Huawei semble avoir réussi à absorber la plupart des effets négatifs de l'embargo américain, du moins en Allemagne. Les derniers chiffres de l'agence GfK sont positifs.

Le média WinFuture a publié quelques données de la dernière étude GfK, des données rarement publiques car elles restent cantonnées à des études payantes. On peut y observer qu’en septembre 2019 sur le marché allemand, Huawei a réalisé des performances légèrement supérieures à celles de septembre 2018. Huawei Allemagne passe donc de 17 à 18 % de parts de marché. Huawei reste donc stable à la troisième place du podium, derrière Samsung et Apple. En juillet août 2019, Huawei Allemagne a même atteint 20 % de parts de marché, ce qui montre un certain dynamisme loin des premières inquiétudes suite aux sanctions américaines.

En France, Huawei n’a toujours pas commercialisé ses Mate 30 et Mate X, mais la marque chinoise capitalise beaucoup sur la gamme actuelle de smartphones y compris le P30 et le P30 Pro, ainsi que le nouveau Nova 5T qui est un clone du Honor 20. D’ailleurs, Honor vient d’officialiser le Honor 9X qui sera également certifié par Google et vendu à un petit prix.

La stratégie à risque de Huawei

Ces chiffres ne sont pas surprenants, nous avons d’ailleurs observé d’importantes campagnes promotionnelles en France ces dernières semaines, ainsi qu’un grand dynamisme commercial en magasins. Nous avons pu discuter avec quelques vendeurs de magasins d’opérateurs, qui nous ont expliqué avoir des objectifs ambitieux de ventes de produits Huawei sur les troisième et quatrième trimestres 2019. Il reste à voir combien de temps la stratégie d’investissement de Huawei fonctionnera. Les modèles actuels certifiés Google vont rapidement vieillir et Huawei semble encore bloqué dans ses négociations avec les Etats-Unis.