Huawei a un nouveau plan : avoir les apps de Google sur l’App Gallery

Suffisait d'y penser !

 

Huawei veut obtenir les applications Google au même titre qu'Apple sur son App Store, indépendamment de la situation d'Android.

Voilà presque un an que Huawei n’a plus le droit d’accéder aux services de Google sur ses nouveaux smartphones. Jusqu’au plus récent Huawei P40, le fabricant est contraint de proposer un Android basé sur AOSP avec comme seule boutique d’application son App Gallery, à défaut du très populaire Play Store.

Cela n’a pas empêché la marque chinoise de montrer les muscles, en s’imaginant déjà concurrent frontal du Play Store, mais aussi avec un moteur de recherche alternatif à Google, Huawei Search.

Aujourd’hui changement de programme, Huawei a une nouvelle idée pour régler la situation : demander une version spéciale des applications Google pour son App Gallery.

Pas de Play Store, mais les apps Google

Cette idée a été lancée par Eric Xu, président du conseil d’administration de Huawei, lors d’une interview avec CNBC.

Il ne s’agit pas d’obtenir à nouveau l’accès aux mêmes applications Google que l’on trouve sur les smartphones Android et qui demandent les Play Services du géant, ainsi que l’accès au Play Store, ce que Huawei ne peut pas proposer.

Mais plutôt de demander à Google une nouvelle version de ses applications, comme pour un nouveau système d’exploitation, de la même façon que le géant propose ses applications pour l’App Store d’Apple sur iOS.

Difficile de savoir toutefois si cette nouvelle idée d’Eric Xu serait envisageable d’un point de vue légal concernant l’interdiction pour des entreprises américaines de travailler avec Huawei.

Le loup dans la bergerie

Si Huawei réussissait à obtenir l’accès aux applications Google comme Gmail ou YouTube sur son App Gallery, le fabricant chinois marquerait un grand coup. Derrière l’aspect légal de la chose, il faudra aussi convaincre Google de porter lui-même ses applications.

Pas sûr qu’il soit dans l’intérêt de Google de voir naitre un nouveau concurrent indépendant sur le marché du smartphone où les applications du géant américain ne seront qu’une sélection parmi d’autres, et non un choix par défaut à l’initialisation de l’appareil.

Il ne faudrait pas que l’alternative de Huawei avec l’App Gallery soit alors proposée sur d’autres smartphones, ou que HarmonyOS gagne en force.

Google n’a pas commenté pour le moment cette nouvelle solution.

Les derniers articles