Huawei : de nouvelles limites vont bientôt être imposées par les Etats-Unis

Pas de trêve hivernale

 

Pas de trêve hivernale pour Huawei face à l'Amérique du Nord. Le gouvernement Trump en la personne du secrétaire du Commerce Wilbur Ross a confirmé l'intention d'appliquer de nouvelles règles aux fournisseurs de la marque chinoise.

Le constructeur chinois Huawei est loin d’être tiré d’affaire face au gouvernement américain. L’espoir était que la première étape réussie des négociations entre l’Amérique du Nord et la Chine délie quelque peu la situation, mais il n’en a rien été.

Bien au contraire : on sent que l’étau se resserre. Si le fondateur de l’entreprise Ren Zhengfei affiche toujours sa confiance, elle paraît quelque peu vide de substance alors que le gouvernement Trump avance tête baissée.

Plus de règles pour encadrer les fournisseurs de Huawei

Le secrétaire du Commerce américain Wilbur Ross a été interviewé par Bloomberg. Celui-ci indique bien que de nouvelles règles vont arriver très vite qui mettront toujours plus de limites sur les entreprises américaines fournissant à Huawei ses composants. Cela implique les entreprises qui ont réussi à contourner la loi originale, à la demande de la marque chinoise selon Ross qui décrit cette pratique comme « vraiment dangereuse » et indique qu’elle ne sera « pas bonne pour eux sur le long terme » sans forcément dire en quoi. On pense dans ce cas à ARM.

Les détails de ces nouvelles règles et l’impact qu’elles pourraient avoir n’ont pas été révélés par l’homme politique, qui reste très évasif sur ces questions. Il se contente de rappeler que l’objectif n’est pas de bloquer Huawei, mais bien de « protéger la sécurité nationale américaine. »

Si vous aviez espoir que la deuxième phase des négociations des échanges entre la Chine et l’Amérique du Nord puisse intégrer des discussions sur la place du constructeur aux États-Unis… vous allez être déçu. Wilbur Ross a indiqué que Huawei est loin de faire partie de ces discussions pour le moment.

Et surtout, l’homme politique ne semble pas inquiété le moins du monde pour l’évolution des discussions sur les échanges commerciaux Chine/Amérique même en resserrant l’étau sur Huawei simultanément. Le constructeur est pourtant très important pour le pays, représentant une partie non négligeable de son PIB.

Dans la situation actuelle, cette décision semble cependant être une course pour arriver à endommager Huawei avant qu’il ne prenne complètement son indépendance. Le constructeur a en effet déjà commencé à revoir la liste de ses fournisseurs pour ne plus dépendre des acteurs américains, et vise à être 100% indépendant de l’Amérique du Nord dans les prochains mois.

Les derniers articles

  • SFR : la Fibre optique passe au prix de l’ADSL

    Bons plans

    SFR : la Fibre optique passe au prix de l’ADSL

    25 février 202025/02/2020 • 20:15