Test des LG Tone Free Fit TF8Q : bons pour le sport, chers pour le reste

Casques et écouteurs • 2022

Le constructeur sud-coréen LG a sorti en août 2022 de nouveaux écouteurs sans fils de sa gamme Tone Free. Un modèle « Fit » vendu comme un produit haut de gamme pour sportifs, mais dont la qualité sonore et de rédaction de bruit le disqualifient de la course aux meilleurs écouteurs à 200 euros.

Les LG Tone Free Fit TF8Q // Source : Frandroid
Les LG Tone Free Fit TF8Q // Source : Frandroid
 

Le constructeur sud-coréen n’est pas le plus connu en termes d’écouteurs sans fil. Depuis quelques années, LG tente de se faire une place sur ce marché très concurrentiel avec sa gamme LG Tone Free, sans trop de succès jusque-là.

Annoncés en août 2022, les écouteurs sans fils LG Tone Free TF8Q veulent pourtant chasser sur d’autres terres que celles des écouteurs Bluetooth grand public : également nommés LG Tone Free Fit, ce produit se veut spécialisé pour les sportifs.

Des écouteurs à réduction de bruit active offrant des fonctionnalités très complètes, en plus d’offrir le nettoyage antibactérien par UV et la connexion Plug & Wireless chers à LG… mais dont le prix vise trop haut pour un usage plus généraliste.

LG Tone Free Fit TF8Q Fiche technique

Modèle LG Tone Free Fit TF8Q
Format Ecouteurs sans fil
Batterie amovible Non
Microphone Oui
Réduction de bruit active Oui
Autonomie annoncée 30 heures
Type de connecteur USB Type-C
Poids 11,8 g
Fiche produit

Ce test a été réalisé avec des écouteurs fournis par LG.

LG Tone Free Fit TF8Q Un design efficace, mais peu confortable

Attardons-nous d’abord sur le design des LG Tone Free Fit TF8Q. Premier constat une fois sorti de leur boîte : ces écouteurs intra-auriculaires sont assez légers (6 grammes chacun), autant dans les mains que dans les oreilles.

Plutôt que de copier le design en tige initié par les Airpods d’Apple, ceux-ci font le choix d’une conception en forme de bourgeon arrondi sur leur partie extérieure, dans un plastique coloré en gris anthracite avec un petit anneau jaune anis discret autour de chaque écouteur. Une petite touche d’originalité qui évite aux TF8Q de se noyer dans la masse.

Source : Frandroid

Une surface tactile est présente sur la partie bombée des deux écouteurs, permettant de contrôler le volume et la lecture de sa musique, activer les modes RBA ou transparence et répondre ou raccrocher à des appels (plus de détails dans la section Usage et application).

Trois paires d’embouts intra-auriculaires (petits, moyens et larges) en silicone sont disponibles dans la boîte. Pour ma part, ceux de taille moyenne préinstallés sur les écouteurs offrent une bonne tenue sans provoquer d’effet de succion.

En revanche, quel que soit l’embout, j’ai toujours ressenti une sensation désagréable après une demi-heure ou une heure d’écoute. Un gros point négatif pour ma part, mais la sensation d’inconfort reste subjective.

Source : Frandroid

Autre accessoire, particularité de ce modèle LG : vendus comme des écouteurs sportifs, ils disposent également de trois paires d’ailettes détachables (petite, moyenne et grande taille) qui entourent les écouteurs. Celles-ci se logent dans les parois du pavillon de l’oreille pour maintenir encore mieux les écouteurs pendant une séance de sport intensive.

Globalement, le produit présente une bonne qualité de fabrication, obligatoire dans cette gamme de prix.

Le boîtier des LG Tone FreeFit TF8Q

Côté boîtier, celui-ci n’est pas vraiment le plus passe-partout du marché sans en abuser. Assez arrondi, celui-ci mesure 6,6 cm de largeur, 5,2 cm de hauteur et 3,3 cm de profondeur, pour un poids de 43 grammes. Il reste donc facile à mettre en poche, mais avec une bosse assez visible.

Comme le produit qu’il protège, le boîtier est également en plastique gris anthracite mat et présente un intérieur jaune anis pour correspondre à l’anneau coloré des écouteurs. On retrouve aussi un port USB-C au dos pour la recharge.

