Magnanime, Microsoft laissera Sony profiter des « Call of » de nombreuses années

Microsoft se montre fair-play

 

Propriété de Microsoft lorsque le rachat d'Activision par le géant de Redmond sera conclu, la licence Call of Duty restera accessible encore de nombreuses années sur PlayStation, a promis Phil Spencer.

La licence Call of Duty restera accessible sur PlayStation encore de nombreuses années, et c’est Microsoft qui le dit // Source : Activision

La licence Call of Duty restera accessible sur PlayStation « plusieurs années supplémentaires » après l’expiration de l’accord déjà signé entre Microsoft et Sony. C’est en tout cas ce qu’a indiqué Phil Spencer dans un communiqué adressé en fin de semaine dernière à The Verge.

Ces déclarations interviennent alors que le patron du Gaming chez Microsoft avait déjà promis par écrit à Jim Ryan (son homologue côté PlayStation), que Sony pourrait continuer à proposer la licence guerrière d’Activision sur ses consoles et services, et ce en dépit du rachat de l’éditeur par Microsoft. Annoncée en début d’année, cette acquisition doit toutefois être avalisée par les différents régulateurs avant d’être pleinement effective.

Call of Duty ne sera pas une exclusivité Microsoft… du moins pas dans un avenir proche

« En janvier, nous avons fourni un accord signé à Sony pour garantir Call of Duty sur PlayStation, avec une parité de fonctionnalités et de contenu, pendant au moins plusieurs années supplémentaires au-delà du contrat actuel avec Sony » a détaillé Phil Spencer à The Verge. « Cette offre va bien au-delà des accords habituels de l’industrie du jeu », se félicite par ailleurs l’intéressé, dont les propos sont relayés par Polygon.

Phil Spencer donne l’impression de traiter la licence Call of Duty un peu comme la licence Minecraft lorsqu’elle avait, en 2014, été rachetée par Microsoft. Le géant américain avait alors laissé Sony proposer Minecraft sur PlayStation et ses autres plateformes… de manière à ne pas affecter les joueurs. À l’inverse, la firme est restée floue sur l’avenir du projet Elder Scrolls 6, laissant supposer qu’il s’agira d’une exclusivité Xbox.

Source : MicrosoftCela dit, s’agissant de Call of Duty, Phil Spencer a aussi indiqué il y a quelques jours que les différents jeux de la licence seraient à l’avenir proposés sur le Xbox Game Pass. Si Sony ne peut en faire autant avec son service PlayStation Plus (et c’est fort probable), il s’agirait alors d’un avantage certain en faveur de Microsoft.

La mansuétude du groupe semble donc avoir ses limites, d’autant que sa générosité envers Sony n’est pas tout à fait désintéressée : Microsoft souhaite avant tout montrer patte blanche aux régulateurs et leur prouver que son rachat d’Activision n’est pas anticoncurrentiel. Le Royaume-Uni a récemment annoncé que le rachat pourrait représenter un danger pour la libre concurrence, et que cela demandait une analyse poussée.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.