Besoin d’un smartphone pas cher, réparable et orienté photo ? HMD lance les Pulse, Pulse+, Pulse Pro

 

HMD lance trois smartphones sous son propre pavillon. Pas chers, les Pulse, Pulse+ et Pulse Pro sont orientés photo et réparabilité.

HMD Pulse Pro

Après 8 ans au service de Nokia, Human Mobile Devices (HMD) s’émancipe de Nokia et lance sa première gamme de smartphones sous sa propre bannière : les Pulse, Pulse+ et Pulse Pro, trois smartphones durables et pas chers.

Originellement créé pour relancer la marque Nokia en 2016, HMD a redonné un second souffle à la marque finlandaise en axant sa stratégie sur une image de téléphones robustes et fiables.

Après quelques coups d’éclat comme le téléphone à clapet Barbie que l’on a pu croiser au MWC 2024 ou le plus récent The Boring Phone conçu en partenariat avec le brasseur Heineken, HMD vole de ses propres ailes et redéfinit ses priorités. Pour survivre en tant que marque de smartphones en 2024, il n’y a d’autre choix que celui de se différencier. Le combat est rude avec Apple et Samsung qui accaparent 40 % des parts de marché au premier trimestre 2024.

C’est pourquoi HMD arrive avec une proposition tournant autour de deux points : photo et réparabilité. Une stratégie qui se veut en plus abordable avec des smartphones à moins de 200 euros. La cible de la marque ? La génération Z. D’après une de leurs études, 41 % de cette génération « seraient plus enclins à acheter un appareil électrique s’ils peuvent le réparer eux-mêmes ».

Des smartphones à réparer soi-même

C’est le leitmotiv de Fairphone depuis des années. Avec une seule marque sur ce segment, HMD veut se poser en challenger. Et il n’est pas étranger à ce concept. En effet, sous la marque Nokia, la société HMD proposait déjà des téléphones réparables. Début 2023, il avait ainsi lancé le G22 qui permettait de changer soi-même sa batterie, son écran ou son port de charge grâce à un partenariat avec iFixit. Le G42 5G avait suivi quelques mois après.

C’est ce même partenariat que HMD active sur ses Pulse, Pulse+ et Pulse Pro. Les mêmes éléments peuvent être changés par leurs propriétaires s’ils sont cassés ou usés, « sans qu’ils aient besoin d’être ingénieurs », comme le souligne judicieusement le communiqué de presse.

HMD Pulse Pro // Source : ElR – Frandroid

Les pièces et les outils nécessaires seront disponibles sur le site d’iFixit, ainsi que les tutoriels pas-à-pas. Voici pour référence les tarifs des packs de réparation pour le Nokia G42

  • Écran + outils : 54,95 €
  • Port de charge + outils : 24,95 €
  • Coque arrière + outils : 29,95 €
  • Batterie + outils : 29,95 €

En somme, des prix tout à fait abordables qui permettent d’envisager une utilisation des smartphones HMD sur la durée. D’autant plus qu’ils sont garantis trois ans par leur constructeur. Bon, tout n’est pas aussi cohérent puisque les Pulse, Pulse+ et Pulse Pro bénéficieront à peine de deux ans de mises à jour de l’OS et trois ans de correctifs de sécurité.

Ils sont livrés sous Android 14 et fonctionneront sous Android 16, mais pas au-delà. On est loin des sept ans de mises à jour Android que proposent Google ou Samsung, ou même des quatre ans que l’on voit chez à peu près tous les autres constructeurs.

Trois smartphones, une différence (majeure) : la photo

HMD sort trois smartphones, mais en réalité, c’est un seul et même modèle puisqu’ils partagent 90 % de leurs caractéristiques.

La différence s’établit en grande partie sur la partie photo qui justifie la montée en gamme. Du plus limité au mieux doté, voici leurs spécifications photo :

  • HMD Pulse : 8 Mpx à l’avant et 13 Mpx + 2 Mpx (profondeur) à l’arrière.
  • HMD Pulse+ : 8 Mpx à l’avant et 50 Mpx à l’arrière + 2 Mpx (profondeur) à l’arrière.
  • HMD Pulse Pro : 50 Mpx à l’avant et 50 Mpx à l’arrière + 2 Mpx (profondeur) à l’arrière.
HMD Pulse Pro

Les trois smartphones de HMD sont disponibles. Et leur écart tarifaire n’est pas mirobolant puisque l’on passe de 139,99 euros pour le Pulse à 159,99 euros pour le Pulse+ et 179,99 euros pour le Pulse Pro.

40 euros, voilà ce qu’il faut ajouter pour avoir un smartphone avec deux capteurs de 50 mégapixels et une charge rapide à 20 Watts, les deux autres se contentant d’une charge à 10 Watts.

Dernière petite différence : le poids et l’épaisseur Le Pulse Pro pèse 196 grammes contre 187 grammes pour ses comparses. Pour l’épaisseur, ça se joue à 0,1 mm : 8,55 mm contre 8, 45 mm. En hauteur et largeur, c’est identique : 163,19 x 75,02 mm.

Un écran 90 Hz à 139,99 euros

Le reste des caractéristiques est analogue, mais pas inintéressant. On pense notamment à la dalle de 6,56 pouces. LCD et HD+ (720p), elle a le bon goût d’offrir un taux de rafraîchissement de 90 Hz qui apporte grandement à la fluidité.

Côté SoC, on a affaire à un Unisoc T606. La comparaison est nécessaire, c’est l’équivalent d’un Snapdragon 6xx de 2016. Malgré 6 Go de RAM, ce ne sera pas un foudre de guerre, mais le prix est à mettre dans la balance.

HMD Pulse Pro

Certes, les HMD Pulse ne sont pas 5G non plus, mais ils s’affichent à des tarifs abordables, inférieurs à 200 euros. De l’entrée de gamme qui propose les basiques comme du Wi-Fi ac, Bluetooth 5, NFC, un lecteur d’empreintes et même un port microSD permettant d’étendre leur stockage de 128 Go à 256 Go.

Avec un SoC aussi peu gourmand, on peut imaginer que les Pulse feront des étincelles en autonomie avec leur batterie de 5000 mAh. Enfin, petite coquetterie de l’entrée de gamme, ils disposent tous d’une sortie minijack.


Téléchargez notre application Android et iOS ! Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.