Source : Frandroid

Petit détail à noter : on s’y prend quasi systématiquement à deux mains pour l’ouvrir, du fait de la force de l’aimant du couvercle. Un élément rassurant pour ne pas perdre ses écouteurs (eux facilement retirables de leur emplacement), mais cela rajoute un geste en plus au quotidien.

En termes de fonctionnalités, le boîtier est équipé de deux LEDs sur la face avant.

  • Une lumière rouge, jaune ou verte indiquant le niveau de batterie, l’allumage ou le mode d’appairage utilisé.
  • Plus rare : une LED indiquant que le mode « UVnano » du boîtier est activé.

Activé seulement lorsque le boîtier est branché (par défaut), ce mode utilise deux petites lumières ultraviolettes placées à l’intérieur, au niveau des embouts des écouteurs. Elles élimineraient « certaines bactéries jusqu’à 99,9 % » au bout de 10 minutes, promet LG.

Source : Frandroid

Un argument de vente des écouteurs LG et une fonction bonus bienvenue, mais dont on aura du mal à vérifier l’efficacité.

Autre fonctionnalité signature des écouteurs LG : la présence d’un bouton latéral sur le boîtier, dédié à la fonctionnalité « Plug & Wireless ».

Source : Frandroid

Concrètement, ce mode permet d’écouter du son avec les écouteurs Bluetooth, même si l’appareil en question (un tapis de course avec écran, une tablette multimédia d’avion ou une vieille chaîne Hi-Fi par exemple) ne dispose que d’un port jack 3,5 mm.

Une fonctionnalité assez peu commune et qui peut s’avérer très utile, mais qui a ses limites comme on le verra dans la suite de ce test.

Étanchéité et utilisation sportive des LG Tone Free Fit TF8Q

Les LG Tone Free Fit TF8Q sont certifiés IP67, c’est-à-dire totalement protégés contre les poussières et suffisamment étanches pour subir une immersion dans l’eau de 30 minutes et à un mètre de profondeur maximum.

Oubliez donc de les utiliser pour vos séances de dos crawlé, mais ces écouteurs pourront largement subir beaucoup de sueur et même être rincés à l’eau douce entre deux séances de sport. En revanche, le boîtier en lui-même n’est pas étanche : il faudra donc penser à les sécher avant de les remettre.

Concernant l’utilisation des écouteurs pour le sport, j’ai eu l’occasion de courir quelques heures avec. Si j’ai personnellement ressenti une petite gêne au bout d’une demi-heure, je n’ai pas du tout eu besoin de les replacer dans mes oreilles. Même sans les ailettes de maintien entourant les Tone Free Fit TF8Q, le silicone des embouts semble d’ailleurs suffire à empêcher les écouteurs de glisser.

LG Tone Free Fit TF8Q Une application très complète

Les LG Tone Free Fit TF8Q sont compatibles avec Microsoft Swift Pair et Google Fast Pair : l’appairage sur PC Windows et smartphone Android est donc largement simplifié, une fenêtre pop-up vous proposant de les connecter à votre appareil dès que vous ouvrez le capot.

Si votre smartphone ou votre ordinateur n’est pas compatible, les écouteurs sont aussi facilement appairables en ouvrant le boîtier puis en maintenant son doigt quelques secondes sur l’écouteur gauche.

Les contrôles tactiles des LG Tone Free Fit TF8Q

Les écouteurs sans fils LG Tone Free TF8Q offrent des contrôles tactiles très complets via des surfaces tactiles présentes sur les deux écouteurs. Par défaut, LG vous propose les contrôles suivants :

  • Appui 1 fois : lecture / pause (identique aux deux écouteurs) ;
  • Appui 2 fois : diminuer (gauche) ou augmenter le volume (droite) ;
  • Appui 3 fois : piste suivante (identique aux eux écouteurs) ;
  • Appui long : changer entre les modes réduction de bruit / son ambiant.
Source : Frandroid

On se réjouit d’ailleurs que chaque appui sur une de ces zones produise un petit bruit, court et discret, mais très utile pour s’assurer qu’on a bien appuyé une, deux ou trois fois.

