Huawei Harmony OS 2.0 : le lancement de la bêta sur smartphones se confirme pour mi-décembre

 

Les développeurs devraient avoir accès à une première bêta d’Harmony OS 2.0 autour du 18 décembre, avant qu’une première bêta publique ne soit déployée en avril 2021. Huawei prépare doucement son éloignement d'Android.

Bien que les tensions entre Huawei et les États-Unis semblent baisser en intensité depuis fin octobre, le géant chinois ne compte pas gentiment attendre l’issue du conflit qui l’oppose à l’administration américaine depuis maintenant un an et demi. Un an et demi que la multinationale fait en effet l’objet d’un embargo la privant des services Google — très utilisés par les Occidentaux — sur l’ensemble de ses smartphones.

Autour du 18 décembre

Une fois cette interdiction officiellement mise en place, Huawei a de suite rebondi en lançant le développement de son propre système d’exploitation répondant au nom d’Harmony OS et dont le but est de pouvoir fonctionner sur tous types d’appareils. Le projet a considérablement avancé au point de devenir une réalité attendue dans le courant du millésime 2021 pour les smartphones. Voilà maintenant qu’une première bêta réservée aux développeurs devrait très prochainement débarquer.

Le siège de Huawei à Pékin

Le siège de Huawei à Pékin // Source : Frandroid

D’après GSMArena citant Wang Chenglu (via un employé de Huawei sur Weibo), président du département logiciel de Huawei Consumer Business Group, Huawei déploierait cette bêta pour smartphones le 18 décembre prochain, même si cette date reste provisoire et non définitive. La feuille de route de l’entreprise nous mènerait ensuite vers une démonstration en janvier ou février 2021, suivie d’une bêta publique prévue en avril 2021 et d’un lancement plus global en octobre.

Indépendance

D’après l’intéressé, l’avancée du projet se passe comme prévu, sans aucune anicroche particulière. Ce bon déroulement rapproche donc Huawei d’une totale indépendance vis-à-vis d’Android avec une plateforme sur laquelle il aurait un parfait contrôle.

Face arrière du Huawei Mate 40 Pro

HarmonyOS est conçu pour débarquer sur tout un écosystème d’appareils // Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

HarmonyOS a pour ambition de devenir un système d’exploitation maison et multiplateforme, qui donnera à Huawei un bien meilleur contrôle de son écosystème et des fonctionnalités proposées aux développeurs. Selon la firme de l’Empire du Milieu, il suffira aussi de développer qu’une seule fois une application pour qu’elle fonctionne aussi bien sur smartphone, tablette, ordinateur, montre connectée et écran de voiture.

Détermination

Huawei semble en tout cas déterminer à se désolidariser du Pays de l’Oncle Sam, même si l’élection de Joe Biden à la présidence des États-Unis pourrait calmer les esprits. En cas d’embargo levé — rien ne le prédit à l’heure d’écrire ces lignes –, la firme asiatique ne devrait pas pour autant abandonner ce projet dans lequel elle a tant investi. Au contraire.

Reste à savoir si le constructeur compte un jour lancer des smartphones tournant nativement sous HarmonyOS ou s’il poursuivra en parallèle sa stratégie des Huawei Mobile Services fonctionnant avec une version open source d’Android.

Aussi, Huawei a pour objectif de construire sa propre usine de puces. Un projet à long terme qui montre une fois de plus ses ambitions dans la décennie à venir : ne plus se reposer uniquement sur des industries et technologies étrangères, en développant ses propres solutions en interne qui ne risquent pas d’être sujettes à un quelconque embargo encombrant.

Le responsable du logiciel chez Huawei a confirmé que EMUI 11 et HarmonyOS partageaient de nombreux éléments. De quoi permettre une transition facile d’Android au futur système d’exploitation de Huawei.
Lire la suite

Les derniers articles