Google Pixel 7 et Pixel 7 Pro : ne vous attendez pas à un gain de performances phénoménal

 

Un développeur pense avoir mis la main sur les détails techniques de la nouvelle puce Tensor G2, attendue sur les prochains Google Pixel 7 et Pixel 7 Pro. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce processeur ne serait pas une révolution en soi.

Source : Unbox Therapy

Le 6 octobre prochain, Google tiendra sa conférence Made by Google afin d’y présenter toute une flopée de nouveaux produits. Parmi eux, les tant attendus Pixel 7 et Pixel 7 Pro, qui se révèlent doucement, mais sûrement au gré des fuites et autres indiscrétions. La dernière en date concerne leur nouveau processeur, le Google Tensor G2.

Le développeur Kuba Wojciechowski pense avoir mis la main sur les détails techniques de la puce, via un fichier déniché sur Geekbench correspondant à un prétendu Pixel 7 Pro. Plusieurs enseignements peuvent être tirés des éléments avancés. En premier lieu, et en se basant sur les informations publiées, la Tensor G2 ne serait pas une révolution en soi.

Même configuration, ou presque

Ce SoC pourrait emprunter la même configuration que le Tensor premier du nom, avec deux cœurs hautes performances Cortex-X1, deux autres cœurs intermédiaires Cortex-A76 et enfin quatre cœurs Cortex-A55 à très faible consommation. Mais alors, où se situeraient vraiment les différences ?

Le géant californien aurait tout bonnement overclocké ses cœurs avec une fréquence d’horloge plus élevée. Du moins pour les cœurs X1 et A76 – les A55 profiteraient de la même fréquence. Les Cortex-X1 grimperaient de 2,8 GHz à 2,85 GHz, lorsque les Cortex-A76 bondiraient de 2,25 GHz à 2,35 GHz.

Autre changement à prendre en compte : la finesse de gravure plus fine, de 4 nm au lieu de 5 nm sur le Tensor premier du nom. Toutes ces petites améliorations augmenteraient les performances globales de 10 à 15 %, souligne Android Authority. En somme, rien d’extraordinaire non plus.

Un probable changement de GPU

On s’attend à une mise à niveau plus profonde d’une génération à une autre. Ici, le Tensor G2 devrait rester dans la même veine avec des optimisations modestes. C’est dommage, car on aurait apprécié que Google muscle son jeu sur ce domaine en particulier, après un Tensor 1 décent, mais derrière la concurrence.

Par ailleurs, le Google Tensor G2 pourrait aussi opter pour un GPU Mali-G710 – le même que l’on retrouve sur le MediaTek Dimensity 9000 – au lieu d’un Mali-G78, afin d’améliorer les performances graphiques et l’efficacité énergétique de 20 %. Il faudra dans tous les cas réaliser nos propres tests pour établir de nouvelles conclusions à son sujet.


Chaque matin, WhatsApp s’anime avec les dernières nouvelles tech. Rejoignez notre canal Frandroid pour ne rien manquer !