De même, chaque mode d’écoute (normal, réduction de bruit, son ambiant) a son propre signal sonore différent, permettant d’être sûr d’avoir activé le bon.

Source : Capture d’écran Frandroid

Des contrôles tactiles par ailleurs très paramétrables dans l’application LG Tone Free (iOS ou Android), facultative pour utiliser les écouteurs, mais indispensable pour les paramétrer.

Vous pouvez ainsi changer l’intégralité des commandes de gauche et droite individuellement et indépendamment. Que ce soit l’appui simple à droite ou l’appui triple à gauche, n’importe quelle combinaison peut être associée à une des sept options de la liste affichée… dont la désactivation complète.

L’appui long à gauche ou à droite peut également être modifié selon 5 variantes de modes que l’on souhaite intervertir d’un simple toucher : réduction de bruit, son ambiant ou « De » (que l’on imagine être une mauvaise traduction de l’anglais « Off », signifiant Désactivé).

L’application LG Tone Free

Comme précisé plus tôt, l’application est facultative pour utiliser les écouteurs sur smartphone, mais inévitable si ou souhaite modifier cette paire selon ses préférences. Et pour cause : le reste des paramètres s’avèrent très complets également.

Dans la liste des options communes aux écouteurs sans fil :

  • Changement des modes d’écoutes (réduction de bruit, son ambiant ou écoute normale) ;
  • Vérification du niveau de batterie combiné des deux écouteurs ou de celui du boîtier (dans le cas précis où les écouteurs sont connectés au smartphone, mais encore dans leur emplacement aimanté) ;
  • Activation-désactivation de la pause automatique de la musique en retirant les écouteurs. Une fonctionnalité qui marche parfaitement une fois activée ;
  • Activation-désactivation de la connexion multipoint à 2 appareils simultanément, avec la possibilité de gérer facilement celle-ci parmi les 5 derniers appareils connectés ;
  • Verrouillage des pavés tactiles des écouteurs (utile si vous portez un bonnet ou un bandeau de course) ;
  • Présence d’un égalisateur et de profils sonores, sur lesquels on reviendra plus tard ;
  • Mise à jour du firmware des écouteurs.

En plus de cette liste déjà fournie, les LG Tone Free Fit TF8Q rajoutent quelques options moins communes :

D’abord, une option permettant de créer une alerte vocale pour vos « SMS, MMS et réseaux sociaux », vous laissant choisir n’importe quelle application dont la notification sera lue à l’oral. Dans les faits, cela ne fonctionne qu’avec les SMS, la voix artificielle n’ayant pas accès au contenu des autres notifications et annonçant seulement le nom de l’application et son expéditeur.

Deux autres fonctionnalités expérimentales sont également rangées dans le menu « Tone Free Lab » : une option permettant d’activer le nettoyage par UV même lorsque le boîtier n’est pas en charge, ainsi qu’un « mode jeu » censé réduire la latence audio Bluetooth.

À cela se rajoutent deux options pour retrouver vos écouteurs. S’ils sont dans votre appartement, il est possible de diffuser une mélodie très forte dans une des oreillettes pour l’entendre à distance. Si vous ne savez pas où ils sont, une option de géolocalisation est disponible.

Point noir sur cette dernière fonction : même si vous ne l’utilisez pas et que vous refusez de donner accès à votre localisation, l’application vous redemandera votre accord à CHAQUE ouverture. Une pratique qui fait tache, à l’heure où les applications d’écouteurs sans fils sont critiquées pour leur collecte de données personnelles toujours plus importante.

La connexion des LG Tone Free Fit TF8Q

Globalement, la connexion Bluetooth 5.3 des écouteurs LG Tone Free Fit TF8Q ne présente pas de problème majeur. Malgré tout, j’ai eu 2-3 fois des sautes de synchronisation entre les deux écouteurs en faisant des mouvements vifs des bras ou de la tête. Des microcoupures très rares, mais à noter.

La transition multipoint est quant à elle très fluide une fois les 2 appareils connectés simultanément : il suffit d’attendre une petite seconde après avoir lancé une musique sur votre smartphone pour reprendre le contrôle à votre ordinateur, et inversement.

