, à savoir un grand pick-up, qui épaulerait le F-150 Lightning et concurrencerait le Tesla Cybertruck, ainsi qu’un SUV sept places. Mais pour l’heure, on en sait encore très peu à leur sujet.

Ce qui est sûr, c’est que la marque compte sur ces deux modèles pour booster encore plus ses ventes, notamment aux États-Unis. Actuellement, la marque propose un seul modèle électrique en Europe, à savoir la Mustang Mach-E, tandis que le lancement de l’Explorer a été légèrement repoussé. Mais la firme a récemment levé le voile sur son e-Tourneo Courier, qui rivalise avec les Citroën e-Berlingo et autres Renault Kangoo E-Tech.

Ford Transit Connect
Ford Transit Connect

Le constructeur à l’ovale bleu mise aussi beaucoup sur son Puma, qui se déclinera en une inédite version 100 % électrique attendue pour 2025. Si on en sait encore très peu à son sujet, cette variante devrait hériter de la motorisation du ludospace électrique et s’offrira notamment une petite batterie. Ford compte en effet sur ce type de solution pour proposer des voitures moins chères, au détriment de l’autonomie.

Ce qui n’est pas réellement un problème, alors que le SUV électrique sera sans doute compatible avec la charge rapide, comme le e-Tourneo qui peut être rempli de 10 à 80 % en 35 minutes. Le constructeur prévoit de vendre pas moins de 600 000 voitures électriques dans le monde dès cette année et a également pour projet de lancer un modèle à moins de 25 000 dollars pour rivaliser avec la Renault 5 E-tech, qui pourrait coûter plus cher que prévu.


Chaque matin, WhatsApp s’anime avec les dernières nouvelles tech. Rejoignez notre canal Frandroid pour ne rien manquer !