Le futur Ford Puma électrique a tout compris : petite batterie, charge rapide et consommation raisonnable

 

Ford commence à dévoiler les caractéristiques techniques de son futur Puma électrique, qui verra le jour en 2025. Le petit SUV électrique se montre plutôt prometteur, avec des chiffres de consommation très bas et une autonomie raisonnable pour un modèle majoritairement urbain.

Ford ne chôme pas ces derniers temps. En effet, la firme américaine multiplie les nouveautés, entre la révélation de son nouvel Explorer électrique, que nous avons eu la chance de découvrir en avant-première et de son Transit Courier électrique. Au total, ce ne sont pas moins de neuf modèles zéro-émission (à l’échappement) qui devront voir le jour en Europe d’ici à 2024.

Une nouvelle version

Mais le constructeur ne va pas s’arrêter là, d’autant plus qu’il prévoit de proposer une gamme 100 % électrique à partir de 2030, soit cinq ans avant l’échéance imposée par l’Union européenne. En 2025, Ford prévoit notamment de commercialiser une toute nouvelle version de son Puma, décliné en électrique. Et voilà que l’on commence à en savoir un peu plus à son sujet grâce aux journalistes du site anglais Autocar.

Ces derniers ont pu échanger avec des porte-paroles de Ford, afin d’en savoir plus sur ce que nous prépare le constructeur. Celui-ci a confirmé que le petit SUV compact partagerait ses dessous et sa motorisation avec le nouvel utilitaire électrique présenté plus tôt dans la semaine. Ainsi, il reprendra le moteur de 136 chevaux et 290 Nm, qui affiche des caractéristiques similaires à l’une des ses rivales, la Peugeot e-2008.

Ainsi, le 0 à 100 km/h devrait être réalisé en un une dizaine de secondes environ, mais il est possible que d’autres versions plus performantes soient également au programme. Autocar évoque deux moteurs de 182 et 265 chevaux, qui sont actuellement présents sous le capot du E-Transit. Reste à savoir si une variante encore plus radicale qui pourrait être badgée RS est également dans les tuyaux.

Mais ce ne sont pas les seules informations qui ont été révélées par le constructeur. Si le Puma électrique reprendra donc le moteur du Transit Courier, il héritera aussi de sa batterie. Pour l’heure, le constructeur n’a pas encore communiqué officiellement sur la taille de celle-ci, ni sur l’autonomie de son utilitaire. Mais Autocar semble de son côté être plutôt bien renseigné sur le sujet.

Une formule gagnante

L’accumulateur du Transit et donc du Puma devrait offrir une capacité de 55 kWh, pour une autonomie tournant autour des 230 miles, ce qui équivaut à environ 370 kilomètres selon le cycle WLTP. Une valeur plus que raisonnable, quand on sait qu’il n’est pas utile qu’avoir une grande autonomie. Surtout que le SUV reste un modèle urbain avant tout. La firme a donc fait le choix d’une petite batterie, ce qui est le plus judicieux.

Résultat, le poids est en baisse, tout comme la consommation. Selon nos calculs, celle-ci devrait tourner autour des 14,8 kWh/100 km (sans tenir compte des pertes liées à la recharge), ce qui reste raisonnable, mais moins bien que la Tesla Model 3 Propulsion. Le choix de proposer un pack de petite taille est aussi bénéfique aux coûts de production. Ce qui permet d’augmenter les profits tout en autorisant une baisse du prix pour les clients. C’est la stratégie que veut adopter Renault et qui séduit également Ford.

La firme pourra donc proposer des véhicules moins chers afin de rivaliser avec Tesla et Volkswagen, qui s’apprête à lancer la version de série du concept ID.2all à moins de 25 000 euros. Le Puma électrique devrait quant à lui tourner autour des 35 000 livres, soit environ 39 895 euros selon le taux de change actuel. Il sera donc éligible au bonus écologique, si les conditions n’évoluent pas d’ici là.

Il devrait pouvoir encaisser une puissance de charge de 100 kW, ce qui permettra de passer de 10 à 80 % en 35 minutes. Un chiffre qui laisse penser que le SUV ne sera pas doté d’une architecture 800 volts qui permet une recharge encore plus rapide. Le constructeur travaillerait également au lancement d’une version électrique de la Fiesta, qui devrait voir le jour prochainement et qui reposera sur la plateforme MEB de Volkswagen.


Chaque matin, WhatsApp s’anime avec les dernières nouvelles tech. Rejoignez notre canal Frandroid pour ne rien manquer !