L’écoute avec un seul écouteur est également possible par défaut, en désactivant bien sûr la lecture-pause automatique dans l’application.

Source : Frandroid

En termes de latence Bluetooth, nous avons pu mesurer un décalage à 190 ms en codec audio SBC et 183 ms en AAC avec les écouteurs connectés à un Google Pixel 6 Pro.

Un résultat un tout petit peu en dessous de la moyenne des 200 ms. Cela ne devrait donc pas trop gêner le visionnage de vidéo en Bluetooth, d’autant plus que la grande majorité des applications (dont YouTube, Netflix et VLC) la compense automatiquement. Seuls les jeux mobiles pourraient être légèrement impactés.

Plug & Wireless

En mode Plug & Wireless, dédié à écouter en Bluetooth des appareils qui ne possèdent qu’un port jack 3,5 mm, la connexion est bien plus variable. Si on a d’abord réussi à faire fonctionner ce mode rapidement et sans problème sur une ancienne télévision, impossible de répéter l’expérience au moment d’écrire ce test. Et ce, même en suivant précisément les instructions du petit manuel inclus dans la boîte.

LG indique bien que « le Plug & Wireless ne peut pas être utilisé avec certaines consoles de jeux et la compatibilité varie en fonction des appareils », mais notre premier essai concluant laisse penser que ce n’est pas dû à cela. Par ailleurs, la marque sud-coréenne précise que la fonction microphone n’est pas prise en charge dans ce mode.

Dommage, puisque ce mode permet de rendre ces écouteurs plus versatiles au quotidien et de justifier un peu plus son prix élevé. Nous vous conseillons donc de ne pas en faire un critère déterminant de votre achat.

LG Tone Free Fit TF8Q Réduction de bruit active

Les LG Tone Free Fit sont équipés de six microphones (trois par écouteurs), dont deux dédiés à la réduction de bruit active : un micro externe captant les sons à réduire et un micro interne vérifiant la qualité de cette réduction de bruit. Une technologie hybride parmi ce qui se fait mieux sur le plan technique.

Et cela se confirme globalement en conditions réelles. Le mode RBA est plutôt efficace dans un environnement calme, malgré quelques bruits aigus imprévus qui transparaissent, l’algorithme n’ayant pas le temps de les effacer à l’inverse de bruits diffusés en continu.

Source : Frandroid

En revanche, il est assez efficace pour réduire les fréquences médiums, même si l’algorithme peine à réduire les sons très graves d’une rue assez bruyante, laissant un grondement lourd en arrière-plan. Quant aux voix, on entend encore des bribes de conversations même si elles sont plutôt réduites. Pas de besoin donc de trop pousser le volume pour votre écoute au quotidien ou vos séances de sports en extérieur.

Pour une écoute silencieuse en travaillant, notez que ce mode ne produit aucun bruit blanc, ce qui est très agréable. Une réduction de bruit cohérente pour le prix de ces écouteurs, au même niveau que les Samsung Galaxy Buds 2 Pro et pas loin des Sony WF-1000XM4.

Le mode transparence des LG Tone Free Fit TF8Q

Les écouteurs sans fils de LG proposent également un mode « son ambiant » très bon. L’environnement est bien amplifié et de façon assez naturelle, si bien qu’on peut facilement oublier les écouteurs une fois activé.

L’application permet même de choisir entre deux sous-modes : une amplification de tous les sons ou simplement des fréquences des voix humaines. Une option qui fonctionne sans pour autant effacer complètement le reste.

LG Tone Free Fit TF8Q Une qualité audio noyée dans les aigus

Les LG Tone Free Fit TF8Q s’équipent de transducteurs de 6 mm de diamètre. Une taille relativement petite, présageant moins de volume, mais avec un son plus net théoriquement et plus réactif dans les aigus.

De même, ceux-ci se limitent à des codecs audio Bluetooth basiques : du SBC et du AAC, mais pas d’aptX, aptX HD ou de LDAC. Ces derniers codecs de haute qualité sont pourtant proposés sur des modèles concurrents au même prix.

Source : Frandroid

À l’analyse de sa courbe de fréquence, on retrouve un rendu sonore assez inhabituel. Globalement, les LG Tone Free Fit TF8Q mettent l’accent sur les médiums et hauts médiums, de 600 à 3000 Hz, avant de totalement plonger en très hautes fréquences malgré deux pics à 8000 et 18 000 Hz.

