Huawei vient de dévoiler son modem Balong 5000, son premier modem 5G. Il en a profité pour promettre l’annonce d’un smartphone pliable équipé de cette puce pour le MWC 2019.

Lors du Mobile World Congress 2019, nous devrions avoir l’occasion de découvrir de nouveaux smartphones compatibles 5G. Si beaucoup doivent intégrer la solution de Qualcomm (avec le Snapdragon 855), d’autres préfèrent opter pour leur propre architecture. C’est le cas par exemple de Huawei, qui conçoit depuis plusieurs années déjà ses propres puces.

Richard Yu, CEO de Huawei, a pris la parole ce jeudi 24 janvier à Beijing pour lancer le tout premier modem 5G de la marque, le Balong 5000. Celui-ci devrait se retrouver aux côtés du SoC Kirin 980 dans les prochains smartphones de la marque pour atteindre une vitesse supérieure à tout ce qu’a pu proposer la marque pour le moment. À la fin de la conférence, le haut responsable de la firme a confirmé ce qu’on attendait déjà : la présentation du premier smartphone pliable 5G de Huawei lors du MWC 2019, en février.

Le message en question peut être entendu à 1h11 dans la vidéo ci-dessous :

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid

Notons par ailleurs que la traduction anglaise précise « smartphones », au pluriel, ce qui laisse entendre qu’au moins l’un des représentants de la gamme Huawei P30, attendue lors de l’évènement, pourrait également être compatible avec le réseau 5G.

Le plus rapide des modems 5G

Lors de sa présentation, Huawei a dévoilé en détail son modem Balong 5000, annonçant des vitesses de téléchargement allant jusqu’à 4,6 Gb/s sur les fréquences sub-6 GHz, et jusqu’à 6,5 Gb/s sur le spectre des ondes millimétriques (mmWaves). Ce modem peut par ailleurs supporter à la fois les architectures 5G non-standalone (NSA), mais aussi les réseaux standalone (SA), ce qui lui promet une grande longévité.

Richard Yu affirme que cette puce permet d’atteindre des vitesses 10 fois plus rapides que la 4G et « 2 fois plus rapides que le Snapdragon X50 de Qualcomm ». « Nous sommes en avance de six mois sur la concurrence », rajoute-t-il. Il faudra cependant attendre de pouvoir réellement comparer les deux puces pour tirer de réelles conclusions à ce niveau.

Il faut dire que Huawei a particulièrement travaillé sur l’optimisation pour pousser la puissance de son modem au maximum.

À lire sur FrAndroid : Processeurs 5 nm, batteries au graphène : comment Huawei se prépare à l’arrivée de la 5G