Intel abandonne Lakefield : le Surface Neo de 2019 ne verra jamais le jour

 

Intel a mis fin à la commercialisation des puces Lakefield. Cela signifie que le Surface Neo tel qu'il a été présenté est forcément abandonné.

Le progrès n’attend pas. Intel a annoncé la fin de la commercialisation de plusieurs de ses puces. La première série est assez logique, il s’agit des processeurs Ice Lake de 10e génération, gravés en 10 nm et destinés aux ultraportables. Ils ont tous été remplacés sur le marché des PC portables par des puces Intel Tiger Lake de 11e génération, ou par les processeurs AMD Ryzen. Aucune raison pour Intel de garder au catalogue du Ice Lake qui ne se vend plus alors que les Tiger Lake font tous mieux au même niveau de prix.

La surprise vient plutôt de l’arrêt de Lakefield, une gamme de processeurs mal nés, mais dont le développement servira Intel.

Des processeurs hybrides sans succès

Lakefield est pourtant un processeur historique pour Intel. Il s’agit de la première puce à utiliser le procédé de fabrication Foveros et à proposer une architecture hybride : avec des cœurs très performants, et d’autres, conçus pour l’économie d’énergie. Tout ce savoir-faire ne sera pas perdu pour Intel qui va les réutiliser pour l’architecture Alder Lake, la 12e génération de processeurs Intel Core.

Intel abandonne Lakefield : le Surface Neo de 2019 ne verra jamais le jour

L’architecture Lakefield a beau être intéressante technologiquement parlant, elle n’a pas connu un franc succès. En fait, il faut se souvenir que Lakefield a surtout été conçu sur demande par Microsoft pour un produit bien particulier : le Surface Neo. Il s’agissait de proposer un produit ultraportable, mais toujours compatible x86 pour permettre d’installer les logiciels win32 bien classiques qui allaient être proposés avec Windows 10X.

Depuis, le Surface Neo a été mis au placard, Windows 10X a été abandonné et Intel Lake n’a finalement été intégré qu’à deux produits : le Samsung Galaxy Book S de 2020 et le Lenovo Thinkpad X1 Fold. Deux produits en plus de 12 mois de commercialisation, on comprend qu’Intel jette l’éponge sur cette puce.

Finalement, Lakefield aura surtout servi de test grandeur nature pour Intel en attendant Alder Lake. Si Surface Neo revoit la lumière du jour, la machine sera forcément basée sur une autre puce. Peut-être avec l’architecture ARM ? À l’image de la Surface Pro X.

Les derniers articles