Cette emphase sur le milieu de la courbe indique que les écouteurs LG préfèrent mettre l’accent sur les voix et instruments plus aigus, tandis que les basses sont un peu réduites entre 60 et 500 Hz.

La courbe de réponse en fréquence des LG Tone Free Fit TF8Q // Source : Frandroid

Une signature sonore qui se vérifie lors de notre test d’écoute sur un Samsung Galaxy S20 FE 5G via Spotify en qualité « très élevée » (soit des fichiers ogg vorbis encodés à 320 kbps) et en profil audio « Naturel ».

Comme prévu, les voix sont très présentes, et les instruments à cordes ressortent bien plus que le reste sur un titre comme Self Love d’Ari Lennox, Baby Rose et Bas. Problème : si cette musique de RnB reste plutôt calme, son rythme trap marqué par des sons de charley aigus répétés et omniprésents rend l’écoute assez désagréable avec les LG Tone Free Fit TF8Q.

Ce petit son censé se fondre parmi les autres instruments devient assez désagréable. De même, certaines voix sont presque grésillantes sur les refrains chantés et saturent à fort volume. Des problèmes qui rendent difficile l’écoute de nombreux titres hip-hop ou hyperpop.

Source : Frandroid

De même, la scène sonore est étroite pour les voix, mais pas forcément pour les instruments. Cela se remarque notamment sur le titre d’électro-house Intoxicated de Pomo. Si le chant est cantonné très à l’avant, les claps réguliers et le riff de guitare du refrain profitent à l’inverse de la largeur de la scène sonore, sans prendre le pas sur la ligne de basse.

Si le son est globalement assez dynamique avec un bon écart sonore entre les sons les plus bas et les plus élevés, il manque quand même un peu de détails pour différencier les notes d’aigus, notamment sur le titre de jazz Watermelon Man de Herbie Hancock. Et ce, toujours avec un son sec qui fatigue assez rapidement l’oreille.

Profils sonores et égalisateurs

LG propose malgré tout de changer quelque peu ce rendu sonore via l’application LG Tone Free. Celle-ci intègre un égalisateur avec la possibilité de modifier 2 profils personnalisables sur 8 bandes de fréquences.

Source : Capture d’écran Frandroid

Il est aussi possible choisir parmi 7 profils prédéfinis. Deux d’entre eux sont issus du partenariat entre LG et Meridian Audio : « Naturel », mode plus équilibré, mais aux défauts expliqués plus haut dans ce test, et « Immersive », élargissant un peu plus la scène sonore.

Pour le reste, « 3D Sound Stage » simule un effet salle de concert assez faux, « Bass Boost » amplifie bien les basses, mais aussi les aigus déjà trop secs, et « Treble Boost » rajoute une louche d’aigus qui rend le tout encore plus désagréable.

LG Tone Free Fit TF8Q Des micros qui peinent à vous faire entendre

En qualité d’appel, les LG Tone Free Fit TF8Q peinent encore plus à justifier leur prix de 200 euros. Lors de notre test dans une rue assez fréquentée, les micros des écouteurs ont échoué à réduire les bruits des voitures autour de moi. Selon mon interlocuteur, ma voix était étouffée, presque métallique et grésillait à l’oreille.

Si les microphones font un peu mieux lorsqu’on se retrouve dans une rue calme, la pollution sonore s’entend quand même pendant l’appel. La voix est un peu plus audible, mais reste étouffée.

Même chose lorsqu’on se déplace dans un environnement clos : l’écho d’une cage d’escalier s’entend à travers le combiné, même si la voix est plus claire et la discussion plus facile. Il faudra donc privilégier les appels en intérieur.

LG Tone Free Fit TF8Q Un bon élève en termes d’autonomie

LG a équipé ses Tone Free Fit TF8Q d’une batterie de 68 mAh par écouteurs, avec un boîtier accumulateur de 390 mAh. Le constructeur sud-coréen promet de fait jusqu’à 10 heures d’écoute sans RBA, et jusqu’à 30 heures au total en les rechargeant au fur et à mesure avec le boîtier.

De notre côté, nous effectuons toujours nos mesures avec la réduction de bruit si le produit propose cette option. J’ai donc pu mesurer environ 8 h 40 d’autonomie avec ce mode activé et un volume à 75 %. Un bon score haut dessus de la moyenne des 6-7 heures de ses concurrents au même prix, bien que cela reste en dessous des meilleurs du genre comme les Audio-Technica ATH-CKS50TW.

Source : Frandroid

Compatible avec la charge rapide, la charge complète des écouteurs dans le boîtier prend environ 1 heure (mais 5 minutes vous donneront normalement une petite heure d’écoute), laissant le boîtier à 50 %. Celui-ci devrait donc permettre deux charges complètes supplémentaires des écouteurs, soit environ 26 heures au total.

Il faudra normalement 2 heures pour recharger le boîtier en lui-même. Celui-ci ne propose d’ailleurs pas de rechargement sans fil. Un câble très court est ainsi inclus dans la boîte, sans adaptateur secteur.

LG Tone Free Fit TF8Q Prix et date de sortie

Les LG Tone Free Fit TF8Q sont disponibles depuis août 2022 au prix de 200 euros (même si leur ancienneté permet de les trouver facilement en promotion), seulement dans le coloris anthracite et jaune anis.

Notre avis sur Le LG Tone Free Fit TF8Q

Design
7
LG fait dans l'efficace plus que l'original, mais les écouteurs tiennent bien et c'est ce qu'on leur demande pour du sport. En revanche, l'inconfort vient vite, limitant leur usage au quotidien.
Logiciel
8
La liste des fonctionnalités des écouteurs et de l'application est plus que complète : pause automatique, multipoints fluide, contrôles tactiles personnalisables… dommage que le Plug et Wireless nous ait fait faux bond.
Autonomie
8
Leur très bonne autonomie de presque 9 heures en RBA correspond aux promesses de la marque, ce qui permet de ne pas trop se préoccuper de la batterie même pendant de longues sessions d'écoute loin du boitier. Dommage cependant que le boîtier ne soit pas compatible avec la charge sans fil.
Audio
5
La plus grosse déception de ces écouteurs. Malgré l'égalisateur et ses nombreux profils, ils amplifient beaucoup toujours trop les voix et les aigus, au point de rendre désagréable l'écoute de genres entiers. Une signature sonore bonne pour le podcast en revanche, ce qui pourra contenter certains sportifs.
Réduction de bruit
8
La technologie hybride choisie par LG fait son effet : les sons ambiants sont globalement bien réduits, sans bruit blanc, même si certains aigus imprévus passent entre les mailles. Pas besoin d'augmenter trop le volume, même dans un environnement bruyant.
Note finale du test
6 /10
Disons-le tout de suite, il est compliqué de recommander les LG Tone Free Fit TF8Q à qui que ce soit. Non pas que ces écouteurs sans fil faillissent à leur mission : ce modèle « Fit » est vendu comme un produit destiné aux sportifs et il atteint globalement son objectif.

Leurs embouts en silicone et leurs ailettes permettent un très bon maintien pendant le sport, leur réduction de bruit vous isole efficacement d'un parc ou d'une rue, leur application permet de répondre à de nombreux besoins et leur autonomie assure de ne pas tomber en rade même loin de chez vous.

Cependant, LG a choisi de commercialiser ces écouteurs à un prix élevé et très compétitif de 200 euros. À ce prix, on s'attend aussi à pouvoir les utiliser au quotidien.. et c'est là que le bât blesse. Entre l'inconfort relatif, les micros peu capables de réduire le bruit extérieur et surtout les aigus désagréables de sa signature audio, on peinerait à vous les conseiller face à ses concurrents sportifs ou haut de gamme sur le même segment.

Points positifs du LG Tone Free Fit TF8Q

  • La bonne tenue dans l'oreille

  • La très bonne autonomie

  • La réduction de bruit plutôt efficace

  • L'application LG Tone Free très complète

Points négatifs du LG Tone Free Fit TF8Q

  • L'audio noyé par ses aigus

  • L'inconfort au bout d'une heure

  • Les micros moyens en extérieurs

  • L'absence de charge sans fil

Les derniers articles